Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Frédéric SIDOT (1854-1936)

[ 1352 ] SIDOT Frédéric, Henri, Eugène, Napoléon Missionnaire Cochinchine Occidentale ---------- [1352] Frédéric, Henri, Eugène, Napoléon SIDOT naquit le 24 Mai 1854, à PARIS, paroisse St.LAMBERT, diocèse de PARIS, département de la SEINE.
Add this

    [1352] Frédéric, Henri, Eugène, Napoléon SIDOT naquit le 24 Mai 1854, à  PARIS, paroisse Saint Lambert, diocèse de Paris, département de la Seine.

     

    Le 13 Septembre 1873, il entra laïque, au Séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 30 Mai 1874, Minoré le 19 Décembre 1874, Sous-Diacre le 11 Mars 1876, Diacre le 23 Septembre 1876, il fut ordonné prêtre le 22 Septembre 1877, reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Occidentale (Saigon), et partit le 27 Décembre 1877 pour rejoindre sa Mission.

     

    Arrivé à Saigon, le 1 Février 1878, il fut envoyé à CAI-MON, pour l'étude de la langue viêtnamienne. Un an après, il fut nommé vicaire à MAC-BAT et quelques mois plus tard, vicaire à  CAI-BÔNG où  il demeura dix années consécutives. En Août 1889, il dirigea la paroisse de BIEN-HOA ; un an après, il fut aumônier de l'Hôpital Militaire de SAIGON.

     

    En 1902, M. BOUTIER Curé de la Cathédrale, construisait la belle église de CHO-DUI. Il fit appel à la compétence de M. SIDOT pour la surveillance et l'exécution des travaux.  L'église achevée en Avril 1905, Mgr. MOSSARD replaça M.SIDOT, curé de BIEN-HOA où il resta quinze ans.

     

    Au début de 1920, fatigué, M.SIDOT alla se reposer quelques mois à PHAN-THIÊT.. Au mois de Mai 1920, il fut nommé curé à DALAT. Cette ville n'était alors  qu'à son début, comme station d'altitude et comme paroisse ; la générosité de M.COUVREUR et de Mgr. MOSSARD y avait bâti un petit "sanatorium" pour les missionnaires ; ceux-ci, pendant leur séjour, assuraient le service religieux à une population catholique très clairsemée.En 1921, M. SIDOT reçut la charge de curé au CAP St. JACQUES et y resta jusqu'à sa mort.

     

    Sachant ce confrère gravement malade, Mgr. DUMORTIER envoya un missionnaire au CAP St. JACQUES, pour ramener M.SIDOT à l'infirmerie du Séminaire à SAIGON. Celui-ci pensant que le désir de son Evêque était peut être un ordre, demanda quelques jours pour se préparer, et promit d'aller à SAIGON, le lundi suivant. A cette fin, il se fit confectionner des habits ; mais dans la nuit du samedi au dimanche, il partait pour le grand et dernier voyage, assisté par son vicaire  le P.KH+N. C'était le 12 Janvier 1936.

     

    Le lundi matin, M.DECOOPMAN, procureur de la Mission, célébra la messe des funérailles ; le soir, Mgr. DUMORTIER donna l'absoute, puis accompagné de toutes les personnalités civiles et militaires,de ses confrères, des diverses Congrégations religieuses, d'une foule importante de chrétiens  le corps fut conduit jusqu'à sa tombe que M.l'Administrateur-Maire du CAP St. JACQUES avait voulu placer au milieu du cimetière de la ville.

     

    Références biographiques

    AME 1926-27 p. 367. 1936 p. 95. 1939 p. 111.

    CR décembre  1877 p. 50. 1893 p. 200. 350. 1897 p. 182. 1899 p. 214. 1912 p. 459. 1920 p. 55. 1928 p. 114. 117. 1936 p. 234. 293.

    BME 1926 photo p. 298. 1936 p. 209.

    EC1 N°  328.

     

     

    • Numéro : 1352
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1877