Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean-Baptiste SERVANTON (1865-1948)

[1872] Servanton Aîné de14 enfants,il naquit le 11 septembre1865 à Saint Romain-les-Atheux, Loire (Lyon). Il fit ses études à Saint.Romain, au petit séminaire de Saint Godard, au grand séminaire de Lyon où il reçut la tonsure le 7 juin 1886. Entré aux MEP. le 18 septembre 1886, il est minoré le 24 septembre 1887 , sous-diacre le 22 septembre 1888, diacre le 3 mars 1889, prêtre le 21 septembre 1889 et part le 11 décembre 1889 pour la mission de Maïssour, dont le centre était à Bangalore.
Add this

    Servanton, aîné de 14 enfants,il naquit le 11 septembre 1865 à Saint Romain-les-Atheux, Loire (Lyon). Il fit ses études à Saint-Romain, au petit séminaire de Saint Godard, au grand séminaire de Lyon où il reçut la tonsure le 7 juin 1886. Entré aux MEP. le 18 septembre 1886, il est minoré le 24 septembre 1887 , sous-diacre le 22 septembre 1888, diacre le 3 mars 1889, prêtre le 21 septembre 1889 et part le 11 décembre 1889 pour la mission de Maïssour, dont le centre était à Bangalore.

    Il est aussitôt vicaire à Hassan, pour l'étude des langues; il s'y familiarise avec l'anglals, le tamoul, le kanara, le telegou et l'hindoustani. En1892 il devenait curé du lieu, où il évoluait déjà avec aisance et maîtrise. En1896 il est appelé à Bangalore, comme professeur au collège St-Joseph, avec mission d'aider le curé de Saint François Xavier pour s'insinuer dans la place. De fait en 1898 il est nommé curé de Saint-François-Xavier et chapelain militaire; il le restera Jusqu'en1948. Il ne quitta sa résidence que deux fois: pour aller prêcher une retraite au séminaire et pour pérégriner au tombeau de Saint François Xavier à Goa. Il est impossible de décrire la somme des travaux qu'il a accomplis durant les 50 ans qu'il fut en fonction.

    Il fut un pasteur zélé  pour le bien des âmes. Il laissa une paroisse de 12000 fidèles; il avait des vicaires, mais il prenait sa grande part des catéchismes, des prédications et toujours la plus dure dans l'administration des sacrements. Il fut un grand bâtisseur: une cathédrale en granit, des écoles, des couvents, des presbytères, des chapelles secondaires; sans cesse sur les chantiers, au prise avec les entrepreneurs, les ouvriers ou la paperasserie. Il était le premier levé, le dernier couché, dans une chaise longue; le matin il ouvrait l'église et le soir, après toutes les prières, c'est lui qui la fermait. Il fut réfractaire à la maladie; à 80 ans, il visitait encore ses villages à bicyclette.

    Il tomba à son poste le 25 mars 1948. On le trouva mort sur sa chaise longue.

     

    Références bio-bliographiques.

     

    AME 1890 p.164 . 1901 p. 214

     

    CR 1889 p. 255 1890 p. 191 1894 p. 280 1898 p. 247 1899 p.276. 1900 p. 309, 310, 312 190l p. 244. 1905 p. 255. 1907 p. 292. 19lO p. 262. 1913 p. 289. 1917 p. 136. 1921 p. 125. 1924 p. 125. 1926 p. 153. 1931 p. 249. 1933 p. 231. 1936 p. 208. 1939 p. 198. 1948 p.135, 136, 250. 1951 p.145

     

    BME 1923 p.69:ph. 1926 p. 679. 1928 p. 318. 1931 p. 311. 1933 p. 718 1934  p. 807:ph.

     

    EPI 1964 p. 714

     

    Miss. Cath 1914 p. 547

     

     

    • Numéro : 1872
    • Pays : Inde
    • Année : 1889