Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François SEGUIN (1868-1942)

SEGUIN François (1868 - 1942) [2001] SEGUIN François, Lazare, est né le 16 février 1868 à Ménessaire, au diocèse de Dijon (Côte d'Or). Il fait ses études secondaires au Petit Séminaire d'Autun. Il entre au Séminaire des Missions Étrangères le 10 septembre 1888 : deux de ses frères l'y avaient précédé. Ordonné prêtre le 3 juillet 1892, il part le 31 août suivant pour la Mission du Kweitchow.
Add this

    [2001]  SEGUIN François, Lazare, est né le 16 février 1868 à Ménessaire, au diocèse de Dijon (Côte d'Or). Il fait ses études secondaires au Petit Séminaire d'Autun. Il entre au Séminaire des Missions Étrangères le 10 septembre 1888: deux de ses frères l'y avaient précédé. Ordonné prêtre le 3 juillet 1892, il part le 31 août suivant pour la Mission du Kweitchow.

     

    Il arrive à Kweiyang le 2 janvier 1893. Il fait son stage de langue à Outang avant de continuer au Petit Séminaire de Lout-chong-kouan. Au bout de quelques mois il est nommé vicaire à la cathédrale de Kweiyang. En 1895, il devient curé de Lopie, petit district dépendant de Tchenlin où réside le Père Roux qui lui conseille de s'établir au marché de Houangko-chou : il y bâtit une agréable cure et une jolie chapelle. En 1899, il est nommé supérieur du Petit Séminaire de Lout-chong-kouan. Il y restera huit ans, avant d'être nommé évêque de Pinara et coadjuteur de Mgr Guichard. Il est sacré par Mgr Guichard, assisté de Mgr Chouvellon, vicaire apostolique du Setchuan oriental. Sans tarder, il visite son vicariat, en particulier le sud-ouest qu'il voulut ériger en mission indépendante. Mais les événements politiques : révolution de 1911, guerre de 1914-1918, longues guerres civiles, désordres et brigandages, invasion communiste et deuxième guerre mondiale, ne le permirent pas.

     

    Mgr Guichard meurt le 21 octobre 1913. Mgr Seguin devient chef de Mission : trente missionnaires sont appelés sous les drapeaux en 1914. Leurs postes sont assurés vaille que vaille par les plus âgés des missionnaires et si la plupart des jeunes reviennent au bout de quelques mois, les difficultés, elles, continuent. Mgr Seguin devra même assurer la direction du Grand Séminaire pendant un certain temps.

     

    Car les Séminaires furent l'une de ses principales préoccupations, il fonde les écoles probatoires et révise leurs programmes. Il aura la plaisir d'ordonner une trentaine de ses élèves. Il fonde aussi l"Oeuvre des Districts" : les cotisations faites par le clergé sont attribuées par le sort à l'un des districts. Il établit aussi une école de catéchistes qu'il confie au Père Michel. Il sera plus heureux dans la fondation d'une congrégation de religieuses chinoises, et intensifie les oeuvres de charité : hôpital, dispensaires.

     

    En 1922, la préfecture apostolique de Lanlong est érigée et confiée aux Missions Étrangères. Dix ans plus tard, ce sera la partie est qui deviendra la préfecture apostolique de Shintsien, confiée aux Missionnaires allemands du Sacré Coeur d'Issoudun.

     

    En 1930, Mgr Seguin revoit la France à l'occasion de l'Assemblée Générale. Le 13 août 1933 il reçoit un coadjuteur en la personne de Mgr Larrart. Mgr Seguin se retire au Petit Séminaire, mais en 1939, le trouble mental s'accentue et on le ramène à l'évêché. Dès 1941, il doit abandonner la célébration de la Messe. Et le 11 septembre 1942, il rend son âme à Dieu. Les funérailles eurent lieu le 15 septembre. Mgr Seguin repose au cimetière de Tu-in-po aux côtés de ses prédécesseurs.

     

     

    Références bio-bibliographiques

    AME 1892 p. 179. 1908 p. 337. 1909 p. 124. 1912 p. 103. 1915 p. 149. 231. 1924 p. 110. 1925 p. 17. 1926-27 p. 440. 1928 p. 64. 123. 1930 p. 121. 202. photo p. 203. 1931 p. 90. 91. 1932 p. 35. 192. 241. 1933 p. 97. 148. 284. 1935 p. 37. 129. 1936 p. 25. 183. 348. photo p. 135. 1938 p. 87. 237. 1939 p. 148. Articles : 1910 p. 113. 187. 243. 307.

    CR 1891 p. 273. 1895 p. 94. 1900 p. 122. 1907 p. 4. 311. 312. 1908 p. 104. 1909 p. 117. 118. 123. 1910 p. 114. 1911 p. 99. 1912 p. 147. 1913 p. 149. 342. 343. 1914 p. 62. 194. 1915 p. 75. 1916 p. 86. 1917 p. 61. 1918 p. 48. 1919 p. 51. 242. 1920 p. 34. 129. 141. 1921 p. 55sq. 154. 159. 179. 1922 p. 63. 1923 p. 78. 1924 p. 55. 1925 p. 66. 193. 1926 p. 69. 234. 1927 p. 65. 66. 237. 238. 1928 p. 69. 195. 1929 p. 88. 334. 335. 1935 p. 298. 299. 1936 p. 137. 328. 1937 p. 293. 294. 1939 p. 284. 287. 1947 p. 35. 137-141. 230. 313. 314. 1949 p. 240. 1951 p. 180.

    BME 1922 p. 633. 639. 1924 p. 48. 113. 393. 1925 p. 50. 109. 432. 701. 1926 p. 508. 631. 1927 p. 49. 116. 551. 695. 756. 1928 p. 48. 101. 108. 239. 424. 480. 492. 1929 p. 47. 239. 355. 1930 p. 115. 345. 351. 370. 447. 489. 809. 1931 p. 85. 290. 316. 317. 382. 448. 518. 675. 750. 1932 p. 182. 372. 540. 697. 855. 936. 1933 p. 288. 445. 536. 775. 850. 1934 p. 203. 417. 496. 787. 866. 1935 p. 123. 353. 801. 1936 p. 287. 519. 662. 742. 1937 p. 45. 480. 796. 869. 1938 p. 613. 756. 1939 p. 198. 493. 861. 1941 p. 178. 910. 1948 p. 19.

    ECM 1941P24.

    EC1 N°  62. 201. 202. 208. 214. 215. 433.

    • Numéro : 2001
    • Pays : Chine
    • Année : 1892