Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Benoît SÂTRE (1855-1885)

[1456]. SÂTRE, Benoît, naquit le 2 décembre 1855 à Ampuis (Rhône). Elève du petit séminaire de Montbrison, du séminaire de philosophie à Alix, il entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 5 septembre 1877, reçut la prêtrise le 21 février 1880, et partit le 31 mars suivant pour le Tonkin méridional. Il étudia la langue à Van-loc, et fut envoyé dans la région laotienne, en mars 1881, avec M. Blanck. Le poste où il se trouvait ayant été détruit en 1883, Mgr Croc lui confia l'administration du district de Hoi-yen.
Add this

    [1456]. SÂTRE, Benoît, naquit le 2 décembre 1855 à Ampuis (Rhône). Elève du petit séminaire de Montbrison, du séminaire de philosophie à Alix, il entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 5 septembre 1877, reçut la prêtrise le 21 février 1880, et partit le 31 mars suivant pour le Tonkin méridional. Il étudia la langue à Van-loc, et fut envoyé dans la région laotienne, en mars 1881, avec M. Blanck. Le poste où il se trouvait ayant été détruit en 1883, Mgr Croc lui confia l’administration du district de Hoi-yen.

    En 1885, il retourna dans le pays laotien où il dirigea les stations de Khe-nay et de Khe-rat. Bientôt la guerre contre les Français qui faisaient alors la conquête du Tonkin désola le pays. Le missionnaire se réfugia à Lang-moi (Nghe-an) avec ses chrétiens­ ; il y fut assiégé le 24 novembre 1885, et dans une sortie qu’il tenta le 4 décembre, il fut frappé de trois coups de feu mortels. Le soir même, il expirait. Son corps, enterré dans l’église, fut exhumé par les rebelles qui le jetèrent dans le fleuve.

     

    Notes bio-bibliographiques

    C.-R., 1881, p. 68­ ; 1883, p. 14.

    A. P. F., lviii, 1886, p. 150.

    M. C., xiv, 1882, p. 231­ ; xviii, 1886, Sa mort, p. 99.

    — Le Tour du Monde, 1885, 2e sem., pp. 22 et suiv.

    Les miss. cath. franç., ii, p. 479.

    Portrait

    — A. P. F., lviii, 1886, p. 125.

    • Numéro : 1456
    • Pays : Vietnam Laos
    • Année : 1880