Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph de SAINT-LAURENT (?-1748)

[151]. SAINT-LAURENT (DE) ou SAINT-LAURENS (DE), Joseph-Jean-François, originaire du diocèse de Toulouse, d'une famille de magistrats, prit le grade de docteur en Sorbonne, fut directeur et peut-être supérieur du séminaire Saint-Louis à Paris. Il resta dans cette maison même après sa réception de directeur du Séminaire des M.-E., qui eut lieu le 14 mars 1729, avec dispense de l'année d'épreuve exigée par le Règlement.
Add this

    [151]. SAINT-LAURENT (DE) ou SAINT-LAURENS (DE), Joseph-Jean-François, originaire du diocèse de Toulouse, d’une famille de magistrats, prit le grade de docteur en Sorbonne, fut directeur et peut-être supérieur du séminaire Saint-Louis à Paris. Il resta dans cette maison même après sa réception de directeur du Séminaire des M.-E., qui eut lieu le 14 mars 1729, avec dispense de l’année d’épreuve exigée par le Règlement.

    Nommé procureur à Rome en 1745, il demeura en face de l’église Santa Maria in Campo Carleo. Il pourvut par ses ressources personnelles à toutes les dépenses de la procure. Il comprit bien la nécessité d’établir à demeure fixe un procureur, et insista, d’ailleurs inutilement, près du Séminaire pour que ce dernier achetât une maison.

    Il s’occupa principalement des affaires de Cochinchine, au moment où l’on étudiait les rapports faits par le visiteur apostolique, Mgr de La Baume­ ; il parvint à diminuer la mauvaise impression causée par le pro-visiteur, M. Faivre, qui avait soutenu, avec raison mais avec trop de vivacité, la cause des prêtres des M.-E.

    Il réussit, après de longues et difficiles négociations, à faire obtenir gain de cause à Mgr de Martiliat, qui réclamait que la province du Se-tchoan fût de nouveau confiée à la Société des M.-E. Il mourut à Frascati, le 15 octobre 1748.

    • Numéro : 151
    • Année : None