Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean-Marie SAIGET (1829-1868)

[658]. SAIGET, Jean-Marie, né le 10 novembre 1829 à Pleudihen (Côtes-du-Nord), entra sous-diacre au Séminaire des M.-E. le 6 octobre 1852. Prêtre le 17 décembre 1853, il partit le 22 mars 1854 pour le Tonkin occidental.
Add this

    [658]. SAIGET, Jean-Marie, né le 10 novembre 1829 à Pleudihen (Côtes-du-Nord), entra sous-diacre au Séminaire des M.-E. le 6 octobre 1852. Prêtre le 17 décembre 1853, il partit le 22 mars 1854 pour le Tonkin occidental.

    Il y arriva à la veille de la grande persécution qui, de 1856 à 1862, désola l’Eglise annamite. Obligé de se soustraire aux recherches des persécuteurs, il habita bien souvent, avec ses confrères, et notamment avec Mgr Theurel, des cachettes étroites, où il fit l’apprentissage d’une vie apostolique qui rappelait l’époque des catacombes. Il fut arrêté­ ; mais il trouva moyen de percer le toit en feuilles et en bambous de sa prison, et, à la faveur des ténèbres, gagna une retraite sûre.

    Le calme revenu, il s’occupa de réparer les ruines faites par la persécution. « Son zèle et sa piété, écrivait Mgr Theurel, lui gagnèrent l’estime et l’affection de tous les missionnaires et la vénération des chrétiens. »

    Supérieur du petit séminaire de Hoang-nguyen, il composa un lexique latin-annamite renfermant les mots les plus usuels des ouvrages dont se servaient les élèves, et qui, croyons-nous, n’a pas été publié­ ; il commença la rédaction en annamite d’une grammaire de la langue latine.

    Nommé provicaire en 1868, il mourut la même année, le 17 août, au séminaire de Hoang-nguyen. Son corps repose dans la chapelle de cet établissement.

     

    Notes bio-bibliographiques

    M. C., ii, 1869, pp. 56, 70.

    Lett. ch. du Bx Th. Vénard, p. 526.

    • Numéro : 658
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1854