Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Joseph GustaveAmédée louis RUPPIN

RUPPIN Joseph (1866 - 1936) [2010] RUPPIN Joseph, est né dans une famille profondément chrétienne de Saint Gemme-la-Paline, en Vendée, dans le diocèse de Luçon. Lorsqu'il avait seulement 5 ans, le cousin François, des Pères de Montfort de Saint Laurent-sur-Sèvres, vint dans la famille faire ses adieux avant de partir pour Haïti. Il bénit alors le jeune Joseph et dit à ses parents : \Veillez bien sur lui, car un jour, lui aussi sera missionnaire." "
Add this
    RUPPIN Joseph
    (1866 - 1936)

    [2010] RUPPIN Joseph, est né dans une famille profondément chrétienne de Saint Gemme-la-Paline, en Vendée, dans le diocèse de Luçon. Lorsqu'il avait seulement 5 ans, le cousin François, des Pères de Montfort de Saint Laurent-sur-Sèvres, vint dans la famille faire ses adieux avant de partir pour Haïti. Il bénit alors le jeune Joseph et dit à ses parents : \Veillez bien sur lui, car un jour, lui aussi sera missionnaire."

    Le curé de la paroisse lui enseigna un minimum de français nécessaire pour commencer l'étude du latin. Joseph n'était guère brillant pour les études. Il fut placé au Petit Séminaire de Chavagnes-en-Paillers. Il n'y fut peut-être pas un brillant élève, mais par contre, il se fit remarquer par sa piété et son excellent caractère. En 1888, il entra au Grand Séminaire de Luçon et deux ans plus tard, il partit pour la rue du Bac. Là encore avec difficultés dans les études, mais plein de bonté et de douceur, il fut ordonné prêtre le 3 juillet 1892. Il reçut sa destination pour la Birmanie septentrionale et il quitta la France le 14 septembre 1892. Il arriva en sa Mission de Mandalay le 27 octobre suivant.

    Pendant six mois à Mandalay, il s'initia à l'anglais et au birman. Mgr. Simon l'envoya ensuite à Pyinmana, où se trouvait le Petit Séminaire. Il fut chargé en même temps du village de Tayagon. Quelques années après, il fut transféré à Nankaipa, dans le district de Bhamo. Mais il tomba malade. Remis sur pied, en 1894 il revint à Pyinmana. Hélas, du point de vue santé, il n'était guère attentif, en 1905, il dut revenir en France. Remis à neuf, deux ans plus tard, il était de retour en Mission. On lui confia alors plusieurs postes le long de l'Irrawaddy. En 1915, il tomba de nouveau malade et il dut encore une fois revenir en France. En 1916, il devint même curé de sa paroisse natale. En 1917, Paris l'envoya à Londres comme compagnon auprès du procureur de la Société pendant trois ans. En 1921, il revint en sa Mission de Mandalay.

    Mgr. Foulquier, l'évêque de ce temps, comprit le Père et lui confia la paroisse birmane de Mandalay, avec ordre formel de prendre ses repas à l'évêché. Son évêque avait raison. Le Père Ruppin travailla dur dans cette paroisse et cela pendant quatorze années. En 1935, fatigué, il demanda son changement. Il devint alors aumônier de l'orphelinat des Soeurs de Saint Joseph à Amaapura. La Supérieure était sa propre nièce et veilla beaucoup sur lui.

    Le Père Ruppin, toujours édifiant, le fut surtout durant la retraite de 1935. Cette retraite devait être la dernière pour lui ; de retour à son poste, il fut pris d'un gros rhume. Il dut cependant entrer à l'hôpital de Mandalay. Il allait un peu mieux et pensait rentrer chez lui pour la fête de Noël. Mais le mal enpira ; pendant dix jours il demeura entre la vie et la mort. Le 2 janvier 1936, le Père Ruppin s'éteignait.

    Ses confrères nous ont laissé ces paroles qui en disent beaucoup. "Pendant sa vie, le Père Ruppin a été le missionnaire simple, faisant peu de bruit mais beaucoup de travail. L'extrême bonté qu'il a témoignée aux pécheurs en a converti un grand nombre."





    Références biographiques
    AME 1892 p. 580. 1917-18 p. 95. 96. 1919-20 p. 286. 1936 p. 95. CR 1892 p. 373. 1893 p. 234. 1894 p. 259. 1895 p. 282. 362. 1896 p. 285. 1897 p. 237. 1900 p. 204. 1901 p. 214. 1902 p. 243. 1903 p. 245. 246. 1906 p. 214. 1907 p. 251. 252. 1909 p. 217. 1910 p. 247. 1911 p. 225. 226. 1915 p. 132. 1919 p. 189. 1923 p. 148. 1924 p. 116. 1925 p. 126. 1926 p. 141. 1931 p. 293. 1932 p. 256. 257. 1935 p. 203. 1936 p. 190. 234. 291. 1937 p. 218. BME 1922 p. 108. 699. 1924 p. 743. 1927 p. 323. 576. photo p. 193. 1930 p. 446. 704. 1931 photo p. 536. 1932 p. 303. 384. 1933 photo p. 100. 1935 p. 372. 1936 p. 146. 459. EC1 N° 328.

    "
    • Numéro : 2010
    • Année : None