Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Antoine Jean Baptistehenri daniel ROUX

[ 2346 ] ROUX Antoine,Jean-Bapstiste,Henri,Daniel Missionnaire Cochinchine Septentrionale - Hué ----------------- [2346] Antoine, Jean-Baptiste, Henri, Daniel Roux naquit le 17 Avril 1875, à Aix-en-Provence, paroisse St. Jean-Baptiste, diocèse d'Aix-en-Provence, département des Bouches du Rhône. Il commença ses études écclésiastiques au Grand Séminaire d'AIX, où il reçut la tonsure le 27 Mai 1893.
Add this
    [ 2346 ] ROUX Antoine,Jean-Bapstiste,Henri,Daniel

    Missionnaire

    Cochinchine Septentrionale - Hué
    -----------------

    [2346] Antoine, Jean-Baptiste, Henri, Daniel Roux naquit le 17 Avril 1875, à Aix-en-Provence, paroisse St. Jean-Baptiste, diocèse d'Aix-en-Provence, département des Bouches du Rhône. Il commença ses études écclésiastiques au Grand Séminaire d'AIX, où il reçut la tonsure le 27 Mai 1893.

    Le 26 Septembre 1895, il entra au Séminaire des Missions Etrangères. Minoré le 27 Septembre 1896, Sous-Diacre le 12 Mars 1897, Diacre le 26 Septembre 1897, il fut ordonné prêtre le 5 Mars 1898, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Septentrionale qu'il partit rejoindre le 4 mai 1898.

    A la fin des grandes vacances, à la rentrée des classes, il fut nommé professeur au Petit Séminaire d'An-ninh. En1905, il s'initia à la vie paroissiale, comme curé d'An-long. En Mars 1909, il retourna au Petit Séminaire d'An-ninh. Entre temps, il avait subi une opération grave au foie. En 1910, il fut chargé du poste de Ke-bang, où il ne passa qu'une année. En 1911, il devint professeur au Grand Séminaire de Phu-xuân. Mobilisé en 1917, il fut vite réformé, et regagna son poste de professeur jusqu'en Juillet 1922. Le 11 Juillet 1922, il s'embarqua pour la France afin de soigner sa vésicule biliaire.

    A son retour, en Août 1924, il fut nommé Supérieur du Petit Séminaire d'AN-NINH où il resta jusqu'en mai 1930, date à laquelle pour raison de santé, il dut rentrer rapidement en France. A son retour, en Octobre 1931, il devint Supérieur du Grand Sémaire de la Mission.

    M.ROUX consacra presque toute sa vie missionnaire à la formation du clergé autochtone, but principal de la Société. On peut estimer qu'à sa mort , en 1955,les trois quart des prêtres du Vicariat ont reçu de lui l'essentiel de leur formation sacerdotale; Cette empreinte a été si forte que l'un de ses anciens élèves, devenu Evêque, déclarait qu'il n'avait jamais rencontré,même à Rome, un directeur de Séminaire ayant eu une influence comparable.. Educateur né, faisant largement confiance,son prestige tenait au fait qu'il s'imposait à lui-même tout ce qu'il exigeait de ses clercs.

    Il fut un professeur studieux et consciencieux dont le premier souci était de se mettre à la portée de son auditoire et de s'assurer que ses élèves avaient bien compris ses explications. En tant que Supérieur, son bon sens l'écartait de tout excès ou emballement inconsidérés. Attaché à une saine tradition, il réalisa de nombreuses améliorations tant au plan des études qu'à celui de la vie quotidienne. Capable de diriger la communauté, sans tout faire par lui-même, il laissait à chacun une très large part d'autonomie et de responsabilité.

    Il a fait partager sa piété solide à ses séminaristes et aux lecteurs du Bulletin de la Société des Missions Etrangères. Les méditations,retraites du mois publiées en tête de ce Bulletin jusqu'en1940 ont été pour la plupart composées par lui, dont certaines sous la signature \DIEUDONNE". On lui doit des études sur les martyrs de Hué, les vestiges des prisons où ils furent enfermés, l'histoire du Séminaire de cette mission...sur le culte de Notre Dame de LAVANG.. Son rayonnement lui a assigné une place de choix dans la lignée des supérieurs du Séminaire de HUE.

    Après le 09 mars 1945, il fut concentré à la Procure de HUE, avec tous ses confrères. Il ne put regagner son Grand Séminaire qu'en Août 1946. Le 19 Décembre 1946, la guerre éclatait dans tout le pays. M.ROUX, et les autres confrères de la mission de HUE qui avaient regagné leur poste, furent arrêtés par les Viêtminh, et internés au presbytère de VINH, pendant six ans et demi.

    Libérés le 11 Juin 1953, ils arrivèrent à HUE, le 13 Juin. M.ROUX supplia Mgr.URRUTIA de ne pas le rapatrier en FRANCE. Il s'installa à la Procure de la Mission. Au début de 1955, ses forces déclinèrent sérieusement. Il s'éteignit doucement le 14 Mars 1955, à la Procure de HUE. Une grande partie du clergé du Vicariat l'accompagna jusqu'au cimetière du Grand Séminaire, où il repose au chevet de la chapelle, à côté des anciens supérieurs de cette maison.


    Références biographiques
    AME 1898 p. 179. 1919-20 p. 85 (art.). 136 (art.). 1922 p. 227 (art.). 1926 p. 122. 1931 p. 203. 1933 p. 112 (art.). 1935 p. 201 (art.). CR 1898 p. 271. 1905 p. 180. 186. 1931 p. 186. 1936 p. 256. 272. 1953 p. 47. 1955 p. 42. 79. BME 1922 p. 510. 1923 p. 580. 586. 1924 p. 55. 546. 671. 740. 1926 p. 253. 1928 p. 246. 1929 p. 566. 1930 p. 379. 444. 1931 p. 302. 913. 1932 p. 832. 841. 1933 p. 579. 585. 1934 p. 649. 1935 p. 763. 786. 1936 p. 205. 499. 672. 753. 1937 p. 526. 1938 p. 430. 438. 643. 748. 749. 1939 p. 159. 1941 p. 56. 73. 1948 p. 127. 1949 p. 246. 1951 p. 501. 1952 p. 647. 1953 p. 625. 655. 1954 p. 71. 786. 1955 p. 343. 478. 779. 1956 p. 190. 513. 1957 p. 481. 1958 p. 786. Articles 1922 p. 557. 1931 p. 832. 1935 p. 786. 1933 p. 575. 1936 p. 84. 392. 498. 1938 p. 430. 1939 p. 159. ECM 1947 p. 62. EC1 N° 22. 41. 42. 65. 202. 216. 227. 279. 462. 541. 576.









    Mémorial ROUX Antoine,Jean-Baptiste,Henri,Daniel page

    Mémorial ROUX Antoine,Jean-Baptiste,Henri,Daniel page



    "
    • Numéro : 2346
    • Année : None