Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François Félix Marie ROUDIÈRE

ROUDIÈRE François (1861 - 1922) [1594] ROUDIÈRE François, Félix, Marie, est né le 13 septembre 1861 à Elne, au diocèse de Perpignan (Pyrénées Orientales). Il fait ses études secondaires au Collège Saint-Louis. Il entre laïque au Séminaire des Missions Étrangères le 10 septembre 1878. Du fait de son jeune âge, il fait un stage à la procure générale de Rome avant d'être ordonné prêtre le 16 mars 1884. Il part le 8 avril suivant pour la mission du Kouangtong.
Add this
    ROUDIÈRE François

    (1861 - 1922)


    [1594] ROUDIÈRE François, Félix, Marie, est né le 13 septembre 1861 à Elne, au diocèse de Perpignan (Pyrénées Orientales). Il fait ses études secondaires au Collège Saint-Louis. Il entre laïque au Séminaire des Missions Étrangères le 10 septembre 1878. Du fait de son jeune âge, il fait un stage à la procure générale de Rome avant d'être ordonné prêtre le 16 mars 1884. Il part le 8 avril suivant pour la mission du Kouangtong.

    Mais la menace de guerre fait que son évêque le dirige d'abord sur Hongkong, où le rejoignent bientôt tous ses confrères. Un an plus tard, après le traité de paix, il est nommé à l'île de Wai-Tchao (1885-1887). On le trouve ensuite à Tchong-Loc, poste nouveau où presque tout est à créer, mais il va y subir une attaque de brigands. Presque aveuglé, il lui faudra six mois de soins et de repos au Sanatorium de Béthanie, à Hongkong, pour retrouver calme et sommeil; mais son caractère s'en ressentira. Il va ensuite à Pakhoi, puis à ses premières amours à Wai-Tchao où il va rester jusqu'en 1895. On lui confie alors le gros district de Tchao-Tcheou où, lors de la révolte des Boxers, il jouera pendant deux ans le rôle de vice-consul.

    Revenu en France pour soigner une entérite, il est de retour en 1912. Lors de la division de la mission, le nouvel évêque choisit le Père Roudière comme provicaire. Pendant les troubles qui suivront, l'expérience du Père sera souvent mise à contribution et il sera fait chevalier de la Légion d'Honneur. Mais sa vieille entérite le mine et malgré des soins à Hongkong, un cancer du foie et du pancréas va l'emporter le 28 juin 1922. Il repose au cimetière de Béthanie.



    Références biographiques

    AME 1900 p. 205. 1913 p. 316. 1914 p. 126. 1915-16 p. 63. 64. 1919-20 p. 71 (art.). 1922 p. 85. 159. CR 1884 p. 157. 1887 p. 119. 1888 p. 104sq. 1889 p. 109. 114. 1890 p. 95. 1892 p. 137. 144. 1894 p. 164. 165. 1895 p. 396. 1897 p. 115. 1900 p. 126. 1901 p. 123. 124. 1902 p. 142. 1903 p. 129. 1904 p. 136-138. 1905 p. 110. 1906 p. 126. 375. 1907 p. 149. 1908 p. 121. 1909 p. 130. 131. 1910 p. 132. 1913 p. 159. 164. 1918 p. 53. 1919 p. 57. 58. 1920 p. 41. 1921 p. 63. 1922 p. 75. 159. 185-189 (notice nécro). 1923 p. 91. 1939 p. 224. BME 1922 p. 175. 386. 439. 450. 1923 p. 115. 1928 p. 681. 1957 p. 571. 574. 1958 p. 890. EC1 N° 17.

    • Numéro : 1594
    • Année : None