Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Marc, Marie de ROTZ

DE ROTZ Marc (1840 - 1914)
Add this
    DE ROTZ

    Marc

    (1840 - 1914)

    [0981] DE ROTZ Marc, Marie. Pionnier et grande figure du diocèse de Nagasaki, il est né le 27 mars 1840 à Vaux-sur-Aure, près de Bayeux (Calvados). Il fut confié dès son enfance aux soins de l'abbé Dupanloup, lors de sa formation au Séminaire de Bayeux. Entré tonsuré au Séminaire des Missions Etrangères le 23 septembre 1862, il dirigea la construction du premier oratoire de Notre-Dame des partants dans le jardin de la rue du Bac. Pour raison de santé, il rentra dans son diocèse en 1864 où il fut ordonné prêtre à Bayeux, le 29 juin 1865, puis nommé vicaire à Saint Julien de Caen où il travailla deux ans.

    Le 20 février 1868, il put de nouveau rejoindre les Missions Etrangères qui le destinèrent à la Mission de Nagasaki pour laquelle il partit le 15 avril 1868, en compagnie de Mgr. Petitjean. C'était à l'époque où les chrétiens sortis de la clandestinité étaient encore menacés et bientôt dispersés.

    De 1871 à 1873, il suivit Mgr. Petitjean à Yokohama ; il travailla alors à l'implantation de la maison des Dames de Saint Maur et à l'apostolat auprès des Européens de l'arsenal de Yokosuka. En 1873, dès l'abolition des édits de persécutions et au retour des chrétiens dispersés, il rentrait à Nagasaki où il soigna un grand nombre de malades et mena à bien la construction du Séminaire. Il installa également un atelier d'imprimerie et se mit à la publication d'ouvrages religieux.

    En 1879, il était nommé au district de Sotome. Il fixa sa résidence à Shittsu où il construisit église et presbytère. C'est là qu'il donna le meilleur de lui-même par des activités de toutes sortes et dans tous les domaines : architecture, voirie, médecine y compris gynécologie, ouvroir pour femmes, tissages, confections de vêtements, pharmacie, agriculture, fabrication alimentaire, gravure, organisation de migration de certaines familles etc.

    En 1911, il tomba gravement malade puis put se remettre pour un temps à ses activités avant de revenir à Nagasaki où il dirigea les travaux de la résidence de l'évêque. Le 7 novembre 1914, il décédait à Nagasaki. Son corps fut transféré à Shittsu au cimetière du village.

    Son souvenir est resté très vivant à Shittsu où on lui a dédié un musée. Son village natal de Vaux-sur-Aure a été jumelé à la commune de Sotome en 1978. Plusieurs ouvrages lui ont été consacrés au Japon ainsi que des émissions de radio et de télévision.





    Références biographiques
    AME 1926-27 p. 327. 1938 p. 31. 34. CR 1885 p. 187. 1886 p. 24. 1887 p. 41. 1888 p. 24. 1891 p. 60. 1893 p. 62. 63. 1894 p. 66. 1895 p. 70 sq. 1896 p. 61. 1899 p. 27. 1900 p. 24. 1909 p. 24. 1913 p. 32. 1914 p. 2. 1915 p. 209. 1916 p. 14. 1918 p. 160. 1919 p. 207. 1924 p. 2. 6. 1930 p. 315. BME 1952 p. 384. Hir. N° 126. EC2 N° 122P275. 276. 277. 178P650. 653.

    Bibliographie
    Un pionnier formidable - Marc de Rotz. MEP". par Yakichi Kataoka.
    Seibô no Kishi (Plaquette non datée).

    "Aru Meiji no Fukushizô - Do. Ro Shinpu no Shôgai (Une certaine image de l'assistance sociale à l'ère Meiji - La vie du Père de Rotz)." par Yakichi Kataoka. Tokyo, NHK. 1977.

    "l'Histoire de Sotome". Sotome (Nagasaki-Ken). 1983.

    "
    • Numéro : 981
    • Année : None