Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Claude ROCHE

ROCHE Claude (1879 - 1941) [2806] ROCHE Claude. Nous possédons beaucoup de renseignements sur le Père Claude Roche, et ce, grâce au Père lui-même. Il est né le 17 mai 1879, à Parigny, dans le diocèse de Lyon (Loire) d'une famille d'ouvriers honnêtes et chrétiens vivant modestement de leur travail. Tout jeune, le petit Claude s'affirme comme désirant être prêtre, ce qui n'est pas compris par tout le monde, car Claude est plutôt un enfant espiègle et turbulent.
Add this
    ROCHE

    Claude

    (1879 - 1941)

    [2806] ROCHE Claude. Nous possédons beaucoup de renseignements sur le Père Claude Roche, et ce, grâce au Père lui-même. Il est né le 17 mai 1879, à Parigny, dans le diocèse de Lyon (Loire) d'une famille d'ouvriers honnêtes et chrétiens vivant modestement de leur travail. Tout jeune, le petit Claude s'affirme comme désirant être prêtre, ce qui n'est pas compris par tout le monde, car Claude est plutôt un enfant espiègle et turbulent.

    Il a maintenant onze ans, il est robuste, la famille n'est pas riche et il faut travailler. Aussi, au lieu d'aller à l'école, Claude se loue comme vacher... Puis il se fait laitier dans la ville de Lyon. Il devient ouvrier dans une fabrique de biscuits. Enfin, plongeur dans un hôtel. Tous les samedis, sur ses modestes économies, il va voir le Grand Guignol en ville de Lyon. C'est ici que se place l'épisode qui doit décider de son avenir : un soir en rentrant très tard, il rencontre un prêtre. La conversation s'engage longuement et profondément. Le prêtre lui donne l'adresse du Prado, la maison du Père Chevrier. Le lendemain, Claude rend visite à cette maison où l'on fait des curés pour rien. Vu sa franchise, et sa candeur, Claude est accepté. Et c'est dans cette maison qu'il va faire toutes ses études secondaires. Il en parlera toujours avec émotion et reconnaissance.

    Après sa rhétorique, il entre en philosophie puis au Grand Séminaire de Lyon. Il fait alors sa demande d'admission au Séminaire de la rue du Bac et en 1902, il entre à Paris pour deux ans puisqu'il sera ordonné prêtre le 26 juin 1904. Le 9 novembre 1904, c'est le départ pour la Mission de Mandalay. A son arrivée, Mgr. Cardot, administrateur de la Mission, l'envoie dans le district de Bhamo. C'est là qu'il passera près de trente ans.

    Vers la fin de 1905, il est envoyé à Meinkat, à 25 milles de Bhamo. Il étudie la langue Shane, il en deviendra un expert. Malheureusement, en 1906, il a son premier accès de fièvre. Il revient à Maymyo. Apprenant la mort de son curé, il rejoint aussitôt Meinkat. Il y travaillera courageusement et durement. En 1910, il est affaibli et Mgr. Foulquier l'envoie en France pour se refaire. Pendant six mois, il travaille dans la banlieue de Lyon, à Oullins, puis vers 1911, il retourne dans son cher Meinkat. Les crises de fièvre reprennent. En 1916, Mgr. le rappelle et lui confie la léproserie Saint Jean.

    En 1921, la Mission Shane est en désarroi. Le Père Roche repart pour Bhamo, mais alors se fixe à Nanghline. Malade de nouveau en 1925, il repart une seconde fois pour la France.

    En 1926, il revient à demeure. Après de nombreuses difficultés, il construit une église qui sera bénite par Mgr. Falière le 10 mai 1931.

    Au début de 1932, trois jeunes Pères de Bétharram arrivent chez lui afin d'apprendre le Shane. En effet, la Mission va être divisée en deux. Le Père Roche devient leur professeur. En 1933, le Père Roche tombe de nouveau très gravement malade. Un troisième retour en France est décidé. Il part en mai 1933.

    Il revient en 1934 et retrouve sa place à Nanghline. Mais ensuite, il cède sa place au Père de Saint Colomban ; il restera avec eux deux ans et demi et ensuite, il se rend à Mogok. Là comme ailleurs, le Père se met à la besogne. Il y donnera bien sûr comme partout ailleurs, le meilleur de lui-même. Il enseigne, il construit, il apprend.

    C'est au cours d'exécution de toutes ces entreprises que la paralysie vient le terrasser en mars 1941. Le Père Collard va à son secours, accompagné de deux Soeurs Franciscaines Missionnaires de Marie. Pendant près d'un mois, ils restèrent auprès du Père Roche. Après Pâques, ils transportent le Père à l'hôpital de Mandalay où ils arrivent le jeudi 17 avril. Il croit un temps en sa guérison, quand une nouvelle attaque survenant dans la matinée du 24 avril, il rend son âme à Dieu (24 avril 1941).

    Le Père Roche repose maintenant dans le cimetière de la léproserie Saint Jean à Mandalay.





    Références biographiques
    AME 1905 p. 62. 1928 p. 88. 1931 p. 168. 1933 p. 95. 1934 p. 116. 1940 p. 19. 91. CR 1904 p. 293. 1906 p. 211. 212. 1907 p. 255. 1908 p. 225. 1909 p. 216. 1910 p. 246. 247. 1911 p. 224. 1912 p. 264. 265. 266. 1913 p. 272. 273. 1914 p. 113. 1915 p. 133. 274. 1916 p. 157. 1919 p. 167. 168. 1920 p. 70. 1921 p. 117. 1922 p. 136. 1923 p. 147. 149. 150. 1924 p. 117. 1925 p. 126. 1926 p. 140. 1927 p. 139. 140. 1928 p. 143. 1929 p. 188. 189. 1930 p. 278. 1931 p. 230 sq. 1932 p. 256. 1933 p. 216. 217. 1934 p. 195. 196. 1935 p. 191. 1936 p. 194. 1938 p. 198. 1939 p. 181. 1947 p. 166. 1951 p. 175. 1961 p. 79. BME 1922 p. 447. 524. 1924 p. 189. 674. 1925 p. 57. 577. photo p. 616. 1926 p. 242. 322. 576. 1928 p. 380. 667. 794. 1930 p. 667. 792. 1931 p. 537. 847. photo p. 53. 1932 p. 65. 66. 303. 634. 800. 878. 1933 p. 78. 79. 471. 500. 560. 637. photo p. 100. 1934 p. 367. 1935 p. 291. 525. 1936 p. 532. 678. 760. 1938 p. 304. 703. 708. 783. 1939 p. 71. 148. 294. 1940 p. 144. 633. 725. 732. 780. 1941 p. 17. 85. 118. 155. 232. 452. 497. 498. 1948 p. 249. MDA 1949 p. 180. MC 1914 p. 87. 1921 p. 186. 1922 p. 137. 1938 p. 173. 1939 p. 388. EC1 N° 89. 92. 101. 285. 298. 429.

    Bibliographie
    \Sermons pour tous les dimanches et Fêtes de l'année", en Shan, 272 pages.
    "The New Testament in Shan", 1936.
    "Catéchisme et prières en Shan", Mandalay, 1936.

    "
    • Numéro : 2806
    • Année : None