Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Marie ROBERT

[1534] ROBERT Jean-Marie Missionnaire Tonkin Occidental (Hanoï) - Haut Tonkin (Hung-Hoa) ------------------ Jean-Marie ROBERT naquit le 19 juillet 1857, à Guérande, diocèse de Nantes, département de la Loire Atlantique. Après de brillantes études secondaires, il entra au grand séminaire de Nantes où il reçut le diaconat le 29 juin 1881.
Add this

    [1534] ROBERT Jean-Marie

    Missionnaire

    Tonkin Occidental (Hanoï) - Haut Tonkin (Hung-Hoa)

    ------------------

    Jean-Marie ROBERT naquit le 19 juillet 1857, à Guérande, diocèse de Nantes, département de la Loire Atlantique. Après de brillantes études secondaires, il entra au grand séminaire de Nantes où il reçut le diaconat le 29 juin 1881.

    Diacre, il sollicita et obtint son admission au Séminaire des Missions Etrangères où il arriva le 10 septembre 1991. Ordonné prêtre le 23 septembre 1882, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï), qu'il partit rejoindre le 8 novembre 1882.

    Dès son arrivée, il commença à Ke-So, l'étude de la langue viêtnamienne, qu'il parla avec aisance et correction. Mgr. Puginier le choisit comme secrétaire, puis l'envoya se former au ministère apostolique, auprès de M. Marcou, à Ke-Sai. Vers 1886, il administra le vaste district de Son-Mieng, puis fit un nouveau séjour à Ke-Sai où il travailla aux \Actes des Martyrs" du Tonkin.

    En 1889, il monta à Son-Tay où il eut la charge de la paroisse, de l'aumônerie de l'hôpital militaire de cette ville, et du district de Bach-Loc. A cette époque, la région de Son-Tay et tout le nord du Tonkin étaient encore le théâtre d'incendies, de pillage et de massacres. La nuit, on se battait souvent dans les rues de la ville. Il fonda un hôpital où étaient reçus tous ceux qui se présentaient. Il les soignait lui-même mettant à leur service l'expérience et les connaissances médicales qu'il avait acquises; plus tard, il confia cet hôpital aux Soeurs de St; Paul de Chartres. Vers 1897, il construisit l'église de Son-Tay, puis, Il fonda une léproserie.

    En 1905, M. Robert rentra en France pour y refaire sa santé. Il retrouva à Montbeton M. Jordan, son ancien vicaire à Son-Tay. Celui-ci, très malade tint à recevoir le sacrement des malades des mains de M.Robert, son ancien curé.

    Le 9 décembre 1906, M.Robert repartit pour le Tonkin. Mgr Ramond le nomma à Lao-Kay où il cumula les fonctions d'aumônier militaire avec celle de curé de la petite paroisse de ce poste frontière déjà important. Il fonda autour de Lao-Kay quelques petites chrétientés auxquelles il s'interessa vivement.

    A Laokay, ayant devantage de temps disponible, M.Robert s'occupa à mettre en ordre les nombreuses notes que son goût pour la botanique lui avait fait rédiger au cours de ses pérégrinations, en particulier sur les plantes médicinales employées dans la pharmacie indigène. Il fit également des travaux sur les questions théologiques ou scripturaires qui l'interessaient. La dactylographie fut une de ses passions.

    M. Robert eût toujours un grand attrait pour l'étude; curieux de tout, son intelligence était toujours en éveil. Doué d'un esprit critique très accentué il aimait la discussion et défendait énergiquement et habilement son opinion; il la manifestait parfois avec un peu de brusquerie, mais on était clairement renseigné sur ce qu'il pensait.

    Mais peu à peu ses forces déclinèrent, et une anémie profonde lui rendit insupportable l'humidité et l'arrivée de la saison froide. En Juillet 1924, la mort de M.Girod, son grand ami,qui le rendait doyen de la mission, l'affecta beaucoup.

    Le 8 décembre 1925, à la suite de froids plus rigoureux, il se sentit plus fatigué. En chemin de fer, il descendit à Yên-Bay, où malgré les soins dévoués du docteur , des Soeurs de St.Paul, et de ses confrères MM.Granger et Blondel, il s'éteignit doucement le 16 décembre 1925. Le lendemain soir, neuf de ses confrères accompagnèrent sa dépouille mortelle au cimetière de Yên-Bay.




    ROBERT

    Jean-Marie

    (1857 - 1925)

    [1534]

    Références biographiques
    AME 1903 p. 298. 1906 p. 316. 1926-27 p. 40. CR 1882 p. 103. 1896 p. 182. 1897 p. 154. 376. 1898 p. 153. 1899 p.184. 1900 p. 153. 1901 p. 150. 1902 p. 171. 1903 p. 158. 362. 1904 p. 357. 371. 1906 p. 406. 1908 p. 164. 1910 p. 151. 1911 p. 146. 147. 1912 p. 189. 1913 p. 202. 349. 1915 p. 97. 1916 p. 112. 1917 p. 234. 1921 p. 74. 1925 p. 198. 1926 p. 203. 1949 p. 205. 207. BME 1924 p. 800. 1926 p. 118. 133. 317. 709. 1928 p. 178. EC1 N° 98.




    Décembre 1994
    Mémorial ROBERT Jean-Marie page


    "
    • Numéro : 1534
    • Année : None