Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Guillaume RIVOAL

[157]. RIVOAL, Guillaume, originaire de Bretagne où il naquit vers 1704, partit pour la Cochinchine en 1733. Dès son arrivée, il eut à souffrir de l'antipathie de Mgr de Alexandris, évêque de Nabuce, contre les missionnaires français. L'évêque commença par lui refuser des pouvoirs. Ayant fini par en obtenir, Rivoal évangélisa les provinces de Thua-thien, et de Phu-yen ; il paraît même avoir travaillé pendant quelque temps dans le Dong-nai.
Add this
    [157]. RIVOAL, Guillaume, originaire de Bretagne où il naquit vers 1704, partit pour la Cochinchine en 1733. Dès son arrivée, il eut à souffrir de l'antipathie de Mgr de Alexandris, évêque de Nabuce, contre les missionnaires français. L'évêque commença par lui refuser des pouvoirs. Ayant fini par en obtenir, Rivoal évangélisa les provinces de Thua-thien, et de Phu-yen ; il paraît même avoir travaillé pendant quelque temps dans le Dong-nai.
    Il assista au synode de Hué en 1747. Il fut arrêté en 1750, à l'occasion de l'enlèvement de l'interprète Michel par Poivre ; on lui donna l'ordre de verser 200 ligatures au frère de Michel. N'ayant pas cette somme, il fut emprisonné ; pour le délivrer, Mgr Bennetat engagea une des propriétés de la mission située à Tho-duc, paya 100 ligatures, et promit de verser le reste plus tard. Rivoal fut expulsé de Cochinchine cette même année avec Mgr Bennetat. Après quelque temps de séjour à Macao et à Pondichéry, il quitta les missions et la Société en 1754, et débarqua à Lorient en 1755.
    Notes bio-bibliographiques. - Lett. édif. et cur., i, pp. 98, 158 et suiv. - Hist. gén. miss. cath., ii, 2e part., p. 484. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph.


    • Numéro : 157
    • Année : None