Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

paulin RENAULT

[1080]. RENAULT, Paulin, né le 3 juin 1846 à Thilay (Ardennes), fit ses études au petit séminaire de son diocèse, et entra minoré au Séminaire des M.-E. le 28 mai 1868. Prêtre le 11 juin 1870, il partit le 3 août suivant avec sa destination pour le Kouang-si. Cette province étant à peu près fermée aux missionnaires, il travailla au Kouy-tcheou, d'abord à Houang-tsao-pa, puis à Ta-chan, et en 1873 à Hin-y fou dont il construisit le presbytère. Il s'occupa en même temps de Tchen-fong tcheou et de l'apostolat des Miao-tse.
Add this
    [1080]. RENAULT, Paulin, né le 3 juin 1846 à Thilay (Ardennes), fit ses études au petit séminaire de son diocèse, et entra minoré au Séminaire des M.-E. le 28 mai 1868. Prêtre le 11 juin 1870, il partit le 3 août suivant avec sa destination pour le Kouang-si. Cette province étant à peu près fermée aux missionnaires, il travailla au Kouy-tcheou, d'abord à Houang-tsao-pa, puis à Ta-chan, et en 1873 à Hin-y fou dont il construisit le presbytère. Il s'occupa en même temps de Tchen-fong tcheou et de l'apostolat des Miao-tse.
    A la fin de 1878, il put pénétrer au Kouang-si, et s'installa à Chang-se dont il fut chargé, sauf quelques intervalles, pendant 18 ans. Il eut à y supporter bien des misères de la part des mandarins et des païens ennemis du christianisme. Sa résidence fut pillée en 1885, lors des hostilités qui éclatèrent entre la France et la Chine à propos du Tonkin. Le missionnaire, comme la plupart des ouvriers apostoliques du Kouang-si, fut obligé de se réfugier à Hong-kong.
    Il avait été nommé pro-préfet en 1881 ; il le resta jusqu'à sa mort, et eut plusieurs fois à gouverner la mission en qualité de supérieur, particulièrement à la mort des évêques Foucard, Chouzy et Lavest.
    En 1896, il commença la fondation de la chrétienté de Nan-ning, qu'il avait déjà essayée sans succès en 1880. En 1897, il construisit la résidence de Long-tcheou ; en 1898, celle de Ou-tcheou ; en 1901, celle de Kouy-lin, la capitale du Kouang-si, où depuis plus de vingt ans les évêques et les missionnaires avaient en vain tenté de s'établir. Tout en évangélisant les païens, il installa une école de français pour les fils des mandarins. Il revint à Nan-ning en 1912, y fut supérieur du grand séminaire, et y mourut dans la nuit du 15 au 16 juin 1913.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1872, p. 30 ; 1876, p. 19 ; 1880, p. 49 ; 1881, p. 55 ; 1882, p. 51 ; 1883, pp. 35 et suiv. ; 1884, p. 79 ; 1886, p. 79 ; 1887, p. 121 ; 1888, p. 111 ; 1889, pp. 116, 257, 290 ; 1890, pp. 97, 295 ; 1891, pp. 131, 174 ; 1892, p. 151 ; 1893, p. 158 ; 1894, p. 174 ; 1895, p. 182 ; 1896, pp. 155, 159 ; 1897, pp. 129, 280, 304 ; 1898, p. 136 ; 1899, pp. 165, 303 ; 1900, p. 131 ; 1901, pp. 98, 131 ; 1902, p. 146 ; 1903, p. 138 ; 1904, pp. 146, 151 ; 1905, p. 122 ; 1906, p. 132 ; 1907, p. 157 ; 1908, p. 128 ; 1909, p. 139 ; 1910, pp. 138, 139, 141, 144, 323 ; 1911, p. 115.
    A. P. F., lxix, 1897, Massacre de M. Mazel, p. 323. - M. C., iv, 1871-72, p. 328 ; xviii, 1886, Persécution au Kouang-si, p. 398 ; xxix, 1897, Massacre de M. Mazel, p. 289 ; xxxiv, 1902, Etablissement d'une mission dans la capitale du Kouang-si, p. 37 ; xxxviii, 1906, p. 291. - B. O. P., 1897, p. 742. - A. M.-E., 1899, p. 120 ; 1901, Le Kouang-si, pp. 247, 290 ; 1904, Kouy-lin fou, capitale du Kouang-si, p. 90 ; 1911, p. 184. - Petit Mess. Kouang-si, 1913, Notice, nos 58, 59, 60, 61, 62, 63, 64. - Ann. rel. Orléans, 1889, p. 497.
    Hist. miss. Kouang-si, Tab. alph.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1913, p. 400.
    Biographie. - Le Père Paulin Renault, de la Congrégation des Missions-Etrangères, pro-préfet du Kouang-si (Chine) 1846-1913. - Imprimerie Albert Antiaux, 37, rue de l'Arquebuse, et 18, rue de Clèves, Charleville, 1913, in-8, pp. 16.


    • Numéro : 1080
    • Année : None