Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Victor Jean François RENARD

RENARD Victor (1866 - 1935) [1985] RENARD Victor, Jean, François, est né le 8 juin 1866 à Saint Marcan, au diocèse de Rennes (Ille et Vilaine). Il fait ses études au Petit Séminaire de Saint-Méen, puis au Grand Séminaire de Rennes. Il entre sous-diacre au Séminaire des Missions Étrangères le 9 septembre 1890. Ordonné prêtre le 27 septembre 1891, il part le 25 novembre suivant pour la mission de Malacca.
Add this
    RENARD

    Victor

    (1866 - 1935)

    [1985]

    RENARD Victor, Jean, François, est né le 8 juin 1866 à Saint Marcan, au diocèse de Rennes (Ille et Vilaine). Il fait ses études au Petit Séminaire de Saint-Méen, puis au Grand Séminaire de Rennes. Il entre sous-diacre au Séminaire des Missions Étrangères le 9 septembre 1890. Ordonné prêtre le 27 septembre 1891, il part le 25 novembre suivant pour la mission de Malacca.

    Il est désigné pour la mission indienne et reçoit les premières leçons de tamoul de son évêque, Mgr. Gasnier, et de même pour l'anglais (1891-1893). De 1894 à 1896, il sera curé des Tamouls à Taiping avant d'être nommé curé de Pulo Tikus (1897). De 1898 à 1900, il est curé de la paroisse Saint François-Xavier à Penang. En 1900, il est chargé du poste naissant de Kuala Lumpur où il va se dévouer pendant 23 ans, agrandissant l'église primitive de Saint Jean l'Évangéliste, participant à la construction des églises du Rosaire pour les Chinois, de Saint Antoine pour les Indiens et de Saint Joseph enfin, pour une population mixte. Sur sa demande, les Dames de Saint-Maur s'établissent à Kuala Lumpur et les Frères des Écoles Chrétiennes s'occupent de l'école Saint Jean qu'il a fondée. Il pense alors à remplacer sa vieille chaumière par un presbytère plus commode et plus convenable. Et pendant tout ce temps, il prépare catéchismes, retraites et réunions de tous genres et répétitions de chants.

    En 1923, des ennuis de santé le conduisent au sanatorium des Nilgiris : il en revient reposé mais non guéri : un congé en France sera nécessaire en 1924. A son retour, il se voit confier un poste moins pénible : la paroisse de Pulo Tikus à Penang. Il va y passer les onze dernières années de sa vie apostolique. Il y meurt le 29 mai 1935, laissant le souvenir d'un homme serviable et dévoué à tous, d'un confrère plein d'entrain dont la voix de stentor égayait les réunions.



    Références biographiques
    AME 1892 p. 437. 1900 p. 295. 1908 p. 316. 1912 p. 315. 1914 p. 76. 80. 134. 135. 1935 p. 186. CR 1891 p. 240. 1892 p. 205. 1895 p. 255. 1897 p. 218. 1898 p. 209. 1899 p. 243. 1900 p. 184. 185. 1901 p. 194. 1902 p. 218. 1904 p. 219. 302. 1905 p. 210. 1907 p. 232. 1908 p. 214. 1909 p. 203. 205. 1910 p. 226. 1912 p. 242. 1915 p. 122. 1916 p. 143. 1921 p. 108. 1923 p. 138. 1924 p. 103. 1925 p. 118. 1926 p. 133. 1927 p. 225. 1928 p. 135. 1929 p. 176. 278. 1935 p. 181. 242. 337. BME 1922 photo p. 61. 641. 1923 p. 262. 1924 p. 741. 1925 p. 118. 195. 1933 p. 599. 800. 948. 1934 p. 222. photo p. 369. 1935 p. 524. 605. 1936 p. 380. 1939 p. 700. 1958 p. 625. 626. EC1 N° 49. 72. 315.

    Notice nécrologique
    CR 1935 p. 337-340.

    • Numéro : 1985
    • Année : None