Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Alexandre Félix RAISON

RAISON Alexandre (1854-1924) [1341] RAISON Alexandre, Félix, est né le 28 août 1854 en la paroisse Saint Paterne de Vannes (Morbihan). Il fait ses études chez les Pères Jésuites à Vannes et entre laïque au Séminaire des Missions Étrangères le 3 octobre 1873. Ordonné prêtre le 22 septembre 1877, il part le 29 novembre suivant pour la mission du Setchoan méridional.
Add this
    RAISON Alexandre

    (1854-1924)


    [1341] RAISON Alexandre, Félix, est né le 28 août 1854 en la paroisse Saint Paterne de Vannes (Morbihan). Il fait ses études chez les Pères Jésuites à Vannes et entre laïque au Séminaire des Missions Étrangères le 3 octobre 1873. Ordonné prêtre le 22 septembre 1877, il part le 29 novembre suivant pour la mission du Setchoan méridional.

    Arrivé à Suifu le 27 avril 1878, il fait un stage de quelques mois à Chenkikeou. En octobre 1878, il est envoyé à Salien au Xientchang : il va y demeurer six ans. En 1884, il est appelé à visiter le district de Tsinkihien avec résidence à Talinpin. Deux ans plus tard, il est à Chelichan où il bâtit un clocher en style chinois. En juin 1894, il est à Penchanchien.

    Pendant la persécution de 1895, la mission va durement souffrir : plus de la moitié du vicariat est bouleversée. Le Père Raison se met à l'ouvrage et rebâtit l'église, la cure et l'école des garçons de Penchanchien. Nommé architecte de la mission, il va relever les ruines de Tcheleoukan, de Kuinlienchien, Tchangchan et achever les travaux de Longtche.

    Après un repos à Hongkong en 1900, à l'époque des Boxers, il revient à Suifu en juin 1901. Pendant quatre ans (juin 1901 - avril1905), il n'arrête pas de construire ou de réaménager églises, chapelles, dispensaire et hôpital. Sa santé ne résiste pas à ce surmenage : il sera curé de Lakihien pendant un an et demi. Un congé trop vite écourté en France (mai 1907 - octobre 1908) ne lui permet pas de se reposer comme il aurait dû et c'est encore malade qu'il arrive à Shanghai le 27 novembre 1908. Il passe trois mois à l'hôpital. Arrivé à Chungking le 8 avril, il entre directement à l'hôpital pour n'en sortir que le 9 octobre. Le 23, il est de nouveau à Suifu. Il assure un intérim de six mois à Pene-nouai. Nommé directeur de l'école des catéchistes en juin 1910, il va s'en occuper longtemps, après une interruption en 1911.

    En décembre 1923, il demande à se retirer à Penchanchien. Vers la mi-mai 1924, son état empire brusquement. Soigné quelque temps à Tchentu, il revient à Penchanchien le 13 septembre. C'est là qu'il décède le 23 novembre 1924.



    Références biographiques

    AME 1895 p. 422. 1896 p. 502. 506. 588. 1909 p. 36sq. 1925 p. 80. CR 1877 p. 50. 1881 p. 34. 1882 p. 28. 1890 p. 71. 1891 p. 94. 1892 p. 99. 1894 p. 124. 1895 p. 128. 1897 p. 96. 97. 224. 233. 319. 1906 p. 88. 89. 1907 p. 114. 436. 437. 1910 p. 97. 1911 p. 83. 1912 p. 499. 1917 p. 49. 1918 p. 193. 1922 p. 48. 1923 p. 64. 1924 p. 43. 1925 p. 53. 150-154 (notice nécro.). 163. 1929 p. 284. 285. 1932 p. 301. 1939 p. 235. BME 1925 p. 61. 1928 p. 624. 1929 p. 235. 1932 p. 322. 538. 1939 p. 182. EC1 N° 78. 83.

    • Numéro : 1341
    • Année : None