Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre QUIOC (1873-1945)

[ 2282 ] QUIOC Pierre, Sébastien Missionnaire Haut-Tonkin - Hung-Hoa ----------- Pierre, Sébastien QUIOC naquit le 23 octobre 1873, sur le territoire de la paroisse de Verne, commune de Lapte, département de la Haute-Loire, diocèse du Puy-en-Velay. Ses parents cultivaient une ferme assez vaste, mais de faible rendement.
Add this

    Pierre, Sébastien QUIOC naquit le 23 octobre 1873, sur le territoire de la paroisse de Verne, commune de Lapte, département de la Haute-Loire, diocèse du Puy-en-Velay. Ses parents cultivaient une ferme assez vaste, mais de faible rendement.

    Il fit ses études primaires à l'école communale de son village; le curé de sa paroisse lui donna des leçons, et  en 1888, le fit rentrer en classe de quatrième au petit séminaire de Monistrol, comme demi-pensionnaire. C'est là que Pierre poursuivit le cycle de ses études secondaires qu'il acheva en Juillet 1892.

    La réthorique achevée, Pierre entra laïque, au séminaire des Missions Etrangères, à Bièvres, le 8 septembre 1892. Tonsuré le 25 septembre 1893, minoré le 22 septembre 1894, il accomplit une année de service militaire; sous-diacre le 27 septembre 1896, diacre le 13 mars 1897, il fut ordonné prêtre le 27 juin 1897, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Haut-Tonkin (Hung-Hoa) qu'il partit rejoindre le 28 juillet 1897.

    La veille de son arrivée à Hong-Kong, il fut atteint d'un érysipèle qui l'obligea à séjourner au sanatorium de Béthanie pendant trois semaines. Il lui tardait de rejoindre sa Mission, et ce fut sur ses instances que le Supérieur du sanatorium l'autorisa à s'embarquer pour Haiphong. Arrivé à Hung-Hoa quelques jours après, il se mit à l'étude de la langue viêtnamienne. Huit mois plus tard,vers juin 1898,afin qu'il se perfectionne en langue, et s'initie aux us et coutumes du pays, Mgr. l'envoya comme vicaire à Ha-Tach, sous la direction de M.Granger, chef de ce district.

    Vers juin 1899, M.Méchet fut appelé à Ha-Tach pour construire la chapelle du petit séminaire; M. Quioc alla le remplacer à Lao-Kay où il n'y avait que quelques chrétiens viêtnamiens et une garnison militaire. La région étant malsaine, M.Quioc ne tarda pas à avoir de fréquents accès de paludisme. En 1900, il participa à la retraite annuelle des missionnaires; Mgr. Ramond l'envoya alors à Son-Tây pour se soigner.

    Au mois d'août 1900, à la rentrée des classes, M.Quioc devint professeur au petit séminaire St. Joseph de Ha-Tach. A la mort de M. Bessière, le 25 Juin 1906, il fut nommé supérieur de cet établissement qui comptait 64 élèves en 1907, et 120 en 1934 répartis en cinq classes; en 1936, une nouvelle classe fut ouverte.

    Mobilisé en 1917, M.Quioc fut remplacé provisoirement dans sa charge par M Chatellier. Le 27 juin 1922, il célébra ses noces d'argent sacerdotales. En 1928, sous la direction de M. Pierchon, commencèrent les travaux importants de construction des nouveaux bâtiments du petit séminaire. Son supérieur avait plaisir à guider les visiteurs. Le 7 février 1932, il accueillit Mgr. de Guébriant, qui visita l'établissement , en admira la disposition, souhaitant à son supérieur de le voir bientôt rempli, et qu'y règne toujours le bon esprit.

    Vers 1937, il demanda à son évêque de confier la direction du petit séminaire à un jeune supérieur, mais Mgr. Ramond n'acquiesça pas à son désir; M.Quioc, par obéissance, recommença une nouvelle année scolaire.

    À la fin de l'année scolaire de 1939, M. Quioc, fatigué, redemanda à être déchargé du supériorat du petit séminaire de Ha-Thach. Sa demande ayant été agrée M. Mazé en prit  la direction, au début du mois d'août 1939. Mgr. Vandaele nomma alors M. Quioc, curé de la ville de Phu-Tho. Celui-ci prit possession de son nouveau poste le 1er Août 1939. Avec joie, il se mit à son ministère paroissial. Phu-Tho, ville fondée en 1905, sise à trois kms du petit séminaire, était devenue en 1939, un centre important de la culture du thé, et un point commercial en plein développement en raison du passage de la voie ferrée, de la route et du Fleuve Rouge; on y construisait une cartoucherie. La communauté chrétienne comptait environ 300 fidèles. Une belle et vaste église venait d'être achevée aux frais de M. Fleury. M.Quioc en était le premier curé.

    Pendant ses 39 ans au petit séminaire, M.Quioc aima ses élèves comme un père ses enfants; pendant les vacances, il visitait dans leur poste, ses confrères et ses anciens élèves. Sa visite annuelle à Hanoï pour affaires était la seule sortie qu'il se permettait hors de sa mission. Il garda toujours des liens avec sa famille, mais ne pensa jamais à un congé en France.

    Avec l'âge, les infirmités de la vue, de l'ouïe et la faiblesse des jambes se firent plus pesantes. En mars 1945, il fut atteint de dysenterie, puis ce fut une congestion pulmonaire. Pendant quelques semaines, du fait des évènements politiques M.Fleury, en résidence surveillée au presbytère de Phu-Tho, se dévoua auprès de lui, puis, avec l'autorisation des japonais, il rejoignit Hung-Hoa.

    M.Quioc, resté seul, sentant ses forces décliner, demanda à M.Khan, curé de la paroisse de Ha-Thach de lui donner les derniers sacrements. Arriva la capitulation japonaise,le 15 Août 1945. Le Viêtminh ayant pris le pouvoir,.Mgr. Mazé nommé vicaire apostolique en janvier 1945, et M.Guidon furent obligés de quitter le petit séminaire. Ils se refugièrent au presbytère de Phu-Tho, auprès de M.Quioc.

    Le soir du 18 novembre 1945, après s'être entretenu comme d'ordinaire, avec Mgr.Mazé et M. Guidon, M.Quioc se retira dans sa chambre où il fut pris d'une forte et longue quinte de toux. Mgr. et M.Guidon se portèrent près de lui. Peu après, M.Quioc rendit son âme à Dieu.

    L'autorité viêtnamienne autorisa le transfert du corps au cimetière du petit séminaire de Ha-Thach. Mgr.Mazé, M.Guidon, une dizaine de prêtres, la paroisse de Ha-Thach, les élèves du petit séminaire lui firent un beau cortège.

     

    Références bibliographiques

    AME 1897 p. 771. 1928 p. 37.

    CR 1897 p. 277. 1906 p. 364. 366. 1907 p. 188. 1911 p. 151. 1912 p. 190. 1913 p. 203. 1915 p. 98. 1917 p. 86. 1918 p. 67. 1919 p. 72. 1922 p. 207. 1923 p. 111. 1926 p. 105. 1929 p. 136. 317. 1930 p. 163. 1931 p. 155. 1932 p. 188. 1933 p. 141. 1934 p. 133. 1939 p. 124. 1940 p. 80. 1947 p. 365. 1949 p. 198.

    BME 1922 p. 442. 1924 photo p. 621. 1925 p. 505. 1928 p. 179. 631. 692. 1929 p. 439. 633. 1930 p. 494. 1931 p. 454. 527. 601. 1932 p. 213. 464. 626. 1933 p. 207. 453. 1934 p. 715. 1935 p. 811. 1936 p. 370. 751. 1937 p. 92. 1938 p. 764. 1939 p. 428. 572. 660. 732. 733. 1940 p. 209. 500. 1941 p. 629.

    ECM 46P27. 90.

    EC1 N° 442.

     

     

     

    • Numéro : 2282
    • Pays : Vietnam
    • Année : 1897