Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis Maxime Joseph PUISSANT

PUISSANT Louis, Maxime (1874-1932)
Add this
    PUISSANT Louis, Maxime

    (1874-1932)


    [2414] PUISSANT Maxime, Louis, Joseph, naquit le 16 mai 1874 à Liancourt-St-Pierre, dans le diocèse de Beauvais (Oise). Il était le troisième enfant d'une famille qui en compta six, dont cinq garçons : parmi eux, trois deviendront prêtres. Maxime commença ses études chez \les Petites Clercs de St Joseph". Le 18 avril 1888, il alla rejoindre ses deux aînés au Petit Séminaire de St Lucien. En avril 1894, il sollicita et obtint son admission au Séminaire de la rue du Bac, où il entra le 17 septembre suivant, y retrouvant trois de ses amis de St Lucien. Le diocèse de Beauvais, étant pauvre en vocations, l'évêque refusait non seulement de donner son autorisation, mais demandait le retour immédiat des quatre séminaristes. Rome dut intervenir pour qu'il donne les autorisations nécessaires. Maxime reçut la tonsure et les ordres mineurs le 26 septembre 1897. Il deviendra sous-diacre le 5 mars 1898, diacre le 26 juin et sera ordonné prêtre le 26 septembre. Il reçut sa destination pour la mission d'Osaka. Le 27 novembre 1898, il embarqua à Marseille et, dans les premiers jours de janvier, il arriva à Osaka.

    Après quelques mois passés à l'évêché, son évêque l'envoya à Okayama pour apprendre la langue et se former à la vie apostolique sous la direction du Père Duthu. En 1903, il est rappelé à Osaka pour prendre la direction de l'orphelinat, installé sur le vaste terrain de Tamatsukuri. En cette même année 1903, il est nommé responsable du poste de Kishiwada, centre industriel important aux portes d'Osaka. Ayant remarqué dès son arrivée le nombre relativement élevé de personnes atteintes d'ophtalmie, le Père Puissant n'hésita pas à transformer son petit parloir en clinique, chargeant son personnel d'injecter quelques gouttes "d'eau de Card" dans les yeux de ceux qui se présentaient. Cela fit merveille.

    Survint la guerre de 1914-18. Le Père Puissant, tout en gardant Kishiwada, dut prendre l'intérim de Tamatsukuri : son responsable étant mobilisé. Il dut, en plus, s'improviser directeur de la revue mensuelle catholique du diocèse. C'est pourtant de cette période si remplie que datent l'édition des brochures suivantes : "Le Purgatoire - L'Enfer", "La Morale en action", la "Biographie de Pasteur", "La Vie Illustrée de Notre Seigneur", pour ne citer que les titres principaux.

    En 1920, la paix revenue, les missionnaires rescapés sont de retour. En 1920, le Père Puissant est nommé à Tsu, dans la province d'Ise. Il y restera jusqu'en 1924. Il reprend alors le poste de Kishiwada. Il doit faire face à un nouveau problème : celui des chrétiens "immigrés" venus des îles Goto ou de Nagasaki, attirés par les filatures et les briqueteries de Kishiwada. Les aider à garder la foi fut une de ses grandes préoccupations. L'église devenue trop étroite, il réussit, grâce à des offrandes, à construire un nouveau sanctuaire doté d'un clocher et d'une horloge. Il agrandit le terrain de la mission et en 1931, une école maternelle ouvrait ses portes. Au commencement de mai 1932, quelques cas de variole s'étant déclarés dans la région, les autorités médicales exhortèrent la population à se faire vacciner. Le personnel de la mission se soumit à cette invitation. Le Père Puissant donna l'exemple. À la suite de cette vaccination, un abcès se forma au bras droit qui provoqua une forte fièvre. Mais alors que cet abcès était en voie de guérison, un phlegmon plus dangereux se forma au bras gauche. Les deux médecins qui soignaient le Père décidèrent de l'opérer : l'opération s'avérant fort simple. Le Père Puissant fut amené à l'hôpital de Sakai. Mais le 18 mai 1932 au matin, l'état du malade s'aggrava subitement. Il mourut sans agonie, offrant sa vie au Seigneur. Il est inhumé à Osaka, au cimetière chrétien d'Abeno.



    Références bibliographiques

    AME 1899 p. 40. 1913 p. 295 (art). 1932 p. 189. 195. CR 1898 p. 273. 1902 p. 43. 1907 p. 37. 1908 p. 20. 1909 p. 33. 1910 p. 28. 1911 p. 27. 1912 p. 33. 1913 p. 37. 1914 p. 11. 1916 p. 24. 1919 p. 13. 1920 p. 11. 1925 p. 18. 1931 p. 25. 1932 p. 312. 380. 1942 p. 223. BME 1925 photo p. 63. 1928 p. 164. 1932 p. 525. 1960 p. 714. EC1 N° 245.

    "
    • Numéro : 2414
    • Année : None