Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paul François PUGINIER

[720]. PUGINIER, Paul-François, naquit le 4 juillet 1835 à Saix (Tarn). Il sortait du petit séminaire de Castres, où il avait fait toutes ses études classiques, quand il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 1er juillet 1854. Prêtre le 29 mai 1858, avec dispense d'âge, il partit le 29 août suivant pour le Tonkin occidental. A cause de la persécution, il ne put y pénétrer immédiatement, et resta à Saïgon où il fonda une école de français, qui fournit un certain nombre d'interprètes à l'administration de notre nouvelle colonie.
Add this
    [720]. PUGINIER, Paul-François, naquit le 4 juillet 1835 à Saix (Tarn). Il sortait du petit séminaire de Castres, où il avait fait toutes ses études classiques, quand il entra laïque au Séminaire des M.-E. le 1er juillet 1854. Prêtre le 29 mai 1858, avec dispense d'âge, il partit le 29 août suivant pour le Tonkin occidental. A cause de la persécution, il ne put y pénétrer immédiatement, et resta à Saïgon où il fonda une école de français, qui fournit un certain nombre d'interprètes à l'administration de notre nouvelle colonie. Il s'occupa également de plusieurs chrétientés des environs de Saïgon, particulièrement de Thi-nghe et de Go-vap, et y baptisa des païens qui devinrent plus tard de fervents chrétiens et de solides soutiens de l'influence française.
    En 1862, après maintes péripéties, il arriva au Tonkin occidental, d'où son évêque, Jeantet, l'envoya dans le district de Ke-loi. Il y gagna vite les sympathies. Ayant été arrêté par un chef de canton qui voulait le rançonner, ses chrétiens se réunirent aussitôt et le délivrèrent. Nommé directeur de l'œuvre de la Sainte-Enfance, il s'empressa de créer un orphelinat à Ke-loi. En même temps, il faisait réimprimer en annamite les livres détruits pendant la persécution, et graver des planches pour en publier d'autres. Le 4 novembre 1865, il devint provicaire, et fut chargé de la visite des paroisses dans les provinces de Son-tay et de Hung-hoa.
    En décembre 1867, Mgr Theurel le choisit pour coadjuteur. Il l'emmena visiter les provinces de Ninh-binh et de Thanh-hoa qui, dans la pensée de l'évêque, devaient bientôt former un vicariat apostolique pour le nouvel élu, ce qui n'eut lieu que 34 ans plus tard. Sacré évêque de Mauricastre à Hoang-nguyen, le 26 janvier 1868, Puginier s'installa à Phuc-nhac et y organisa un petit séminaire. A la fin de cette même année, le 3 novembre, Theurel ayant succombé à la maladie, il prit sa succession et alla se fixer à Ke-so. La mission comptait alors 140 000 chrétiens partagés en 46 paroisses et 800 chrétientés.
    Les premiers actes de son épiscopat furent les suivants : donner une retraite aux prêtres tonkinois ; régler, dans un mandement du 18 février 1869, plusieurs points d'administration ; faire instruire canoniquement la cause des nombreux martyrs du Tonkin ; visiter les districts ; réclamer près des mandarins la liberté religieuse promise par le traité conclu avec la France.
    L'année 1872 vit commencer son rôle politique et patriotique qui devait être si important. Ce fut d'abord la part qu'il prit dans les démêlés du négociant français Dupuis, désireux de remonter le Fleuve rouge pour commencer avec le Yun-nan, et à qui le gouvernement annamite refusait le passage. Vint ensuite l'expédition de F. Garnier à qui l'évêque donna les renseignements les plus sûrs. Après la mort du chef de l'expédition, il soutint ses lieutenants, et prit part aux négociations qui aboutirent au traité honorable qu'Esmez fit accepter par les mandarins annamites. Enfin, il rendit de si grands services à la cause française, que l'on a pu dire avec raison qu'il fut, pendant le temps écoulé entre la mort de Garnier et l'arrivée de Philastre, le chef et le soutien des Français. Il importe cependant de remarquer qu'en servant les intérêts de la France, il n'oubliait pas ceux de l'Annam ; il mit dès lors en pratique cette parole qu'il a souvent répétée et qui fut la règle de sa conduite : \ Nous, missionnaires, nous travaillons pour Dieu, pour notre pays, et pour le pays auquel nous nous sommes dévoués. "
    Lorsque le gouvernement français abandonna l'œuvre de Garnier, les chrétiens, qui s'étaient montrés les partisans de ce dernier, subirent le contre-coup de cette conduite impolitique. Des milliers de fidèles furent massacrés et de nombreuses paroisses pillées, soit dans le Tonkin occidental, soit dans les missions voisines. L'évêque partit pour Saïgon, afin d'exposer ces désastres au gouverneur, l'amiral Duperré. Il n'obtint pas les secours désirés ; mais il donna des conseils fort sages, dont plusieurs furent suivis, pour la rédaction du traité de 1874.
    Cependant la tempête se calma peu à peu, et alors s'ouvrit pour la mission une ère de conversions inconnue jusque-là : 2 385 baptêmes d'adultes en 1877 ; 3 720 en 1878 ; 5 388 en 1879 furent enregistrés. De 1877 à 1882, l'église de Ke-so fut construite (Eglise, grav., Vie de Mgr Puginier, p. 282). En 1878 commença l'évangélisation du Laos, que l'évêque confia à des missionnaires d'élite : Fiot, Pinabel, Perreaux, Gélot, Thoral, etc.
    L'expédition Rivière et la conquête du Tonkin par la France ramenèrent les troubles. De terribles épreuves frappèrent de nouveau le vicariat : sept missionnaires et des centaines de chrétiens furent massacrés au Chau-Laos ; de nombreuses stations catholiques dans le Tonkin furent pillées et en partie détruites. Heureusement, les années qui suivirent réparèrent ces désastres. Voici le résumé statistique des conversions : 3 269 en 1887 ; 4 602 en 1888 ; 6 797 en 1889 ; 6 026 en 1890 ; soit un total de 20 694 en quatre ans.
    En même temps, l'évêque avait ouvert à Hanoï, le 8 décembre 1884, la première école de français, et construit, dans cette ville, une vaste église (Eglise, grav., Vie de Mgr Puginier, p. 378).
    Le clergé indigène, toujours nombreux au Tonkin occidental, augmenta notablement. Pendant la durée de son gouvernement, Puginier ordonna plus de 120 prêtres tonkinois.
    Dès les premières années de son épiscopat, il avait voué sa personne et son vicariat à la sainte Vierge, et un peu plus tard il les consacra au Sacré-Cœur et à saint Joseph ; il renouvelait publiquement chaque année ces consécrations. Il institua les mois de Marie, du Rosaire, du Sacré-Cœur et de saint Joseph dans sa mission. Il publia un certain nombre de mandements d'importance pratique. Son esprit de foi très grand était bien caractérisé par la devise qu'il avait choisie : Scio cui credidi.
    Son rôle politique ne le céda pas en importance à son influence religieuse. Nous avons dit l'appui qu'il avait apporté à l'expédition F. Garnier. Il avait donné au commandant Rivière des avis de prudence ; il l'avait averti de la trahison qui se tramait ; il continua sans se lasser, sans craindre de paraître quelquefois importun. Il rédigea de 1884 à 1892 toute une série de Notes et d'Observations sur la situation, les fautes à éviter, les abus à prévenir, les moyens les meilleurs à employer pour pacifier promptement le pays et nous rallier sincèrement les populations. Les 17 juillet, 30 juillet et 25 août 1885, il écrivit au général de Courcy pour l'avertir de la perfidie du second régent Tuong. Parmi les autres Lettres ou Notes les plus importantes, citons : Mémoire justificatif, du 20 août 1886 ; Lettre au Résident général, 30 avril 1886 ; Notes sur le mouvement insurrectionnel, septembre 1886 ; Notes sur la question du Laos, 1888 ; Notes et renseignements, septembre 1889. Ces Notes, destinées à des députés et à quelques amis sûrs, forment avec la correspondance administrative de Puginier un cahier in-4 d'environ 800 pages, et renferment des pièces très intéressantes.
    Tous les gouverneurs qui se succédèrent au Tonkin, même les anticléricaux, apprécièrent sa sagesse, sa clairvoyance, son patriotique dévouement ; son action religieuse et ses vertus ne furent pas moins admirées des missionnaires et des chrétiens.
    En 1889, l'évêque envoya à Paris, pour l'Exposition, des collections de bois du Tonkin qui obtinrent une récompense ; il avait accompagné cet envoi d'un mémoire sur les essences forestières qui fait autorité.
    Il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur par décret du 6 mai 1884 ; et le 12 juillet 1887, élevé au grade d'officier. Le 17 janvier 1886, il devint officier d'Académie pour sa participation à l'exposition coloniale d'Anvers ; et le 14 juillet de la même année, commandeur de l'ordre impérial du Dragon d'Annam.
    Il mourut à Hanoï le 25 avril 1892, et fut inhumé dans l'église de Ke-so.
    " Son nom, comme l'a dit avec raison le résident supérieur, Chavassieux, restera éternellement uni aux plus illustres noms dont le Tonkin s'honore et dont il vénère la mémoire. "
    Armes. - D'azur à la croix latine pattée issant d'une mer placée en campagne, adextrée d'un cœur en bande et sénestrée d'une ancre en barre, le tout d'argent.
    Devise. - Scio cui credidi.
    Bibliographie. - Sur les procès ecclésiastiques. - Imprimerie de la mission, Ke-so, 1873, in-18, pp. 40.
    M. Fiot et la mission du Laos au Tong-king occidental (Annam) [Lettre du 24 septembre 1880]. - Imprimerie Mangin-Rusand, 3, rue Stella, Lyon, 1880, in-8, pp. 10.
    (Circulaire sur les Martyrs). - Imprimerie de la mission, Ke-so, 1890.
    Toutes les Notes suivantes, excepté Notes explicatives sur les accusations, sont autographiées, in-4 ; elles n'étaient pas destinées à la publicité.
    Notes sur la question du Tong-king. - Mars 1884, pp. 7.
    Renseignements sur le Nghe-an et le Thanh-hoa. Ordre du Gouverneur du Yun-nan. Lettres adressées au général Millot. - 8 août ; 18 septembre 1884, pp. 1 + 1.
    Plan de résistance de la Cour de Hué. Lettre à M. le général Brière de l'Isle. - 6 novembre 1884, pp. 2.
    Massacres et pillages commis en janvier 1884. - Ha-nôi, 8 novembre 1884.
    Tribut exigé des chrétiens ruinés. - Ha-nôi, 10 novembre 1884.
    Lettres au Général Brière de l'Isle. - Ha-nôi, 22, 24 novembre 1884 ; 30 mars ; 21 avril 1885.
    Réponse du Conseil secret (Co-mat) à M. Lemaire, suivie d'annotations. - 6 juin 1885, pp. 12.
    Lettres au Général en chef (M. de Courcy). - Ha-nôi, 8 juin ; 7, 17, 19, 20 juillet ; 1, 2, 25 août 1885.
    Lettres à M. le Directeur des affaires civiles et politiques (M. Sylvestre). - Ha-nôi, 23, 24, 25 octobre ; 25 novembre 1885.
    Lettre au ministre de l'Intérieur (à Paris). - Ha-nôi, 30 novembre 1885.
    Lettres au Général en chef (M. Warnet). - 1er février ; 21 mars ; 17 avril 1886.
    Lettres à M. le Résident général (M. P. Bert). - Ha-nôi, 30 avril ; 8, 11, 26 juin ; 7 juillet ; 12, 15, 16, 20 août 1886.
    Notes explicatives sur les accusations portées contre les missionnaires et les chrétiens victimes des massacres, et les désastres causés par les lettrés en Annam et au Tonkin. - Ha-nôi, 20 août 1886 [Publiées dans la Revue Française], pp. 29.
    Lettre à M. le Résident général (M. P. Bert). - Ha-nôi, 8 septembre 1886.
    Notes pour servir à l'étude d'une des phases de la question du Tonkin : l'Insurrection. - Ha-nôi, 13 septembre 1886, pp. 17.
    Lettres à M. le Résident supérieur (M. Vial). - Ha-nôi, 19, 25 septembre 1886.
    Lettre à Mgr Freppel. - Ha-nôi, 27 septembre 1886.
    Lettre à M. le Résident supérieur (M. Vial). - Ha-nôi, 3 octobre 1886.
    Notes sur le Tonkin. - Mars 1887, pp. 20.
    Renseignements pratiques sur les bois du Tonkin et les bambous, leur qualité, leur usage, leur durée. - 12 juillet 1889, pp. 32.
    Notes et renseignements sur un point de vue de la situation. - Ha-nôi, 29 septembre 1889, pp. 53.
    Notes et Impressions sur la situation (du Tonkin) en octobre 1889, et sur celle dont nous sommes menacés, pp. 39. - [Publiées dans le Bull. Soc. Géog. [Rochefort], xxix, 1907, p. 17].
    Notes et appréciations sur la situation du Tonkin au 4 décembre 1889. - pp. 23.
    Suppléments aux notes du 4 décembre 1889. - Ha-nôi, 23 décembre 1889, pp. 8.
    Notes et impressions sur la situation d'une partie des provinces de Son-tây et de Hung-hoa... - Ha-nôi, 27 février 1890, pp. 8.
    Notes et appréciations sur un point de vue de la situation générale, pour compléter les notes du 27 février dernier, ayant rapport à la situation particulière des provinces de Son-tây et de Hung-hoa. - Ha-nôi, 6 mars 1890, pp. 8.
    Notes et réflexions sur l'évacuation de l'Annam par les troupes françaises. - Ha-nôi, 9 mars 1890, pp. 9.
    Notes sur la situation de Thanh-hoa au 1er mai 1890. - pp. 7.
    Etude sur la situation du Tonkin au 10 juin 1890. - Ha-nôi, 15 juin 1890, pp. 21.
    Rapport sur les affaires de Dong-ru, Nôi-thôn, etc. - 8 octobre 1890, pp. 37.
    Lettre à M. le Résident supérieur (M. Bonnal). - Ke-so, 18 octobre 1890.
    Situation du Tonkin et de l'Annam au 25 octobre 1890. - Ha-nôi, 27 octobre 1890, pp. 5.
    Lettres à M. le Résident supérieur (M. Bonnal). - Ha-nôi, 26 novembre ; 19 décembre 1890.
    Renseignements utiles et nécessaires pour aider à apprécier la situation du Tonkin dans sa vérité. - Ha-nôi, 12 février 1891, pp. 4.
    Proclamation du chef Don ou Lanh Hang à la population de Ha-nôi avec une note. - Ha-nôi, février 1891. pp. 2.
    Notes sur certains abus qui existent au Tonkin, et sur ce qu'il paraît nécessaire d'établir pour les corriger et les prévenir dans la suite. - Ha-nôi, 19 août 1891, pp. 18.
    Quelques notes sur une question importante qui intéresse à un très haut point le Protectorat. - Ke-so, 3 décembre 1891, pp. 16.
    Notes sur le pardon des mandarins exilés. - Ha-nôi, 25 janvier 1892, pp. 8.
    Notes sur les routes nouvelles, avec supplément à ces notes. - 1892, pp. 23.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1872, p. 26 ; 1874 (janv.), p. 24 ; 1874 (déc.), p. 17 ; 1875, p. 29 ; 1876, p. 21 ; 1877, p. 26 ; 1878, pp. 28, 75, 82 ; 1879, pp. 37, 83 et suiv. ; 1880, pp. 50, 113 ; 1881, pp. 58, 120 ; 1882, pp. 54, 105, 109, 114 ; 1883, pp. 128, 141 ; 1884, pp. 92, 181 ; 1885, pp. 74 et suiv., 188, 209, 252 ; 1886, p. 84 ; 1887, pp. 126, 249 ; 1888, pp. 114, 217, 228 ; 1889, pp. 121, 330 ; 1890, pp. 102, 241, 271 ; 1891, p. 137 ; 1899, p. 387. - A. P. F., xl, 1868, pp. 331, 449 ; xli, 1869, p. 243 ; xlii, 1870, p. 250 ; xliii, 1871-72, Statistique de la mission, p. 245 ; xlvi, 1874, La prière perpétuelle, p. 5 ; Ib., p. 337 ; xlvii, 1875, pp. 15, 351 ; xlviii, 1876, Famine et inondation, p. 391 ; li, 1879, p. 454 ; lii, 1880, Création de catéchuménats, p. 185 ; liii, 1881, pp. 381 et suiv., 404 ; liv, 1882, Typhon, p. 155 ; lv, 1883, p. 416 ; lvi, 1884, Mort de M. Béchet, p. 17 ; Ib., Persécution, massacres de missionnaires, pp. 151, 205, 274, 346 ; lvii, 1885, Massacres de néophytes, pp. 77, 148 ; Ib., p. 316 ; lix, 1887, pp. 11, 268 ; lxi, 1889, pp. 230, 381, 458 ; lxii, 1890, pp. 66, 139, 299 ; lxiii, 1891, p. 372 ; lxiv, 1892, p. 141 ; Ib., Sa mort, p. 309.
    A. S.-E., xviii, 1866, p. 21 ; xix, 1867, p. 380 ; xxi, 1869, p. 393 ; xxiii, 1872, pp. 38, 599 ; xxv, 1874, p. 115 ; xxvi, 1875, Martyre de P. Dang, p. 33 ; xxviii, 1877, p. 309 ; xxxii, 1881, Etablissement au Laos, p. 300 ; xxxiii, 1882, Persécution, p. 197 ; xxxiv, 1883, Prise de Hanoï par les Français, p. 293 ; xxxv, 1884, Prise de Son-tay, p. 191 ; xxxvii, 1886, Martyre de P. Lien, p. 191 ; xliii, 1892, p. 286 ; xliv, 1893, pp. 320, 374.
    M. C., i, 1868, p. 44 ; ii, 1869, pp. 266, 422 ; iv, 1871-72, pp. 294, 312 ; v, 1873, Entrevue avec M. Dupuis, p. 436 ; Ib., p. 580 ; vi, 1874, Mort de M. Pandraud, p. 34 ; Ib., La persécution, pp. 310, 518 ; vii, 1875, Misère des chrétiens après l'expédition F. Garnier, pp. 330, 350 ; ix, 1877, Progrès de la mission, pp. 52 et suiv. ; x, 1878, pp. 87, 151, 289, 413, 417, 557 ; xi, 1879, pp. 296, 312 ; Ib., La famine, pp. 378, 471, 566, 593 ; xii, 1880, p. 296 ; xiii, 1881, Débuts de la mission du Laos, p. 14 ; Ib., p. 531 ; xiv, 1882, Typhon, p. 85 ; xv, 1883, Eloge de Mgr Puginier par un consul anglais, p. 315 ; Ib., Massacre de M. Béchet, pp. 335, 469 ; xvi, 1884, Persécutions, massacres, pp. 73, 85, 169 ; Ib., Nommé chevalier de la Légion d'honneur, p. 244 ; Ib., Persécutions et massacres, pp. 265, 267, 361, 616 ; xvii, 1885, pp. 49, 161, 267, 277, 325 ; Ib., Notice sur M. Mathevon, p. 370 ; Ib., Persécution, p. 397 ; Ib., Notice sur M. Pinabel, p. 478 ; Ib., p. 482 ; Ib., La persécution, pp. 495, 505 ; Ib., Notice sur M. Landais, p. 563 ; xviii, 1886, pp. 397, 445, 495, 505 ; xix, 1887, Famine, pp. 266, 314 ; Ib., Officier de la Légion d'honneur, p. 341 ; Ib., p. 483 ; xx, 1888, Sacre de Mgr Gendreau, p. 50 ; Ib., La mission du Laos, p. 229 ; Ib., Famine, p. 265 ; xxi, 1889, p. 13 ; Ib., Visite pastorale, p. 49 ; Ib., p. 280 ; Ib., Attaques des Pavillons Noirs contre la mission à Hanoï, p. 349 ; Ib., pp. 469, 548 ; xxii, 1890, Un prêtre enlevé par les pirates, p. 181 ; Ib., Famine, p. 277 ; Ib., Inondation, p. 481 ; xxiii, 1891, pp. 39, 241 ; Ib., Attaque de pirates, pp. 289, 373 ; Ib., pp. 412, 473, 496, 518, 542 ; xxiv, 1892, pp. 3, 215, 227, 365 ; xxvii, 1895, p. 120 ; xxxvii, 1905, pp. 548, 561.
    B. O. P., 1892, pp. 532, 569 ; 1893, pp. 632 et suiv. - A. M.-E., 1903, pp. 292 et suiv. - Sem. rel. Albi, 1877, pp. 107, 324 ; 1879, p. 331 ; 1883, pp. 420, 503 ; 1884, p. 186 ; 1885, p. 11 ; 1887, p. 431 ; 1890, p. 237 ; 1892, pp. 419, 528, 747 ; Ib., Lettre pastorale de Mgr l'archevêque d'Albi à l'occasion de la mort de Mgr Puginier, pp. 473, 489, 505, 521, 537, 553, 569. - Sem. rel. Chambéry, 1883, p. 445. - Sem. rel. Laval, 1885-86, p. 37. - Sem. rel. Luçon, 1884, Notes sur M. Gélot, p. 714. - Sem. rel. Lyon, 1885, 2e sem., p. 565 ; 1890, 2e sem., p. 867 ; 1891, p. 332 ; 1892, 1er sem., p. 680. - Ann. rel. Orléans, 1884. p. 393. - Rev. rel. Rodez, 1901, Paul Bert et Mgr Puginier, p. 7. - Echo N.-D. de la G., 1891, p. 289 ; Ib., Réponse à M. Bonnal, p. 811. - Ann. N.-D. Laus, 1889, p. 729. - Quest. act., xiii, 1892, p. 388. - Le Tour du Monde, 1890, 1er sem., p. 116. - Le Correspondant, 1889, n° du 10 nov., pp. 396 et suiv. - L'Univers [Lettres, relevé incomplet], 1883 ; 1885, 24 oct. ; 1886, juill. ; 1887, 12 fév. ; 1891, fév. ; 1892, Notice, n° du 16 mai.
    Sach thuât lai cac thu chung. Mandements, pp. 36, 58, 63, 92, 98, 101, 103, 163, 168, 185, 261, 262, 276, 317, 428, 533, 578, 585.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - La Coch. rel., ii, p. 365. - Les miss. cath. franç., ii, pp. 455, 467, 471, 472, 477, 500 et suiv. - Le Tonk. de 1872 à 1886, pp. 34 et suiv., 98, 108, 113, 125, 154, 187 et suiv., 236 et suiv., 320, 327, 417, 544, 545, 549, 553, 555, 568. - Hist. de l'int. fr. au Tonk., pp. 106, 124, 178, 199, 252. - Nos miss. pat. et sav., p. 157. - Alm. des Miss. 1885, p. 62. - Un chev. apôt., p. 260. - Loin du pays, pp. 100 et suiv. - Les miss. domin., ii, p. 443. - L'affaire de Siam, p. 108. - Le culte de N.-D. de Lourd., pp. 157, 161. - Paul Bert au Tonk. et les miss., pp. 9, 11 et suiv. - Arm. des Prél. franç., p. 267.
    Collect., 16 mai 1875 : n° 1586.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1892, p. 294.
    Biographie. - Vrai Patriote français. L'évêque Puginier et notre situation au Tonkin [par G. Mollard]. - 8, rue François Ier, Paris, 1891, in-8, pp. 29.
    Vie de Mgr Puginier, évêque de Mauricastre, vicaire apostolique du Tonkin occidental [avec portrait], par E. Louvet, missionnaire apostolique de la Société des M.-E. - F. H. Schneider, imprimeur-éditeur, rue du Coton, Hanoï, 1894, in-8, 2 ff. fac-similé + 2 ff. n. ch. + pp. vii-602-vii.
    Comp.-rend. : M.C., xxvii, 1895, p. 120. - Quest. act., xxviii, 1895, p. 94.
    Mgr Puginier, vicaire apostolique du Tonkin occidental [Etude biographique parue dans la Revue de Lille, 1895, janv.-fév.], par l'abbé Gustave Monteuuis. - Imprimerie A. Taffin-Lefort, Lille, 1895, in-8, pp. 45.
    Un apôtre français au Tonkin. Mgr Puginier [avec portrait], par C. d'Allenjoye. - Téqui, libraire-éditeur, 29, rue de Tournon, Paris, 1896, in-16, pp. 246.
    Comp.-rend. : L'Univers, 1896, n° du 21 juill.
    Mgr Puginier, vicaire apostolique du Tonkin occidental 1835-1892 [avec portrait]. Les Contemporains, n° 14. - 8, rue François Ier, Paris, in-4, pp. 16.
    Mgr Puginier, évêque de Mauricastre, vicaire apostolique du Tonkin occidental, par l'abbé Jules Millot. - A. Mame et fils, libraires-éditeurs, Tours, [s. d.] in-8, pp. 192.
    Portrait. - A. P. F., lvi, 1884, p. 1 ; lix, 1887, p. 1. - M. C., xiv, 1882, p. 90 ; xxxvii, 1905, p. 549. - Le Tour du Monde, 1890, 1er sem., p. 116. - Quest. act., xiii, 1892, p. 388. - Le culte de N.-D. de Lourd., p. 159. - Les miss. cath. franç., ii, p. 475. - Voir Biographie.


    "
    • Numéro : 720
    • Année : None