Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri Louis Marie Joseph PROUVOST

PROUVOST Henri (1895 - 1983) [3218] PROUVOST Henri, naquit à Roubaix (Nord) le 1er octobre 1895. Il fit ses études primaires et secondaires à l'Institution Notre-Dame des Victoires à Roubaix. Il voulait se destiner aux Missions, et il fit sa demande au Séminaires de la rue du Bac le 12 juillet 1912. Il entra au Séminaire des Missions Etrangères de Bièvres le 9 septembre 1912. Il n'avait que 17 ans.
Add this
    PROUVOST

    Henri

    (1895 - 1983)

    [3218] PROUVOST Henri, naquit à Roubaix (Nord) le 1er octobre 1895. Il fit ses études primaires et secondaires à l'Institution Notre-Dame des Victoires à Roubaix. Il voulait se destiner aux Missions, et il fit sa demande au Séminaires de la rue du Bac le 12 juillet 1912. Il entra au Séminaire des Missions Etrangères de Bièvres le 9 septembre 1912. Il n'avait que 17 ans.

    La grande guerre éclata en 1914. Parti pour le front, il fut blessé en septembre 1916 et réformé temporairement en 1917. Il fut réformé définitivement en 1919, et rejoint le Séminaire pour y achever ses études. Ordonné prêtre le 12 mars 1921, il reçut sa destination pour la Mission de Mysore. Il partit pour l'Inde le 26 septembre 1921. A Bangalore, ville épiscopale de la Mission de Mysore, il se mit à l'étude des langues au Collège Saint Joseph. Après quelques années d'étude, il devint professeur, puis recteur de l'école anglaise en 1931. Enfin, en 1932, il devint Principal du Collège universitaire. En l'espace de cinq ans, il fit de ce Collège l'une des grandes institutions universitaires du pays.

    En 1937, ce Collège fut confié aux Pères Jésuites et le Père Prouvost devenait libre. Rappelé en France, il fut envoyé à Menil-Flin pour fonder un Petit Séminaire MEP. Secondé par quelques confrères et quelques Soeurs des Missions Etrangères, il recruta des \postulants", auxquels il enseigna le français et l'anglais. Vint la guerre de 1939-1945. Elle permit l'intégration plus complète à la vie du village : prières communes dans la Chapelle de l 'école, services mutules, hébergements fugitifs, refuge de la population dans les caves du Séminaire au moment des bombardements. Il assurait la messe paroissiale à Ménil-Flin et ses sermons appelant les chrétiens à la pratique d'une foi véritable étaient fort appréciés. Il dirigea cette école missionnaire de 1937 à 1944.

    En 1944, une Mission extraordinaire fut proposée au Père Prouvost. Le Pape Pie XII demanda aux Missions Etrangères de nommer l'un de leurs membres, pour faire la visite apostolique de toutes les Missions francophones d'Afrique. Le Père Prouvost fut nommé à ce poste, et après avoir reçu les consignes des autorités romaines en décembre 1944, il s'envola pour Dakar en janvier 1945. Il fut un visiteur juste et impartial et fit un rapport très détaillé, très apprécié à Rome. Tant et si bien que le Pape Pie XII voulut nommer le Père Prouvost archevêque de Dakar. Mais il présenta respectueusement ses objections au Pape, et put rejoindre le Séminaire de la rue du Bac, fin 1946.

    On lui confia alors le poste de directeur l'information missionnaire. Il multiplia alors les voyages par toute la France, fit de nombreuses conférences pour susciter des vocations missionnaires. Il poursuivit ce travail jusqu'en 1950.

    A l'Assemblée générale de la Société en 1950, il est élu assistant du Supérieur général. Il continua de s'occuper du recrutement, et presque tous les dimanches, il allait prêcher des "Journées missionnaires" dans les paroisses ou institutions. Egalement, il dut faire la visite des Missions en tant que membre du Conseil général. Il put ainsi se rendre compte du travail des confrères et les réconforter dans leurs difficultés.

    En 1954, il accepta la charge de secrétaire aux "Presses Missionnaires", organisation fondée pour venir en aide aux Missions pour tout ce qui concerne livres et appareils audio-visuels et aide financière pour les traductions de livres dans différentes langues indigènes. Le Père Prouvost allait trois fois par semaine au bureau situé dans le 7ème arrondissement et poursuivit sa collaboration jusqu'au mois d'avril 1983.

    Avec l'élection d'un nouveau Conseil général en 1960, le Père Prouvost devint bibliothécaire de l'importante bibliothèque de la rue du Bac. Mais bientôt avec l'âge, il fut atteint de cataracte double. Sa vue baissa de plus en plus et il fut déchargé de la bibliothèque en juin 1981. Pendant deux ans encore, il continua à rendre service, assurant deux heures de confessions chaque semaine dans la Chapelle du Séminaire.

    En 1983, le Supérieur général l'invita à se retirer dans notre maison de Montbeton, près de Montauban. Il y alla à contre-coeur, mais fit preuve d'obéissance, mais aussi d'un grand sacrifice. Un jour, alors qu'il célébrait la messe avec la communauté, il fut pris de malaise, perdit connaissance et dut être transporté à l'hôpital de Purpan, à Toulouse. En plus d'une méningite maligne, il fut victime d'une infection urinaire et d'un oedème au poumon. Après avoir reçu le saint Viatique, il mourut le 28 octobre. La concélébration fut présidée par le Père Rossignol, vicaire général de la Société, qui dit au cours de son homélie : "Le Père Henri Prouvost est l'un de ces hommes qui a tout quitté pour suivre Jésus. Il s'est mis au service de Jésus avec un rare ensemble de talents et de qualités... Avec son décès, c'est une grande figure qui disparaît : une grande figure de la Société des Missions Etrangères, une grande figure du monde missionnaire."





    Référence biographiques
    CR 1916 p. XI. 1921 p. 139. 1928 p. 155. 1937 p. 212. 231. 1939 p. 216. 1940 p. 115. 1948 p. 240. 1951 p. 119. 1955 p. 4. 72. 1960 p. 3. 96. 1968 p. 57. 73. 1974-76 p. 248. 249. AG80-82 p. 31. AG60-63 p. 89. 17P55. 85. 254. BME..1922 p. 16. 1927 p. 191. 1931 p. 461. 688. 773. 929. 1932 p. 311. 562. 636. 637. 1933 p. 232. 718. 1934 p. 811. 1935 p. 374. 1937 p. 603. 817. 1948 p. 376. 1949 p. 460. 1950 p. 216. 217. 344. 577. 578. 590. 591. 604. 1951 p. 520. 1953 p. 910. 1954 p. 1142. 1955 p. 64. 80. 96. 119. 256 sq. 280. 369. 463. 464. 556 (art.). 561. 564. 659. 660. 795. 1956 p. 123. 235. 1957 p. 1106. 1958 p. 1002. 1959 p. 97. 1037. 1960 p. 943. Miss. d'Asie 1946 p. 2. 1949 p. 97. 1950 p. 129. 1953 p. 97. 1954 p. 161. 1955 p. 56. 120. R.MEP. N° 133 p. 67. HMC. 1949 p. 177. 1955 p. 185. 1956 p. 207. Hir N° 124. 125. 130. 137. EC1 N° 225. 226. 230. 237. 243. 362. 364. 371. 383. 409. 417. 426. 428. 437. 438. 440. 449. 450. 452. 454. 455. 457. 458. 464. 480. 481. 484. 496. 545. 566. 568. 571. 578. 628. 635. 650. 684. 733. 739. EC2 N° 41P18. - 43P147. - 42P50 (art.). - 45P107. 128. 146. 154. 177. 204 (art.). - 46P76. 104. 142. 153. 178. 186. 187. - 47P59. 90. 104. 155 (art.). 178 (art.). - 108P182. - 128P119. - 169/C3. - 174P536. - 176P62. - 176P607. - 180/24. - 205/124.

    Notice nécrologique
    Mémorial 1983 p. 121.

    "
    • Numéro : 3218
    • Année : None