Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Auguste Benjamin PROUTEAU

[3091] PROUTEAU Auguste, Benjamin Missionnaire Cochinchine Occidentale - Saïgon ------------------ Auguste, Benjamin PROUTEAU naquit le 05 Septembre 1884, à Bazoges-en-Paillers, diocèse de Luçon, département de la Vendée, dans une famille très chrétienne. Il fit ses études primaires dans son village natal, et ses humanités au Petit Séminaire de Chavagnes-en-Paillers; il passa ensuite au Grand Séminaire de Luçon où il resta deux ans, et où il reçut les ordres mineurs, le 28 Juin 1908.
Add this

    [3091] PROUTEAU Auguste, Benjamin

    Missionnaire

    Cochinchine Occidentale - Saïgon
    ------------------
    Auguste, Benjamin PROUTEAU naquit le 05 Septembre 1884, à Bazoges-en-Paillers, diocèse de Luçon, département de la Vendée, dans une famille très chrétienne. Il fit ses études primaires dans son village natal, et ses humanités au Petit Séminaire de Chavagnes-en-Paillers; il passa ensuite au Grand Séminaire de Luçon où il resta deux ans, et où il reçut les ordres mineurs, le 28 Juin 1908.

    Le 04 Septembre 1908, il entra au Séminaire des Missions Etrangères.Sous-diacre le 18 Décembre 1909, diacre le 12 Mars 1910, il fut ordonné prêtre le 24 Septembre 1910, reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Cochinchine Occidentale (Saïgon) qu'il partit rejoindre le 11 Décembre 1910.

    Arrivé à Saïgon, le 17 Janvier 1911,il fut envoyé comme vicaire à Thala chez M.Quinton, pour apprendre la langue viêtnamienne.Son oreille ayant beaucoup de mal à saisir et à différencier les tons viêtnamiens,il eût quelques difficultés pour parler correctement cette langue.Il parvint néanmoins à se faire suffisamment comprendre de ses chrétiens.Son séjour à Thala prit fin le 01 Mars 1912.

    Il fut alors nommé à la tête de la chrétienté de Rach-Lop, dans le district de Mac-Bac dont M.Frison avait la charge.Sous la direction de celui-ci, il surveilla la construction de l'église de ce poste et la conduisit à bonne fin. Il s'adonna avec zèle à son ministère journalier, malgré de vives souffrances dûes à une chute malencontreuse.Il fut un modèle de régularité,de patience et d'égalité d'humeur dans ses épreuves.

    En Janvier 1914, sur l'ordre du Dr.Angier, M.Prouteau dût quitter Saïgon,et regagner la France. Après un court séjour dans sa famille, il fit un pélerinage à Lourdes, puis se retira à St.Symphorien, auprès de son père.

    Le Jeudi 28 Mai 1914, octave de l'Ascension, à 8 heures du matin, il rendit son âme à Dieu. La sépulture eût lieu le samedi, vigile de la Pentecôte, en présence d'une quinzaine de prêtres, de sa famille, et de tous les paroissiens de St.Symphorien.


    PROUTEAU

    Auguste

    (1884 - 1914)

    [3091]

    Références biographiques
    AME 1911 p. 54. 1914 p. 214. CR 1914 p. 93. 140. 141. 186.

    Mai 1994


    • Numéro : 3091
    • Année : None