Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre PRIEUR

[562]. PRIEUR, Pierre, né à Nolay (Côte-d'Or) le 11 août 1824, entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 18 avril 1846, fut ordonné prêtre le 17 juin 1848, et partit le 6 juillet suivant pour la mission de Pondichéry. En 1854, nous le trouvons à Attipakam dont il reconstruit l'église ; en 1860, il est curé de la cathédrale à Pondichéry et chargé de la direction des religieuses de Saint-Louis de Gonzague ; en 1864, il est à Covilour-Tiroupatour.
Add this
    [562]. PRIEUR, Pierre, né à Nolay (Côte-d'Or) le 11 août 1824, entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 18 avril 1846, fut ordonné prêtre le 17 juin 1848, et partit le 6 juillet suivant pour la mission de Pondichéry. En 1854, nous le trouvons à Attipakam dont il reconstruit l'église ; en 1860, il est curé de la cathédrale à Pondichéry et chargé de la direction des religieuses de Saint-Louis de Gonzague ; en 1864, il est à Covilour-Tiroupatour.
    Il s'était fait de bonne heure remarquer par ses talents pour la prédication ; aussi, vers 1865, Mgr Godelle le pria de prêcher des missions dans les principaux districts du vicariat.
    En 1871, il est à Kumbakônam ; en 1874, à Pondichéry, supérieur du grand séminaire. Quoiqu'il fût un missionnaire excellent, il refusait, tantôt sous un prétexte, tantôt sous un autre, de faire dans l'établissement quelques réformes jugées nécessaires par Mgr Laouënan ; alors, sans aucun éclat, l'évêque se nomma supérieur de la maison, et accomplit ce qu'il estimait utile pour le bien.
    En 1877, Prieur retourna à Attipakam où il resta 14 ans, c'est-à-dire tant que ses forces lui permirent d'administrer ce district. En 1883, Mgr Gandy, coadjuteur à Pondichéry, l'emmena avec lui prêcher dans les paroisses dont il faisait la visite.
    En 1891, il fut placé à Ariancoupam ; et, en 1896, complètement épuisé, il se retira à Pondichéry et vécut à l'évêché, employant tout son temps à la prière.
    Prieur fut certainement le plus grand prédicateur de la mission de 1860 à 1890 ; et Mgr Laouënan ajoutait \ un des prêtres des plus zélés, des plus intelligents et des plus laborieux ". Il mourut presque aveugle, le 15 juillet 1898, à Pondichéry.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1884, p. 132 ; 1885, pp. 120, 122, 123 ; 1886, p. 124 ; 1889, p. 214 ; 1891, pp. 217, 219. - A. P. F., xxxviii, 1866, p. 100. - M. C., iv, 1871-72, p. 204 ; xvii, 1885, pp. 207, 255. - Chron. rel. Dijon, 1866-67, p. 294.
    Vingt ans dans l'Inde, p. 53. - Hist. miss. Inde, Tab. alph.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1898, p. 328.


    "
    • Numéro : 562
    • Année : None