Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Antoine Charles POURTHIÉ

[669]. POURTHIÉ, Jean-Antoine. Ces prénoms sont les seuls que portent ses actes de naissance et de baptême ; l'Histoire de l'Eglise de Corée et le premier Mémorial lui donnent les prénoms de Charles-Antoine. Il naquit au hameau de Ladoudié, commune du Dourn (Tarn), le 20 décembre 1830. Après son ordination sacerdotale, qui eut lieu le 11 juin 1854, il entra au Séminaire des M.-E. le 1er juillet. On le destina tout d'abord au Kouy-tcheou, et il partit le 27 juin 1855.
Add this

    [669]. POURTHIÉ, Jean-Antoine. Ces prénoms sont les seuls que portent ses actes de naissance et de baptême ; l'Histoire de l'Eglise de Corée et le premier Mémorial lui donnent les prénoms de Charles-Antoine. Il naquit au hameau de Ladoudié, commune du Dourn (Tarn), le 20 décembre 1830. Après son ordination sacerdotale, qui eut lieu le 11 juin 1854, il entra au Séminaire des M.-E. le 1er juillet. On le destina tout d'abord au Kouy-tcheou, et il partit le 27 juin 1855. A son arrivée en Extrême-Orient, les besoins pressants de la mission de Corée le firent diriger vers ce pays où le catholicisme était encore proscrit. Il y pénétra en 1856 avec Mgr Berneux et M. Petitnicolas.
    Il fut chargé de diriger le séminaire Saint-Joseph établi à Pai-rong, dans la province de Tjyang-ouen, et d'administrer la chrétienté voisine. En 1859, à la suite de grandes fatigues, il fut atteint du typhus, et peu après de la tuberculose.
    Lors de la persécution de 1866, il fut arrêté avec Petitnicolas le 2 mars. Conduit à Séoul et emprisonné au Kou-riou-kan avec son compagnon, il subit plusieurs interrogatoires, auxquels son épuisement l'empêcha généralement de répondre. Il fut trois fois flagellé et percé de bâtons pointus, puis condamné à la peine capitale pour être venu en Corée prêcher le catholicisme. Il fut décapité à Saï-nam-hte, non loin de Séoul, le 11 mars 1866 (Voir PETITNICOLAS). Il était provicaire de la mission.
    Ses restes, enterrés au lieu du supplice, furent au mois d'août suivant enlevés par les chrétiens et inhumés sur la montagne Ouai-ko-kai, à une demi-lieue de Séoul ; exhumés le 30 octobre 1899, reconnus et gardés au séminaire de Ryong-san jusqu'en 1900, ils furent, le 10 septembre de cette même année, déposés dans le caveau de la cathédrale de Séoul, avec ceux des autres missionnaires martyrs en 1866.
    Très studieux, Pourthié avait commencé un dictionnaire coréen-chinois-latin et une grammaire coréenne, traduit l'Introduction à la vie dévote, pris de nombreuses notes sur la botanique, la géologie et la zoologie de la Corée ; tous ces travaux ont été perdus. Enfin, il a laissé sur les événements de Corée des lettres intéressantes, qui ont été publiées en partie dans l'Histoire de l'Eglise de Corée.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1900, p. 59. - A. P. F., xxxi, 1859, p. 301 ; xxxii, 1860, Intrigues à la cour, p. 122 ; xl, 1868, pp. 24, 41, 51. - B. O. P., 1895, pp. 342 et suiv. - A. M.-E., 1900, p. 57. - Sem. rel. La Rochelle, 1866, pp. 234, 246.
    Hist. Egl. Corée, i, pp. 79, 169 et suiv. ; ii, pp. 402, 406 et suiv., 431, 436, 442, 454, 470, 474, 475, 478 et suiv., 486, 496 et suiv., 510, 513, 539 et suiv., 554, 564. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Les miss. franç. en Corée, pp. 121, 151 et suiv. ; Maison natale, [grav.], p. 157. - Les saints et les mart. du dioc. Albi, p. 735. - Fleurs des Mart., p. 127.
    Actes relatifs à l'étude de sa Cause de Béatification, voir BERNEUX.
    Portrait. - Peinture, est au Séminaire des M.-E. - B. O. P., 1895, p. 343. - Les miss. franç. en Corée, p. 153.

    • Numéro : 669
    • Année : None