Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Clet Simon POULHAZAN

[3098] POULHAZAN Clet, Simon Missionnaire Kouang-Tong - Canton - Pakhoi -------------- Clet, Simon POULHAZAN naquit le 14 décembre 1884, à Primelin, diocèse de Quimper, département du Finistère. Il fit ses études primaires dans son village natal; le vicaire de la paroisse l'initia à la langue latine, et l'envoya au petit séminaire de Pont-Croix. A la fin des humanités, Clet se dirigea vers le grand séminaire de Quimper, où il reçut le diaconat le 25 juillet 1909.
Add this

    [3098] POULHAZAN Clet, Simon

    Missionnaire

    Kouang-Tong - Canton - Pakhoi

    --------------

    Clet, Simon POULHAZAN naquit le 14 décembre 1884, à Primelin, diocèse de Quimper, département du Finistère. Il fit ses études primaires dans son village natal; le vicaire de la paroisse l'initia à la langue latine, et l'envoya au petit séminaire de Pont-Croix. A la fin des humanités, Clet se dirigea vers le grand séminaire de Quimper, où il reçut le diaconat le 25 juillet 1909.

    Le 15 février 1910, il entra au Séminaire des Missions Etrangères. Ordonné prêtre le 17 décembre 1910, il reçut, le même jour, sa destination pour la mission du Kouang-Tong, qu'il partit rejoindre le 19 avril 1911.

    Arrivé à Canton, dans le courant du mois de mai 1911, envoyé à l'orphelinat de cette ville, chez M.Eugène Thomas, pour étudier la langue chinoise, M.Poulhazan apprit aussi à un groupe d' orphelins l'art de fabriquer des cotonnades. En 1912, il fut nommé vicaire de M.Cellard, chef du district de la Sainte Trinité du Luichow, et se mit à l'étude de la langue locale différente du cantonnais. Après quelques mois d'un travail opiniâtre, il fut capable de faire la visite des chrétientés de son district. A la fin de 1913, il reçut sa nomination pour le poste de Sancian, où en 1552, était mort François- Xavier.

    En août 1914, Mgr. Mérel renvoya M. Poulhazan au district de la Sainte Trinité dans la presqu'île du Luichow, comme vicaire de M. Cellard. Ce dernier fut mobilisé, envoyé avec les troupes d'occupation du nord de la Chine, et enfin démobilisé en 1916. Déclaré inapte au service; par suite d'une bronchite chronique, M. Poulhazan prit donc la direction du district dans des conditions difficiles. Disséminés dans plus de 150 villages, les chrétiens étaient regroupés dans une dizaine de grosses stations. Il les administra sans trop de difficultés.

    En 1916, Mgr. de Guébriant fut nommé vicaire apostolique du Kouang-Tong. Au début de l'année suivante, il envoya M.Cellard à Kouang-Tcheou-wan; alors concession française. Il pensa confier à M.Poulhazan la fondation du district de Topi, mais après avoir pris conseil, il le maintint à la tête du district de la Sainte Trinité. La direction de ce poste important demandait un homme doué d'un esprit de suite, riche d'expérience et très au courant des affaires.

    A cette époque la Chine connassait une période de graves troubles. Vers septembre 1922, depuis sa résidence de la Sainte Trinité, M.Poulhazan signalait la présence des pirates à quelques lieues de chez lui: \Ils ont assiégé, écrivait il à son évêque, le village de Tiam-Siên à 4 lieues, au sud d'ici; 2.000 personnes étaient réfugiées dans un fortin où elles ont pû résister..." Mais, 300 autres furent impitoyablement massacrées. La terreur gagna le pays. Insécurité, pillage, commerce de l'opium, enlèvement des personnes et des biens, brigandage règnaient partout. M.Poulhazsan se fit alors le protecteur de tous, et organisa la défense de sa chrétienté pour tenir en respect les bandes de pirates pillards. En 1924, un temps de repos à Béthanie lui fut nécessaire, mais à Pâques, il était de retour à son poste. En 1925, il partit se soigner en France, confiant sa paroisse au P.Joseph Yip, prêtre chinois..

    Vers le milieu de l'année 1927, rentré à son poste, M. Poulhazan baptisa 110 catéchumènes; en 1928, il reçut M. Jego puis, en 1931, M. Thouvenin pour leur étude de langue et leur formation apostolique. En 1929, il entreprit la construction d'un couvent et d'un noviciat de "vierges chinoises". En 1932, son immense district avec ses dix-sept stations ou centres chrétiens fut enfin divisé. Les catéchumènes étant nombreux, il organisa l'Action Catholique.

    Mais au début de 1935, laissant sa chrétienté de la Sainte Trinité entre les mains de M.Jego, il fut nommé supérieur du petit séminaire, à Pakhoi. où en 1937 il y avait 25 latinistes. En 1938, Mgr. Pénicaud en fit son vicaire délégué pour s'occuper de la partie ouest de la mission. En 1940, M. Poulhazan fit la visite pastorale de la partie nord et nord ouest de la mission.
    .
    Le 11 septembre 1941, M.Boulay prit ses fonctions de supérieur du petit séminaire, en remplacement de M.Poulhazan qui, parti en jonque de Pakhoi le 19 septembre 1941, arriva le lendemain à Tchoukshan, son nouveau poste, proche de la frontière du Tonkin. Les vents avaient été favorables !.

    En 1943, il dut aller à l'hôpital de Moncay, et de là, à la clinqiue St. Paul à Hanôi. Un court séjour à Mau-Son lui valut un regain de santé qui lui permit de rentrer en Chine. Mais en 1944, il dut retourner à l'hôpital de Moncay. C'est là qu'il décéda le 20 mars 1944. Ses chrétiens ramenèrent sa dépouille mortelle à Tchoukshan et l'inhumèrent dans la grotte de N.D. de Lourdes, près de son église. M. Hermann présida la cérémonie des funérailles.


    POULHAZAN Clet

    (1884-1944)


    [3098] POULHAZAN Clet, Simon.


    Références biographiques

    AME 1911 p. 165. 1919-20 p. 20. 1922 p. 83. CR 1911 p. 110. 271. 1913 p. 163. 1916 p. 92. 93. 1918 p. 50. 1919 p. 56. 1921 p. 59. 1922 p. 85. 86. 1923 p. 91. 92. 1926 p. 86. 1927 p. 81. 1928 p. 87. 1931 p. 129. 1932 p. 144. 1933 p. 110. 1934 p. 106. 1935 p. 104. 106. 1937 p. 106. 1947 p. 356. 1948 p. 203. BME 1922 p. 65. 571. 636. 1924 p. 115. 183. 253. 396. 1925 p. 368. 1927 p. 118. 454. 512. 1930 p. 51. 1932 p. 133. 1934 p. 870. photo p. 710. 1935 p. 196. 667. 1936 p. 483. 1937 p. 515. photo p. 32. 1938 p. 619. 692. 841. 1939 p. 352. 728. 1940 p. 455. 1941 p. 104. 186. 552. 689. 717. 1948 p. 36. 40. 51. 228. MC 1917 p. 41. 1921 p. 52. 53. 445. ECM 1942 p. 59. EC1 N° 86. 87. 95. 129. 130. 436.

    Janvier 1997
    Mémorial POULHAZAN Clet, Simon page 2
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    "
    • Numéro : 3098
    • Année : None