Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Annet Théophile PINCHON

[515]. PINCHON, Annet-Théophile, né au hameau Muraveau, commune de Chard (Creuse), le 7 janvier 1814, était le 13e enfant d'une famille très chrétienne. Il fit ses études à l'institution ecclésiastique de Felletin et au grand séminaire de son diocèse. Après son ordination sacerdotale qui eut lieu le 21 décembre 1839, il fut nommé vicaire de la paroisse Sainte-Marie à Limoges.
Add this
    [515]. PINCHON, Annet-Théophile, né au hameau Muraveau, commune de Chard (Creuse), le 7 janvier 1814, était le 13e enfant d'une famille très chrétienne. Il fit ses études à l'institution ecclésiastique de Felletin et au grand séminaire de son diocèse. Après son ordination sacerdotale qui eut lieu le 21 décembre 1839, il fut nommé vicaire de la paroisse Sainte-Marie à Limoges.
    Il y resta jusqu'à son entrée au Séminaire des M.-E. le 3 octobre 1845. Il partit le 27 février 1846 pour le Se-tchoan, fut d'abord chargé du district de Koan hien, et y fonda la station de Tsa-ko-lao, bientôt bouleversée par la persécution. Dix-huit mois plus tard, il fut nommé professeur au séminaire de l'Annonciation à Mou-pin ; peu après, il devint supérieur de cette maison, et resta pendant dix ans dans ces fonctions.
    Lors de la division du Se-tchoan en plusieurs vicariats en 1856, il fit partie du Se-tchoan occidental. En vertu d'un bref du 23 avril 1858, Mgr Pérocheau le choisit pour coadjuteur en avril 1859, et le sacra évêque de Polémonium, à Ho-kia-in, le 4 septembre suivant. Pendant le temps de sa coadjutorerie qui dura deux ans, il visita les chrétientés.
    Devenu vicaire apostolique le 6 mai 1861, il développa l'uvre du baptême des enfants de païens en danger de mort et celle des séminaires. Par ses soins, on construisit d'abord un petit séminaire à Ho-pa-tchang, et, dix ans plus tard, non loin du même endroit, un grand séminaire ; également un orphelinat de filles à Tchen-tou, et un orphelinat de garçons dans les montagnes de Tchang-chang-pin. Entre temps, Pinchon revint en Europe pour assister au concile du Vatican ; pendant son séjour à Rome, il prit part à la révision du Règlement général de la Société des M.-E., et se montra plutôt opposé aux réformes.
    De retour dans sa mission, il reprit sa vie active, continua d'administrer un district comme un simple missionnaire, fit élever de nombreux oratoires, et un hôpital aux portes de Tchen-tou.
    Il tint un synode en 1880, à Soui fou, avec les vicaires apostoliques ou leurs délégués de la quatrième région des missions de Chine.
    Il mourut à Tchen-tou le 26 octobre 1891, et fut enterré au cimetière Mo-pan-chan. Son épiscopat avait duré 30 ans.
    Voici les statistiques officielles des années du commencement et de la fin :
    1861 : 1 évêque, 10 missionnaires, 27 prêtres indigènes, 30 000 chrétiens, 1 séminaire avec 30 élèves.
    1891 : 1 évêque, 31 missionnaires, 45 prêtres indigènes, 70 catéchistes, 54 églises ou chapelles, 2 séminaires avec 98 élèves, 206 écoles ou orphelinats avec 2 484 enfants, 39 478 catholiques.
    Devise. - (?) J (esus) M. (aria) J (oseph).
    Bibliographie. - Decreta quinque Synodorum jussu S. Pontificis Leonis XIII in Sinis habitarum anno 1880, a S. Cong. de Propaganda Fide approbata [Rome, 1884]. - In-8, pp. 87.
    Contient :
    Acta et decreta Synodi quartæ regionis Sinarum imperii habitæ diebus 20 et 29 septembris, 3 octobris anni 1880, in civitate Souy-fou, provinciæ Se-tchouan, pp. 66-76.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1874 (janv.), pp. 35, 36 ; 1874 (déc.), p. 7 ; 1875, p. 10 ; 1876, p. 9 ; 1877, p. 11 ; 1878, p. 15 ; 1879, p. 16 ; 1880, p. 21 ; 1881, pp. 24, 26 ; 1882, p. 21 ; 1885, pp. 42, 177, 206 ; 1886, pp. 39, 231 ; 1887, p. 64 ; 1888, pp. 63, 246 ; 1889, pp. 59, 60, 324 ; 1890, p. 58 ; 1891, pp. 75, 317 ; 1898, p. 85.
    A. P. F., xxii, 1850, p. 132 ; xxiii, 1851, pp. 254, 407 ; xlii, 1870, p. 65 ; xliv, 1872, Des obstacles à la conversion des Chinois, p. 405 ; Ib., p. 415 ; xlvii, 1875, Persécution à Chouen-kin fou, p. 88 ; xlviii, 1876, p. 138 ; xlix, 1877, pp. 101, 102 ; lvii, 1885, Soulèvement des païens, p. 24 ; lxiii, 1891, p. 147 ; lxiv, 1892, p. 153. - A. S.-E., iii, 1850-51, p. 351 ; xxii, 1870, p. 75 ; xxiii, 1872, p. 147 ; xxv, 1874, p. 88 ; xxxiii, 1882, p. 78 ; xxxv, 1884, p. 381.
    M. C., ii, 1869, pp. 23, 373 ; iii, 1870, p. 252 ; iv, 1871-72, Discussion de deux faits allégués dans le Memorandum, p. 632 ; vi, 1874, p. 143 ; viii, 1876, Un nouveau libelle, p. 398 ; Ib., Persécution, pp. 554, 590 ; Ib., p. 590 ; ix, 1877, p. 3 ; x, 1878, Pacification, p. 194 ; Ib., pp. 400, 435, 555 ; xi, 1879, p. 174 ; xvi, 1884, pp. 518, 556 ; xx, 1888, pp. 281, 617 ; xxii, 1890, p. 554 ; xxiii, 1891, La famine, p. 397 ; Statistique de la mission, p. 509.
    Sem. rel. Limoges, 1861, p. 436 ; 1891, p. 1081 ; Ib., Notice extraite de l'Abeille de la Creuse, p. 1184 ; 1892, pp. 52, 885. - Sem. rel. Lyon, 1891, 2e sem., p. 1141.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Hist. miss. Thibet, Tab. alph. - Hist. miss. Kouy-tcheou, Tab. alph. - Act. et hist. du Conc., vii, Notice, p. 53.
    Collect., 26 août 1877 : n° 1478.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1891, p. 241.
    Portrait. - M. C., xxiv, 1892, p. 150. - Act. et hist. du Conc., vii, p. 40.


    • Numéro : 515
    • Année : None