Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mathurin Augustin PICHAUD

[1838] PICHAUD Mathurin, Auguste, Joseph Missionnaire Tonkin Occidental (Hanoï) - Haut Tonkin (Hung-Hoa) -----------------------
Add this

    [1838] PICHAUD Mathurin, Auguste, Joseph

    Missionnaire

    Tonkin Occidental (Hanoï) - Haut Tonkin (Hung-Hoa)

    -----------------------

    Mathurin, Auguste, Joseph PICHAUD naquit le 22 septembre 1865,dans un foyer de cultivateurs, à Saint Hilaire de Loulay, diocèse de Luçon, département de la Vendée. Pendant la révolution, sa famille avait hébergé plusieurs prêtres réfractaires. Il fit ses études secondaires au Petit Séminaire des Sables d'Olonne. Celles-ci terminées, il se dirigea vers le grand séminaire de Luçon.où il s'adonna durant plusieurs années, à l'étude des sciences écclésiastiques.

    Il demanda à Mgr. l'Evêque du diocèse l'autorisation de partir aux Missions Etrangères. La permission lui fut refusée; il fut nommé surveillant d'étude au petit séminaire des Sables d'Olonne. Le 17 décembre 1887,il reçut le diaconat.

    Sa demande ayant été enfin agrée, il entra au Séminaire des Missions Etrangères, le 25 août 1888. et y termina ses études de théologie. Ordonné prêtre le 7 juillet 1889, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï) et partit rejoindre sa Mission le 7 août 1889.

    Mgr. Gendreau, coadjuteur de Mgr. Puginier, fut heureux d'accueillir son jeune compatriote que l'on envoya apprendre la langue viêtnamienne dans la paroisse de Bai-Vang. En 1890, tout en continuant sa formation pastorale, il devint vicaire dans la région de Phat-Diem, où il resta jusqu'en 1893. Il reçut alors une destination pour la Haute Région. Il s'installa à la cure de No-Luc, à 10 kms de Vietri .Dans cette dernière localité,il y avait un poste militaire et une infirmerie importante. M.Pichaud en eût la charge spirituelle, tout en s'occupant des chrétientés de Hoang-Xa, Ha-Tach, et Hung-Hoa. De 1895 à 1899, il exerça aussi les fonctions d'aumônier militaire à Tuyên-Quang.

    Il passa dans le nouveau Vicariat Apostolique du Haut-Tonkin, (Hung-Hoa) détaché du Tonkin Occidental (Hanoï), en Juin 1895. Cette nouvelle mission confiée à Mgr. Ramond comprenait les provinces de Son-Tây,Tuyên-Quang, et Hung-Hoa.

    En 1896, M.Pichaud avait en charge les chrétientés de Lang-Lang, Lap-Lan, Giau-Hong, Phu-Lo sur la rive droite de la Rivière Claire, et celle de Song-Chay située sur un affluent de la Rivière Claire qui porte ce nom. Cette dernière qui avait compté une trentaine d'année auparavant, quelques trois mille chrétiens, avait durement souffert des incursions des Pavillons Nors,et des pirates.

    En 1897, Il fut curé de Bau-No, et chef de ce très vaste district, qui comptait plus de trois mille chrétiens. La paroisse de Bau-No la plus rapprochée de Hung-Hoa et l'une des plus anciennes du Vicariat, donna asile à St. Jean-Charles Cornay au temps des persécutions. Il rétablit la chrétienté de Kim-Lang, et reconstitua celle de Song-Chay. En 1900,laissant Bau-No à M.Hue, il s'installa à Lang-Lang, sur les bords de la Rivière Claire, région.où avait travaillé St. Augustin Schoeffler. Son district comprenait alors 10 chrétientés éloignées les unes des autres. Il resta 34 ans dans ce district. Les dernières années, il établit sa résidence à Da-Thanh, où il construisit une chapelle.

    M.Pichaud passa sa vie à instruire et à évangéliser cette population plus ou moins délaissée. Il fonda plusieurs nouvelles chrétientés, mais il eût à supporter quelques tracasseries de la part des non chrétiens. Sa patience fut souvent mise à l'épreuve. La flore du pays lui avait livré tous ses secrets. Il connaissait le nom et les propriétés de chaque plante.et avait plus ou moins goûté aux lianes et tubercules de la contrée, et expérimenté herbes ou racines.

    De santé fragile,en avril 1926,il fit un assez long séjour à la clinique St. Paul de Hanoï, suivi d'un temps de repos à Béthanie à Hong-Kong. En décembre 1933, il vint à Hung-Hoa et y resta jusqu'àprès les fêtes de Pâques 1934. Le mercredi de Pâques, se croyant mieux, il rentra à Da-Thanh, sa résidence habituelle.

    A la fin du mois d'août, se sentant plus fatigué, sur les conseils d'une religieuse infirmière, il descendit à Hanoï et fut hospitalisé à la clinique St. Paul. C'est là que le 4 septembre 1934, à 17 heures, il rendit son âme à Dieu. Le lendemain , à la même heure,après l'absoute donnée par Mgr. Gendreau son compatriote, dans la chapelle de la clinique, sa dépouille mortelle fut conduite au cimetière de la Mission de Hanoï.

    En 1939, le cimetière de la ville de Hanoï fut désaffecté; les restes mortels de M.Pichaud et de huit autres confrères à savoir MM. A.Robert, Richard, Idiart-Alhor, Laisi, Brossier, Antonini, Granger, Méchet, furent transférés, le samedi 2 décembre 1939, dans le cimetière de la paroisse de Son-Tây. .A cet effet, deux caveaux furent construits dans le dit cimetière, de chaque côté de la Croix.
    PICHAUD

    Mathurin

    (1865 - 1934)

    [1838]

    Références biographiques
    AME 1889 p. 132. 1890 p. 282. 1930 p. 171. 1931 p. 95 (art.). 1934 p. 239. CR 1889 p. 254. 1893 p. 173. 1894 p. 193. 1896 p. 187. 189. 1897 p. 157. 158. 380. 1898 p. 153. 156. 1900 p. 154. 1901 p. 152. 1902 p. 172. 1903 p. 359. 1905 p. 143. 1906 p. 151. 1908 p. 168. 1909 p. 160. 1910 p. 163. 1911 p. 147. 1912 p. 187. 1913 p. 202. 1916 p. 112. 1919 p. 157. 1922 p. 95. 1923 p. 110. 1924 p. 85. 1927 p. 99. 1929 p. 142. 1930 p. 161. 1931 p. 154. 1932 p. 186. 1933 p. 139. 1934 p. 134. 234. 284. 1935 p. 133. 303. BME 1924 photo p. 621. 1926 p. 383. 634. 1929 p. 371. 1930 p. 56. 1931 p. 461. 462. 679. 785. 1932 p. 58. 462. 785. 1933 p. 207. 295. photo p. 452. 1934 p. 53. 275. 349. 715. 1935 p. 276. 1940 p. 130. EC1 N° 296.





    Décembre 1994
    Mémorial PICHAUD Mathurin, Augustin, Joseph page


    • Numéro : 1838
    • Année : None