Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Henri Jules Victor PIANET

[1530] PIANET Jules, Henri, Victor Missionnaire Cambodge -------------
Add this
    [1530] PIANET Jules, Henri, Victor

    Missionnaire

    Cambodge

    -------------

    Jules, Henri, Victor PIANET naquit le 25 août 1852, à Domblans, diocèse de St. Claude, département du Jura. Son père était instituteur. Jules-Henri devint orphelin de bonne heure. Recueilli par une bienfaitrice, il fut admis à la maitrise de Chartres, et acheva ses humanités au petit séminaire de Saint-Chéron, puis parcourut le cycle des études écclésiastiques au grand séminaire de Chartres. Incardiné à ce diocèse, il fut ordonné prêtre le 10 juin 1876, et nommé desservant dans une modeste et indifférente paroisse de la Beauce. En 1878, son évêque le rappela comme professeur au petit séminaire de Saint Chéron.

    En 1879; l'entrée d'un ami au séminaire des Missions Etrangères fut pour M.Pianet une révélation de sa vocation. Le 17 septembre 1881, il se présenta, à son tour à la porte de ce même séminaire. Il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Cambodge qu'il partit rejoindre le 2 août 1882.

    A son arrivée en mission, Mgr.Cordier l'envoya à Banam, chez M.Combes, chef de ce district, pour y étudier la langue viêtnamienne, et faire sa formation missionnaire. En août 1883, il baptisa à An-Nhon, les 70 premiers catéchumènes. En septembre 1883, M. Pianet fut mis à la tête de la chrétienté de Vinh-Loi (Xoai-Doi), fondée par M. Combes vers 1880, puis vers la fin de cette même année, il eût la charge de tout ce district. En 1884, il fonda la chrétienté de Loeuk-dek. L'insurrection de janvier 1885, le massacre de M.Guyomard, à Soai-Riêng, le 30 janvier 1885, l'incendie de la chrétienté de Kompong-Trabec l'obligèrent à se replier à Banam, où il organisa la défense de cette chrétienté. \Les rebelles, écrit-il, nous croyant mieux armés que nous ne l'étions, disparurent bientôt, après avoir brûlé une vingtaine de maisons vides, situées en dehors de nos retranchements. Les païens, de leur côté, jugeant l'occasion favorable pour assouvir leur haine contre notre sainte religion, détruisirent mes quatre chrétientés du grand fleuve". Le calme revenu, M. Pianet regagna Vinh-Loi, releva les ruines de ce poste et des centres chrétiens voisins. et développa la chrétienté d'An-Nhon.

    En 1886, M.Pianet prit la direction du district de Banam qu'il conserva une trentaine d'années. Aussitôt, il posa les assises d'une nouvelle église qu'il dédia à "la Vierge qui doit enfanter" de N.D. de Chartres, car il avait intéressé de nombreux prêtres et fidèles de ce diocèse de France à cette construction. Devenu ainsi l'architecte attitré de la mission, il construisit les églises de Sadec, de Soctrang, de Cantho, de Battambang, de Phnompenh et de Xom-Biên.

    .En 1890, ce district formé de neuf chrétientés comptait 2.766 chrétiens. Il créa des centres chrétiens à Ba-Ngu, à Can-Chap vers 1889-90; vers 1896 il fonda deux petites stations sur les rives du petit fleuve Song-Bé, se proposant d'y amener le trop-plein de Banam et les confia à un prêtre viêtnamien. En 1900, il fonda une chrétienté à Ksach-sar. Malgré une santé délicate, il entreprit en barque et à pied, plusieurs voyages d'exploration dans la province de Prey-Veng, dont il dressa une carte très détaillée.

    Dès son arrivée à BaNam, M. Pianet avait souvent fait appel à quelques chrétiens de bonne volonté et bien instruits pour former les catéchumènes. A la fin de 1904, Mgr. Bouchut lui demanda de fonder l'école des catéchistes de la mission. Celle-ci, bâtie à côté de l'église, s'ouvrit à Banam, en 1906, avec une quinzaine d'élèves. En 1908, Mgr. Bouchut notait dans son compte-rendu: "M. Pianet continue à être content du travail et du bon esprit de l'école de catéchistes. Dans quelques semaines, douze élèves quitteront Banam pour aller enseigner dans les paroisses. Ce seront les prémices de l'école. Quel sera leur succès? Le cher M. Pianet a toutes les anxiétés de la paternité. Pour ma part, j'augure bien de l'enseignement qu'ils ont reçu."

    Tout heureux d'être leur "instituteur", M. Pianet apporta tous ses soins à la formation spirituelle, morale et intellectuelle de ses élèves. Doué de grands talents pédagogiques, il sut adapter et leur faire goûter son enseignement, et il s'attacha leur confiance. Il établit, dans ses grandes lignes, un règlement pour son école, puis en 1914, fit imprimer un "Directoire des Catéchistes-Institueurs" Il composa aussi une "Histoire de la Mission du Cambodge 1552-1852".

    Jusqu'en 1912, avec l'aide d'un jeune missionnaire et d'un prêtre viêtnamien, M. Pianet, malgré ses infirmités, mena de front la direction de son district, et celle de l'école des catéchistes Depuis 1892, seize jeunes missionnaires furent envoyés chez lui pour l'étude de la langue viêtnamienne, et faire leur formation apostolique.

    M. Pianet eût à souffrir, pendant une certaine période, de l'hostilité et de la conduite indigne de certains fonctionnaires français à son égard et envers ses néophytes. Mais il sût affermir dans la foi ses chrétiens au milieu de nombreuses tracasseries. Il donna le meilleur de lui-même à l'oeuvre des Catéchistes-Instituteurs.

    Le vendredi 15 janvier 1915, à l'issue de la retraite annuelle des catéchistes, M. Pianet, déjà fatigué, demanda à recevoir le sacrement des malades Le matin, assis sur son pliant, il reçut la visite de MM.Bernard et Ménnetrier; il donna ensuite les destinations aux catéchistes qui allaient partir en paroisse, et écrivit quelques courtes lettres aux missionnaires qui allaient les accueillir. En début d'après midi, il s'allongea sur son lit. A la tombée de la nuit, il reçut, pleinement conscient, les derniers sacrements en présence de ses élèves et des catéchistes. A 9 h. du soir, il expira, sans agonie, assisté par MM. Bernard et Mennetrier.

    Une salle de l'école fut transformé en chapelle ardente. Ses obsèques eurent lieu à Banam le lundi 18 janvier 1915; M.Herrgott, provicaire de la mission, les présida. Les restes mortels de M. Pianet furent déposés dans le caveau préparé par lui, au centre de l'église de Banam qu'il avait dédiée à la "Virgini Pariturae.


    Novembre 1996
    Bibliographie :
    Directoire des Catéchistes-Instituteurs, 1914
    J. Pianet Histoire de la Mission du Cambodge 1552-1852, Hong-Kong 1929

    PIANET Jules

    (1852-1915)


    [1530] PIANET Jules, Henri, Victor.



    Références biographiques

    AME 1913 p. 259sq. 1915-16 p. 31. CR 1882 p. 103. 1885 p. 101. 1887 p. 156. 1888 p. 147. 148. 1890 p. 143. 1895 p. 234. 1896 p. 238. 1900 p. 173. 1903 p. 208. 1905 p. 190. 1906 p. 185. 1907 p. 221. 222. 1908 p. 202. 203. 1910 p. 202. 354. 1911 p. 185. 1915 p. 113. 227. 1923 p. 126. 212. 1927 p. 184. 1932 p. 394. 409. 1933 p. 181. 1935 p. 327. 334. BME 1932 p. 794. Articles : 1928 p. 592. 656. 718. 1929 p. 14. 78. 142. 224. 328. 395. 453. 517. 581.

    Mémorial PIANET Jules, Henri, Victor page 2
    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    "
    • Numéro : 1530
    • Année : None