Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Emile Albert PERREAUX

[ 2481 ] PERREAUX Emile, Albert Missionnaire Cochinchine Orientale - Quinhon -------------- [2481] Emile, Albert PERREAUX vit le jour à SAINT-HILAIRE-LA-GERARD, au diocèse de SEEZ, département de l'ORNE, le 03 Novembre 1876. Son Père était Maire de la commune. Son oncle, M. Louis François PERREAUX qui avait été missionnaire au TONKIN, en 1867, puis provicaire de Mgr. PUGINIER, était mort le 25 Juin 1881, à BAN-CHAO (ThANH-HOA).
Add this
    [ 2481 ] PERREAUX Emile, Albert

    Missionnaire

    Cochinchine Orientale - Quinhon

    --------------

    [2481] Emile, Albert PERREAUX vit le jour à SAINT-HILAIRE-LA-GERARD, au diocèse de SEEZ, département de l'ORNE, le 03 Novembre 1876. Son Père était Maire de la commune. Son oncle, M. Louis François PERREAUX qui avait été missionnaire au TONKIN, en 1867, puis provicaire de Mgr. PUGINIER, était mort le 25 Juin 1881, à BAN-CHAO (ThANH-HOA).

    Emile fit ses études primaires couronnées par le Certficat d'Etudes,à l'école de son pays natal puis il poursuivit ses études secondaires au Petit Séminaire de SEEZ. Le 11 Septembre 1895, il entra laïque au Séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 26 Septembre 1896, Minoré le 26 Septembre 1897, Sous-diacre le 25 Février 1899, Diacre le 23 Septembre 1899, il fut ordonné prêtre le 10 Mars 1900, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la COCHINCHINE ORIENTALE (Quinhon). Il quitta PARIS le 02 Mai 1900, s'embarqua à Marseille et quelques semaines plus tard arriva dans sa mission.

    Pendant deux ans environ (1900-1902), il étudia la langue viêtnamienne et s'initia aux us et coutumes du pays. En 1902, Mgr. GRANGEON le nomma professeur au Séminaire de LANG-S_NG. Il y resta jusqu'en Avril 1908. Puis chargé de la Procure jusqu'en 1911, il devint chef du district de KIEU-DONG. Il se mit au service de tous, chrétiens ou non, sans aucun ménagement pour sa santé. Aussi, au bout de trois ans, il dut aller prendre du repos au Sanatorium de HONG-KONG . .Ne retrouvant pas des forces suffisantes, il dut se résigner à rentrer en France.

    Quand il y arriva, la France était en guerre contre l'Allemagne. M.PERREAUX devait être mobilisé. Le Service de santé l'ayant trouvé trop faible, lui octroya un sursis de un an. Ce laps de temps écoulé, l'autorité militaire l'envoya à BORDEAUX pour s'occuper des soldats indochinois.

    La guerre terminée, il reprit le chemin de sa mission. On lui confia la charge de directeur des catéchistes, mais pour un temps très court, puisqu'il dût s'occuper de la Procure, afin de permettre au titulaire d'aller remplacer un chef de district. M. PERREAUX ne sut pas ménager ses forces, et un nouveau départ pour HONG-KONG devint nécessaire. Il y passa deux ans !.

    De retour à QUINHON, Mgr GRANGEON prit M. PERREAUX comme secrétaire. En 1929, il lui confia la direction de l'imprimerie de LANG-S_NG jusqu'au jour où elle fut transférée à QUINHON en Juillet 1935.

    A cette date, M.PERREAUX se retira à l'Evêché où il travailla aux archives de la Mission. C'est là qu'il rendit son âme à Dieu, le 15 Novembre 1939.
    PERREAUX


    Références biographiques
    AME 1912 p. 316 (art.). 1913 p. 51. 1915-16 p. 107. 1917-18 p. 280. 353. 1921 p. 128. 1931 p. 82. 1938 p. 34. 1939 p. 268. CR 1900 p. 263. 1903 p. 182. 1914 p. 87. 1919 p. 79. 80. 1923 p. 215. 1939 p. 220. 288. BME 1922 p. 69. 167. 1923 p. 448. 1924 p. 604. photo p. 685. 1932 p. 214. 1935 photo p. 297. 1936 p. 136. 1937 p. 429. 1938 p. 129. 291 (art.). 501. 567. 1941 p. 504. EC1 N° 412.














    • Numéro : 2481
    • Année : None