Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Claude PERNOT

[632]. PERNOT, Jean-Claude, né à Vesoul (Haute-Saône) le 17 novembre 1823, entra en 1838 au petit séminaire de Luxeuil, trois ans plus tard au séminaire de philosophie de Vesoul, et en 1843 au séminaire de théologie de Besançon. Ordonné prêtre le 18 septembre 1847, il fut nommé vicaire à Port-sur-Saône et y resta quatre ans, pendant lesquels il s'occupa surtout de l'annexe de cette paroisse, Chaux-les-Port.
Add this
    [632]. PERNOT, Jean-Claude, né à Vesoul (Haute-Saône) le 17 novembre 1823, entra en 1838 au petit séminaire de Luxeuil, trois ans plus tard au séminaire de philosophie de Vesoul, et en 1843 au séminaire de théologie de Besançon. Ordonné prêtre le 18 septembre 1847, il fut nommé vicaire à Port-sur-Saône et y resta quatre ans, pendant lesquels il s'occupa surtout de l'annexe de cette paroisse, Chaux-les-Port.
    Le 3 septembre 1851 il entra au Séminaire des M.-E., et partit pour la mission de Cochinchine occidentale le 4 septembre 1852. Après un séjour de deux ans dans la chrétienté de Thi-nghe, il fut envoyé à Dau-nuoc (Cu-lao Gieng), chrétienté fondée en 1783 par deux familles de Cai-thia. Sa présence y fut connue du mandarin en janvier 1859, et il dut s'enfuir pour échapper aux satellites. Il se réfugia d'abord dans la chrétienté de Cai-nhum ; et, au début de 1860, il passa à Saïgon, d'où, en 1861, il fut envoyé au Séminaire des M.-E. à Paris, comme député des missions de la Cochinchine et du Cambodge.
    Reçu directeur le 28 octobre de la même année, il fut nommé procureur pour la recette le 11 novembre suivant. Cette fonction, qu'il devait remplir pendant plus de vingt-cinq ans, lui fut confirmée aux diverses élections dont voici les dates : 12 octobre 1863, 28 octobre 1867, 9 septembre 1871, 12 juillet 1874, 30 juin 1877, 4 juillet 1880, 7 juillet 1883, 5 juillet 1886, 8 juillet 1889. Il avait aussi été économe pendant quelque temps, élection du 11 octobre 1868. Le 30 juin 1877, il avait été nommé assistant du supérieur pour l'extérieur, charge qu'il garda durant trois ans. Il fut pendant très longtemps membre du Conseil de l'œuvre de la Sainte-Enfance. Il mourut au Séminaire des M.-E. à Paris, le 27 février 1904.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1871, p. 11 ; 1877, p. 47 ; 1880, p. 94 ; 1883, p. 112 ; 1886, pp. 146, 162 ; 1889, p. 240 ; 1897, p. 274 ; 1898, p. 264. - A. P. F., lxxvi, 1904, p. 318. - A. S.-E., lv, 1904, p. 214. - M. C., xix, 1887, pp. 121, 313 ; xxix, 1894, p. 496 ; xxxvi, 1904, p. 144.
    B. O. P., 1897, Ses noces d'or, p. 777. - A. M.-E., 1904, pp. 155 et suiv. - Sem. rel. Besançon, 1897, p. 647. - Sem. rel. Lyon, 1887, 1re part., pp. 575, 752. - Sem. rel. Nantes, 1885, p. 1012 ; 1887, p. 303. - Sem. rel. Verdun, 1886-87, p. 327.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - La Coch. rel., ii, pp. 285, 340 et suiv., 354, 359.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1904, p. 309.
    Biographie. - Jean-Claude Pernot, directeur du Séminaire des Missions-Etrangères de Paris (1823-1904) [Par M. Grosjean, même Notice que Notice nécrologique]. - Imprimerie Téqui, 92, rue de Vaugirard, Paris [1904], in-8, pp. 15.
    Portrait. - M. C., xxix, 1897, p. 498. - B. O. P., 1897, p. 776.


    • Numéro : 632
    • Année : None