Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Casimir Alexandre PELAMOURGUES

[2352] PELAMOURGUES Casimir, Alexandre Missionnaire Kouang-Si - Nanning ----------- Casimir, Alexandre PELAMOURGUES naquit le 03 mars 1873, sur la paroisse de St. Augustin,où ses parents étaient établis, diocèse de Paris, département de la Seine. Sa famille était originaire du Rouergue où elle revint quand Casimir arriva vers l'âge de 10 ans. En 1888, il commença ses études secondaires au Petit Séminaire de St.Pierre près de Rodez. Elève travailleur, bien doué intellectuellement,il termina sa réthorique en 1893.
Add this
    [2352] PELAMOURGUES Casimir, Alexandre

    Missionnaire

    Kouang-Si - Nanning

    -----------

    Casimir, Alexandre PELAMOURGUES naquit le 03 mars 1873, sur la paroisse de St. Augustin,où ses parents étaient établis, diocèse de Paris, département de la Seine. Sa famille était originaire du Rouergue où elle revint quand Casimir arriva vers l'âge de 10 ans.

    En 1888, il commença ses études secondaires au Petit Séminaire de St.Pierre près de Rodez. Elève travailleur, bien doué intellectuellement,il termina sa réthorique en 1893.

    Le 03 Septembre 1893, il entra laïque au Séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 22 Septembre 1895, minoré le 29 Février1896, sous-diacre le 13 mars 1897, diacre le 26 Septembre 1897 il fut ordonné prêtre le 05 Mars 1898, reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Kouang-Si (Nanning), qu'il partit rejoindre le 11 Mai 1898.

    Arrivé au Kouang-Si en 1898, il étudia la langue cantonaise à Sheung-Sze jusqu'en 1899; de 1900 à 1906,il fut recteur de Wuchow et chargé de la procure de la mission. De 1906 à 1912, il fut curé et chef de district de YunFu. il dût alors, apprendre la langue chinoise mandarine.Au bout de peu de mois, il fut capable de se faire comprendre sans difficulté. En bons termes avec tout le monde,il devint l'ami d'un mandarin en charge de cette sous-préfecture.Responsable du poste de Tou-yang-tsao, composé de chrétiens yao, il y bâtit une école. En 1912, il fut nommé chef du district de Sieoujen-Eulpai où il bâtit une église et resta jusqu'en 1921.tout en assurant,à partir de 1918, un interim au Séminaire, pendant le séjour en France de M.Dalle, Supérieur de la maison.

    Nommé Supérieur du Séminaire en, 1921,il exerça cette charge jusqu'en 1925.De retour dans sa mission, en 1924, M.Dalle reprit sa charge de Supérieur en 1925, et M. Pelamourgues devint alors chef du district de Kweilin, ancienne capitale de la province du Kouang-Si où il resta jusqu'en 1927.

    En Juillet 1927, les districts de Kweilin et de Yungfu furent fondus en un seul, alors M.Pelamourgues quitta Kweilin pour reprendre la tête du poste de Yungfu qu'il avait quitté 14 ans auparavant.et qu'Il dirigea de nouveau jusqu'en 1929.Au commencement de 1929,M.Rigal, rentrant de France,alla s'établir à Tou-yang-tsao qui devint le centre du nouveau district yao de Yungfu.Après trente ans de mission, M.Pelamourgues partit en congé en France d'où, à la fin de 1930, il revint, florissant de santé,

    A son retour,en 1931,il rejoignit le poste de Tou-yang-tsao,chez les Yao, dans les montagnes du nord-est.où il resta jusqu'en 1935 En septembre 1933, un sejour à Hongkong lui fut nécessaire pour soigner une hernieet refaire sa santé.En 1935, il fut chargé du poste de Kaotsen qu'il dota d'une église et d'une résidence, et où il séjourna jusqu'en 1942. Mais la guerre et l'avance japonaise, l'obligèrent, à partir de Juillet 1940, à se réfugier pour un temps,à Talang ,poste frontière (Tonkin) avec une trentaine de chrétiens dont deux religieuses chinoises, et le catéchiste de M. Caysac. Il fit ensuite un intérim à Longtchéou et à Liuchow de 1942 à 1945,continuant à se dévouer , comme auxiliaire, chez des confrères surchargés de travail.

    Vers la fin de 1945, l'âge et les infirmités obligèrent M.Pelamourgues à se retirer à Hong-Kong, à la maison de Nazareth, le sanatorium de Béthanie n'étant pas disponible. C'est là que le O5 Mars 1948, il célébra dans la discrétion, ses noces d'or sacerdotales. Il fut le premier missionnaire du Vicariat Apostolique de Nanning à pouvoir célébrer son jubilé sacerdotal.

    Le 17 octobre 1948, M.Vignal lui donna l'Extrême-Onction. Jusqu'à la fin, il conserva sa lucidité d'esprit. Le 05 Novembre 1948, vers quinze heures, il reçut le viatique et l'indulgence plénière, et à vingt heures trente, il rendit son âme à Dieu. Ses obsèques furent célébrées le lendemain.




    Références biographiques
    AME 1898 p. 179. CR 1898 p. 271. 1901 p. 135. 1902 p. 148. 1903 p. 138. 1904 p. 151. 1905 p. 122. 1906 p. 132. 133. 1908 p. 128. 1909 p. 139. 1911 p. 115. 1918 p. 56. 1919 p. 62. 1921 p. 67. 1926 p. 92. 1927 p. 84. 85. 1928 p. 92. 1929 p. 124. 1932 p. 155. 1933 p. 120. 252. 1935 p. 114. 1940 p. 66. 1947 p. 318. 1948 p. 241. BME 1925 p. 305. 1930 p. 310. 1931 p. 94. 317. 773. 907. 1932 p. 941. 1933 p. 21. 92. 93. 95. 784. photo p. 16. 1934 p. 496. 872. 1937 p. 40. photo p. 728. 1940 p. 415. 558. 696. 750. 1941 p. 47. 105. 267. 623. 718. 1948 p. 82. photo p. 230. 342. 383. 1949 p. 47. ECM 1945 p. 98. 159. 252. MDA 1948 p. 95. EC1 N° 197. 218. 226. 227. 465.






    • Numéro : 2352
    • Année : None