Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean PEDEBIDAU

Jean PEDEBIDAU naquit le 1 Janvier 1883, dans une famille de cultivateurs béarnais, au village de Baleix diocèse de Bayonne, département des Pyrénées Atlantiques. Il fit ses études primaires dans son pays natal, puis il passa à Betharram pour le cycle secondaire de 1898 à 1902.
Add this
    Jean PEDEBIDAU naquit le 1 Janvier 1883, dans une famille de cultivateurs béarnais, au village de Baleix diocèse de Bayonne, département des Pyrénées Atlantiques. Il fit ses études primaires dans son pays natal, puis il passa à Betharram pour le cycle secondaire de 1898 à 1902.

    Le 9 septembre 1902, il entra au Séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 26 septembre 1903, minoré le 24 septembre 1904, sous-diacre le 23 décembre 1905, diacre le 20 mars 1906, il fut ordonné prêtre le 22 septembre 1906, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï), qu'il partit rejoindre le 14 novembre 1906.

    Après une initiation rapide à la langue viêtnamienne,il fut nommé, en 1907, à Vinh-Tri au sud de la mission, aumônier de l'hôpital et de la Ste Enfance et curé de cette importante paroisse. C'est là que Mgr. Retord avait trouvé longtemps refuge à l'époque des persécutions. Là, M.Pedebidau perfectionna son viêtnamien, non dans les livres, car il n'avait rien d'un intellectuel mais en écoutant d'interminables palabres de notables, en allant sur les marchés, en discutant avec les commères, interlocutrices insatiables. Si, en chaire,il était pratiquement incapable de sortir une phrase en viêtnamien, par contre dans une discussion avec un paysan tonkinois, il était imbattable; il saisissait à demi-mots, comprenait les locutions populaires, l'argot du métier et était compris.

    En 1915, il fut mobilisé comme infirmier à Hanoï pendant six mois, puis envoyé à Orléans. La paix revenue, il repartit pour le Tonkin, et en 1920, devint curé de Ngoc-Lu. Il encouragea vivement les chrétiens de Ke-Vinh à développer la fabrication d'objets de piété, et il donna une grande extension à cette petite industrie.

    En Juin 1924, Mgr. Gendreau le nomma curé de Nam-Dinh, et chef de ce district; il lui adjoignit M. Brun comme vicaire. En 1930, son Evêque fit de lui son procureur à titre provisoire,un provisoire qui dura très longtemps. A Hanoï, cette charge était particulièrement importante. La tenue de la maison ne fut pas le fort de M.Pedebidau. Sa table de travail était envahie par une marée de petits bouts de papiers sur lesquels des signes cabalistiques se croisaient dans tous les sens, et où lui seul était capable de s'y retrouver. Mais il fit merveille dans l'administration générale des biens de la mission. Très compétent, doué d'un flair extraordinaire pour l'achat de terrains, il savait à l'occasion, jouer très consciemment de son aspect pataud pour négocier des affaires. tout en gardant un calme parfait. D'un flegme imperturbable, il n'élevait jamais la voix.

    En 1935, nommé second vicaire délégué, M.Pedebidau clairvoyant,toujours prudent, mais non immobiliste, fut toujours pour son Evêque un excellent conseiller. Il avait le talent d'empêcher toute histoire de grossir plus que de raison.

    Durant la période troublée qui suivit les évènements de 1945, assisté de confrères et de viêtnamiens bénévoles, il aida les évacués qui, à cause de l'insécurité, affluaient sur Hanoï, à se loger, à trouver du travail et à s'insérer dans la vie de la cité. La mort de Mgr.Chaize à Hanoï le 22 Février 1949 à Hanoï, les évènements douloureux qui amenaient beaucoup de monde à la mission, l'avenir sombre et incertain lui causèrent de gros soucis. Il donna la preuve de sa patience, de son dévouement, de son savoir-faire,de son calme devant tant de difficultés.

    En mars 1950, M.Pedebidau laissant pour un temps la procure entre les mains de M. Jacques, son assistant, partit à Nam-Dinh, puis en avril 1950, s'envola pour la France. Le 9 Décembre 1950, son congé régulier terminé, il reprit l'avion pour le Tonkin. Entre temps, au début du mois de mai 1950, Mgr. Khuê succédait à Mgr. Chaize comme premier vicaire apostolique viêtnamien de la Mission de Hanoï.et était consacré le 15 août 1950, en la cathédrale de Hanoï. Un chapitre nouveau commençait dans l'histoire de la Mission.

    De retour à Hanoï, M.Pedebidau reprit sa charge de procureur au service du groupe missionnaire et de la région Nord-Indochine, nouvellement crées par l'Assemblée Générale de 1950. En 1954, suite aux accords de Genève, Le Nord Viêtnam passa sous le régime communiste. En Août 1954, M. Pedebidau, soixante douze ans, dont quarante-huit au service de la mission de Hanoï, et vingt-sept de ces quarante-huit dans la charge nécessaire et sans gloire de procureur, prit la décision de rentrer en France définitivement. Il gagna Saïgon, et,au jour de son embarquement, montant l'échelle de coupée du navire, pour la première fois, il ne put cacher son chagrin.

    Arrivé en France le 17 septembre 1954, il prit alors un poste d'aumônier de carmélites à Fontenay-le-Comte, puis à Niort. En 1956, il fêta à Bièvres ses noces d'or. Il continua son ministère d'aumônier au petit monastère de Précigné, en Sarthe, veillant à n'être à charge à personne, et cachant ses souffrances. En Juin 1962, les infirmités l'obligèrent à rentrer à Montbeton. Quelques mois plus tard, il trouva la force nécessaire pour une dernière visite au pays natal.

    A Montbeton, sa patience et sa douceur furent exemplaires, alors que déjà le cancer le minait. Le 9 juin 1963, veille de sa mort, on lui demanda d'offrir sa vie pour l'Eglise et le Tonkin; il répondit par un sourire et un petit signe de tête. Cela lui sembla suffisant en fait d'ultima verba !. Le lendemain 10 Juin 1963, il rendit son âme à Dieu.


    Références biographiques
    AME 1907 p. 62. 1908 p. 238. CR 1906 p. 275. 1920 p. 46. 1922 p. 89. 90. 1928 p. 98. 1935 p. 119. 1939 p. 250. 1949 p. 179. 1951 p. 36. 37. 1952 p. 32. BME 1924 p. 117. 533. 1931 p. 261. 1933 p. 453 photo p. 452. 1934 p. 347. 1935 p. 374. photo p. 57. 1938 p. 843. 855. photo p. 253. 1939 p. 56. 507. 1948 p. 236. 1949 p. 308. 591. photo p. 440. 1950 p. 337. 392. 393. 1951 p. 74. 126. 489. 1952 p. 332. 689. 1953 p. 896. 1954 p. 715. 803. 899. 903. 908. 1053. 1145. 1956 p. 807. 812. 1959 p. 87. EPI 1964 p. 295 (notice). EC1 N° 481. 488. 564. 565. 603. 731.
    EPI p. 177.





    • Numéro : 2916
    • Année : None