Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Mathias OSTER (1845-1914)

[ 1280 ] OSTER Mathias Missionnaire Yunnan --------- Mathias OSTER naquit le 17 janvier 1845, à Haspelschiedt, diocèse de Metz, département de la Moselle. Jean, son frère aîné, fut chanoine à la cathédrale de Metz. Son père exerçait la profession de tailleur.
Add this

    Mathias OSTER naquit le 17 janvier 1845, à Haspelschiedt, diocèse de Metz, département de la Moselle. Jean, son frère aîné, fut chanoine à la cathédrale de Metz. Son père exerçait la profession de tailleur.

    Ses classes élémentaires achevées à Haspelschiedt, Mathias aborda l'étude du latin sous la direction du vicaire de la paroisse. Les frais scolaires de son frère ainé absorbant les économies de la famille, Mathias prit le métier de son père, devint maître-tailleur, fit son "tour de France", tout en cultivant fermement son désir de devenir prêtre. A vingt ans, admis en quatrième au petit séminaire de Montigny, il se remit aux études avec courage et assiduité; deux ans plus tard, le "dernier de quatrième" avait conquis un rang honorable en classe de seconde.

    Le 6 mars 1873, M.Oster entra au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 20 décembre 1873, minoré le 30 mai 1874, sous-diacre le 18 décembre 1874, diacre le 22 mai 1875, ordonné prêtre le 10 octobre 1875, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Yunnan qu'il partit rejoindre le 16 décembre 1875.

    Arrivé en avril 1876, à Long-Ky, alors lieu de résidence de Mgr.Ponsot, M. Oster se mit à l'étude de la langue. En septembre 1876, il fut envoyé dans la région de Ku-tain où Chinois et Lolos demandaient à devenir catéchumènes. Chargé de la plaine de Kiu-Tsin, il se fixa à Pe-che-gai, centre d'une population presque exclusivement aborigène. Il y construisit une chapelle, deux écoles, et sa résidence. Pendant 17 ans, menant une vie pauvre, mais jouissant d'une grande popularité, il s'employa avec zèle à la formation de ses ouailles. En décembre 1888, il assista M. Bonaventure Mury en ses derniers moments, puis en septembre 1892, M.Birbes, dans les mêmes circonstances.

    À la fin de 1892, M. Oster anémié et menacé de perdre la vue, alla se soigner au sanatorium de Béthanie à Hong-Kong. Rentré au Yunnan, en juin 1893, il dut s'astreindre à un régime sévère et modérer son ardeur. Il administra successivement les districts de Long-Mey-Y, de San-pe-Fou, de Tong-tchouan et de Long-Ky. En raison de sa santé délicate, il fut ensuite transféré à Pin-Y-Hien , sur les frontières du Kouy-tchéou. C'est là que, demeurant présent dans son poste, il vécut la tourmente de 1900.

    Sa santé délabrée ne lui permettant plus un ministère actif, M. Oster fut nommé, après les évènements de 1900, procureur de la mission, charge qu'il exerça pendant sept ans. Peu après son sacre, à Hanoï, le 29 mars 1908, Mgr de Gorostarzu le nomma curé de la cathédrale de Yunnanfu, mais, à cause de sa santé déficiente, M.Oster résilia ses fonctions au bout de quelques mois. Alors, il s'en alla ouvrir une chrétienté dans la ville de Y-Leang, desservie par la voie ferrée, et située à 60 kms de Yun-nan-sen. Ce fut sa dernière étape.

    En 1912, chargé d'acheter une maison dans la ville de Y-Leang pour lui servir de résidence, M.Oster dut compter avec la colère des notables qui intervinrent auprès des mandarins pour faire annuler le contrat de vente. Alors, il confia l'affaire à la Bienheureuse Jeanne d'Arc. C'est à son intercession qu'il attribua la faveur d'avoir pu s'installer dans cette demeure, le 13 juillet 1913 .

    Le 2 octobre 1914, saisi de violentes douleurs et de vomissements, il se rendit à Yun-nan-sen; le docteur diagnostiqua une occlusion intestinale. Après avoir supporté patiemment de grandes souffrances, pendant dix jours, M. Oster s'éteignit tout doucement vers 21 heures, le 12 octobre 1914.

    Sa dépouille mortelle fut exposée dans une salle de l'évêché transformée en chapelle ardente, où les chrétiens, selon la coutume, se succédèrent pour chanter les prières des morts. Les obsèques furent célébrées le 14 octobre 1914. M.Oster fut inhumé dans le cimetière attenant au séminaire de Pe-long-tan où reposaient déjà Mgr. Fenouil et les autres confrères décédés à Yun-nan-sen.

     

    Notes biographiques.

    AME 1901 p. 71. 1919-20 p. 420.

    CR 1875 p. 56. 1878 p. 22. 1879 p. 31. 1880 p. 39. 1881 p. 49. 1882 p. 37. 1888 p. 94-5. 1889 p. 90, 283. 1892 p. 119, 366-67. 1893 p. 130. 1910 p. 11O. 1912 p. 143. 1913 p. 147-48. 1914 p. 60, 217. 1931 p. 366-68.

     

    • Numéro : 1280
    • Pays : Chine
    • Année : 1875