Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean NOËL (1926-1992)

[ 3987 ] NOËL Roger, Jean, Gabriel, Auguste Missionnaire Taejon --------- Roger, Jean, Gabriel, Auguste NOËL, fils de Lucien-René Noël, employé de la Banque de France, et de Renée-Louise Lambert, naquit le 8 mai 1926, à Villers-lès-Nancy, diocèse de Nancy, département de Meurthe-et-Moselle. Il avait une tante religieuse hospitalière, et la famille comptait trois enfants. Vif, sensible, taquin, éprouvant le besoin de se dépenser en récréation, il obtint des résultats honorables durant ses études primaires.
Add this

    Roger, Jean, Gabriel, Auguste NOËL, fils de Lucien-René Noël, employé de la Banque de France, et de Renée-Louise Lambert, naquit le 8 mai 1926, à Villers-lès-Nancy, diocèse de Nancy, département de Meurthe-et-Moselle. Il avait une tante religieuse hospitalière, et la famille comptait trois enfants. Vif, sensible, taquin, éprouvant le besoin de se dépenser en récréation, il obtint des résultats honorables durant ses études primaires.

    En 1942, M. Roger Noël entra à Ménil-Flin,et acheva ses études secondaires au petit séminaire Théophane Vénard, à Beaupréau. Le 23 juin 1946, ayant présenté sa demande d'admission au séminaire des Missions Etrangères, le Conseil Central l'estima digne, le 5 juillet 1946, de figurer au nombre des aspirants des Missions Etrangères où il arriva le 28 septembre 1946. Du 5 décembre 1947 au 10 mars 1948, il fit son service militaire au camp du Ban-Saint-Jean, près de Boulay, dans la subdivision de Metz.

    Animateur sportif remarqué pendant le temps de sa formation au séminaire, son tempérament exhubérant lui attira parfois les foudres des directeurs. Sa nervosité lui valut quelques petits accidents de santé. Mais, la Faculté consultée, déclara que cette turbulence cesserait dès qu'il pourrait s'adonner à des activités plus prenantes que celles qu'il avait.

    Minoré le 22 décembre 1951, agrégé à la Société, le 29 mai 1953, sous-diacre le 31 mai 1953, diacre le 27 septembre 1953, ordonné prêtre le 30 mai 1954, il reçut, le 13 juin 1954, sa destination pour la Préfecture Apostolique de Taejon (Corée), qu'il partit rejoindre le 27 octobre 1954; embarqué sur le paquebot "Laos", et doué du don d'écoute, il se fit de nombreux amis parmi l'équipage.

    Accueilli à Yokohama par M. Pierre Singer, c'est en sa compagnie que M.Roger Noël arriva à Séoul par avion. Là, sous la houlette de Mgr.Jean Mousset, supérieur régional, et de M. Pierre Chizallet, il se mit à l'étude de la langue, tout en rendant parfois visite aux militaires du bataillon français en Corée. En mai 1955, Il fut envoyé à Yésan, chez M. Emile Beaudevin; tout en faisant sa formation apostolique, il contribua, par le travail de ses mains, à la mise en place d'une statue de la Vierge bénite le jour de la Pentecôte 1955. Il prit aussi en main la direction de la chorale paroissiale. En septembre 1956, quittant Yésan pour Pohang, où M. Louis Deslandes avait fondé une congrégation religieuse qui s'occupait des plus deshérités, M. Roger Noël s'installa à l'orphelinat de Songjong, en bordure de la ville de Pohang.

    Le 27 mai 1958, il fut nommé curé de la paroisse de Yetchon : 620 fidèles autour de l'église, et autant dans les neuf postes secondaires. Avec l'aide de catéchistes, il organisa un recyclage doctrinal de ses chrétiens. Grâce à la moto bien utile pour ses tournées apostoliques, il visita ses chrétientés, en février 1959. Ce fut alors que le village de Wonakol demanda à devenir chrétien. Il entreprit diverses constructions dont celle d'une maison à Yetchon, destinée à deux religieuses coréennes venues en octobre 1959, pour l'aider dans son apostolat. Le 16 septembre 1959, il prit part à une prise d'habit et à la pose de la première pierre du nouveau couvent de Pohang, par Mgr. Le Délégué Apostolique. Mais, le violent typhon Sarah retarda son retour dans son poste. En Février 1960, Mgr.Lemaire, lors de sa visite à Yetchon, confirma 90 chrétiens.

    Après un congé en France où il arriva le 9 mars 1962, il regagna sa mission le 28 mai 1963. Ayant son pied à terre à Pong-Hwa, il reçut la charge de fonder la paroisse de Yongyang à 120 kms de là; il s'y rendait chaque semaine pour surveiller la construction du presbytère et des dépendances. En novembre 1963, il s'établit définitivement dans cette petite sous-préfecture de 50.000 habitants, en pays montagneux, d'accès peu aisé, et selon lui, "l'idéal pour un confrère qui a une bonne moto et une vocation de chartreux." Il organisa sa paroisse comme à Yetchon.

    En 1968, élu délégué des confrères à l'Assemblée Générale de la Société, M. Roger Noël séjourna en France du 6 juin 1968 au 1 avril 1969. Il retrouva alors Yongyang et reprit son travail habituel; il fit partie du diocèse d'Andong, nouvellement érigé, et confié à Mgr.René Dupont. Du 26 avril au 11 novembre 1974, il prit un congé régulier en France.

    À son retour, M.Roger Noël eût en charge la paroisse de Mun-Kyong, à la frontière ouest du diocèse, siège d'une sous-préfecture, centre industriel avec ses mines de charbon et ses cimenteries, mais le caractère de ses paroissiens était plutôt malaisé. Pour améliorer ses contacts avec eux, il développa son jardin d'enfant, organisa un cours de français, et entretint d'excellents rapports avec les prêtres coréens.

    En février 1983, M. Roger Noël fut nommé à 80 kms à l'ouest de Andong, dans l'une des deux paroisses de la ville de Sang-Ju et ses 7 ou 8 dessertes. Après la visite du Pape en Corée, du 3 au 7 mai 1984, il s'envola pour la France où il arriva le 23 mai 1984; il repartit le 1er octobre 1984, et retrouva Sang-Ju et ses nombreuses activités pastorales. En 1986, il fêta, à la manière coréenne, ses soixante ans d'âge, joyeusement et en amusant tout le monde.

    À l'automne 1989, M.Roger Noël rejoignit Pung-gi, sa nouvelle paroisse, située à quelques 60 kms au nord-est d'Andong. Il y travailla de son mieux, s'occupant particulièrement des catéchumènes. En 1991, après la démission de Mgr. René Dupont, il se sentit un tantinet orphelin. Le 15 février 1992, à Pung-gi, il quitta ce monde, sur la brèche, subitement, et en récitant son rosaire.

     

    Réf. biographiques.

    CR 1954 p. 32, 88. 1957 p. 25. 1958 p. 32. 1961 p. 14-16. 1962 P. 22. 1963 p. 33. 1964 p. 28. 1965 p. 45. 1966 p. 51. 1967 p. 39, 42. 1969 p. 43-44. 1974-76 p. 69. AG80-1 p. 77. 1980-82 p. 80-85, 91.

    BME 1954 p. 817-94, 1145. 1955 p. 142, 240, 635, 774, 1079. 1956 p. 159, 551, 647, 777, 989, 1071. 1957 p. 255-57, 457, 754. 1958 p. 252-53, 450, 742, 847-48, 970, 1057. 1959 p. 261, 344, 532-33-34, 728-29, 863, 968-69-70-71, 1058, 1960 p. 82, 356-60-61, 1961 p. 74, 226-27, 571-72, 746-47, 929-30.

    EPI 1962 p. 487, 1963 p. 589, 1964 p. 120-21, 547, 1965 p. 109.

    EC1 n° 446, 560-67, 713-30-35.

    EC2 n° 7 p. 207. 10 p. 289. 11 p. 332. 14 p. 421-35, 19C2. 30 p. 106. 44 p. 236, 75C2 p. 171. 81C. 142C2. 175/551. 186/C2. 190/C2. 267/2C.

    RMEP 1961 n° 117 p. 46.

    HIR 279.

    Enc. PdM 12 p. 3. 13 p. 4.

    • Numéro : 3987
    • Pays : Corée
    • Année : 1956