Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François NOËL (1885-1966)

[3029]. NOEL François (1885-1966) né le 20 mai l885 à Saint-Just (Ille-et-Vilaine), admis au Séminaire des M.-E. en 1906, ordonné prêtre le 26 septembre 1909, partit pour Pondichéry le 1er décembre 1909. Dès son arrivée, il fut nommé professeur au petit séminaire de Pondichéry. En 1916, il fut chargé du poste d'Arni ; en 1922, du poste dAgraharam ; en l924, du poste de Kurumbagaram. Il fut ensuite appelé à diriger l'é-cole de catéchistes de Tindivanam, avant de devenir curé de Tindivanam, de 1928 à 1939 puis curé dErayur et de Vikrevandi.
Add this

    François Marie NOËL est né le 20 Mai l885 à Saint-Just, diocèse de Rennes, Bretagne. Il fit ses études primaires à Saint-Just, et ses études secondaires à l'Institution St. Augustin à Vitré. Il entra alors au Grand Séminaire de Rennes, et le l5 Septembre 1906, il entra au Séminaire des Missions Étrangères. Envoyé à Rome, c'est pendant son séjour dans notre Procure qu'il reçut le sous-diaconat et le diaconat. En 1909, il revint à Paris et reçut la prêtrise le 26 Septembre 1909. Destiné  à  la Mission de Pondichéry, il partit pour l'Inde le 1er Décembre 1909.

    Après un court séjour à l'évêché, il fut envoyé au Collège de Cuddalore, pour apprendre le tamoul et l'anglais. L'état de la Mission n'était pas à cette époque des plus réjouissants :les chrétiens de caste s'étaient révoltés contre les parias, et boycottaient les cérémonies d'église. Le P. Noël ne resta qu'un an à Cuddalore, et en 1910, il fut envoyé au Petit

    Séminaire-Collège de Pondichéry.

    Là il put continuer ses études de tamoul, mais il tomba malade et fut obligé d'aller se soigner à l'hôpital Ste Marthe de Bangalore. Puis, ce fut la guerre de 1914. Il fut réformé et put continuer son ministère en Inde. Il quitta l'enseignement, en raison de sa santé fragile, et en 1916, il fut envoyé dans la paroisse d'Arni. Il y passa quatre ans, et sous la direction de son curé ,le P. Dequidt, il se perfectionna dans la langue tamoule, au point qu'il devint un excellent tamouliste, parlant le tamoul aussi couramment et musicalement que les gens du peuple.

    En 1920, il dut retourner en France sur l'ordre de la Faculté. Il obtint en l921 la permission de Mgr. de Guébriant de retourner en Inde. Sa santé était un peu meilleure. Il fut renvoyé à Arni, mais l'année suivante il fut transféré à Agraharam, au pied des monts de Yerkaud, près de Salem. Il se montre sévère et courageux, avec des chrétiens qui abusaient de l'alcool.

    En l924 et 25, le P. Noël est à Kurumbagaram, près de Karikal. Puis il est appelé à Tindivanam, à l'école de catéchistes dirigée par le P. Gavan Duffy. Les fonds manquaient, et le P. Gavan Duffy dut partir quêter en Amérique. En son absence, le P. Noël fut chargé de la direction des écoles du diocèse, à la demande du P. Gavan Duffy lui-même.

    En l928, le P. Colas fut nommé à la tête de l'école de Tindivanam, et le P. Noël devint curé de la paroisse de cette ville. Il resta là onze années, jusqu'en l939 Il se dépensa sans compter et fit de nombreuses conversions.

    Il a eu beaucoup d'efforts à faire pour une cohabitation pacifique. Il est vrai que les Parias habitaient des villages dans la campagne. Il obtint quelques conversions, envoya quelques-uns de leurs enfants dans les écoles, et essaya màme d'en envoyer au séminaire.

    En l949, il prit des vacances, sur la montagne de Yerkaud, à la plantation San José. Il y remplaça le "planteur", le P. Massot, parti en congé en France. Quand le P. Massot revint, le P. Noël retourna à Erayur.

    En l965, l'archevêque envoya une circulaire à tous les curés du diocèse, leur demandant d 'interdire toute séparation dans les églises entre gens de caste et les autres. Malheureusement ce fut la révolte, et le P. Noël dut quitter Erayur, avec ses vicaires, devant la révolte et les querelles insupportables.

    A la suite de ces événements tragiques, il fut nommé à Vikrevandi, une petite paroisse de 6OO chrétiens. Il n'y a pas d'église, il dit la messe dans la véranda du presbytère. Les gens sont très pauvres, et la paroisse aussi. Le P. Noël se met à planter des manguiers, qui finiront par donner quelques ressources. Les chrétiens sont disséminés dans plusieurs villages, à Mélankondei, Vidur, Panayapuram. Malgré ses 7O ans, le curé se déplace pour les administrer et leur dire la Messe. Mais sa santé commence à baisser. Il doit se rendre souvent à Villupuram pour contrôler sa tension artérielle. En 1959, son Jubilé d'or fut célébré solennellement à Vikrevandi et à Tindivanam, au milieu de nombreux confrères.

    Atteint d'une congestion pulmonaire, il est transporté à l'hôpital de Pondichéry, où il est opéré avec succès. Pour sa convalescence, il accepta la proposition du P. Vérinaud d'aller dans sa paroisse comme " socius" à Neyveli.

    A Neyveli, il ne se conduisit pas du tout en " retraité ",à 76 ans. Il ne resta là qu'un an, mais il fut un précieux auxiliaire du P. Vérinaud, qui écrivit : " Il avait son rickshaw ( tricycle ) et avec cela, il  faisait toutes les rues de Neyveli. Il se chargeait des bénédictions des maisons. Quand il était au presbytère, les gens venaient le consulter. Il y eut des séances épiques, car il était déjà un peu sourd. Une fois, ce fut une discussion en anglais entre lui et une Anglo-Indienne, complètement sourde elle aussi. Vous imaginez les quiproquos et la scène amusante !"

    En l962, il dut aller se retirer à l'hôpital Ste Marthe de Bangalore, où il passa encore 3 ans et demi. Il mourut tout paisiblement dans la nuit du 4 au 5 Mars l966, après une journée de coma.

     


    Références biographiques

    AME 1910 p. 52. 1922 p. 129. 1937 p. 240.

    CR 1909 p. 254. 1911 p. 241. 1918 p. 197. 1920 p. 75. 1924 p. 122. 1931 p. 244. 1932 p. 271. 1933 p. 229. 1934 p. 208. 1935 p. 214. 1936 p. 204. 205. 1937 p. 207. 1938 p. 210. 1955 p. 69. 1960 p. 80. 1961 p. 87. 1962 p. 100. 1963 p. 110. 1964 p. 68.

    BME 1922 p. 427. 623. 1923 p. 114. 136. 1926 p. 260. 1930 p. 589. 1934 p. 885. 1935 p. 209. 821. 1937 p. 307. 460. 1951 p. 150. 151. 1952 p. 762. 763. 1953 p. 508. 792. 1954 p. 841. 1955 p. 559. 560. 564. 795. 1956 p. 800. 1957 p. 651. 1959 p. 278. 878. 1961 p. 689. 690.

    EPI 1962 p. 502. 1965 p. 568. 1966 p. 453.

    ECM 45P129.

    R.MEP 1966 N° 146 p. 52.

    EC1 N° 12. 13. 16. 25. 27. 653. 763.

    • Numéro : 3029
    • Pays : Inde
    • Année : 1909