Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Baptiste MOURLANNE

[ 1935 ] MOURLANNE Jean-Baptiste, Marie Missionnaire Birmanie Méridionale --------- Jean-Baptiste, Marie MOURLANNE naquit le 21 décembre 1866, à Orion, diocèse de Bayonne, département des Pyrénées Atlantiques.
Add this

    [ 1935 ] MOURLANNE Jean-Baptiste, Marie

    Missionnaire

    Birmanie Méridionale

    ---------

    Jean-Baptiste, Marie MOURLANNE naquit le 21 décembre 1866, à Orion, diocèse de Bayonne, département des Pyrénées Atlantiques.

    Le 15 septembre 1886, il entra laïque au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 24 septembre 1887, minoré le 22 septembre 1888, sous-diacre le 21 septembre 1889, diacre le 1 mars 1890, ordonné prêtre le 28 septembre 1890, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique de la Birmanie Méridionale (Rangoon) qu'il partit rejoindre le 10 décembre 1890. Son frère Joseph, parti en 1905, fut aussi missionnaire en Birmanie Méridionale.

    Après s'être initié à l'anglais et au tamoul, M. J-B Mourlanne fut nommé vicaire à la paroisse \malabare" Saint Antoine de Rangoon en 1891; En 1894, il en devint le curé, et fut secondé dans sa tâche par M.Xavier Bohn. Cette année là, cette paroisse fondée vers 1872, comptait plus de 3.000 âmes dispersées un peu partout dans la capitale et environ 800 réparties en sept villages. "Les mariages mal assortis, écrivait il, sont la plaie de ma paroisse.." En 1894, il réussit à en régulariser 80. En 1895, il ouvrit une modeste école de filles; son école de garçons en progrès, obtint de bons résultats aux examens.

    En 1899, M.J-B Mourlanne projeta de bâtir une nouvelle école pour les filles indiennes. Aidé de MM.Bohn et Béruard, ses deux vicaires, il lança une souscription pour agrandir son église Saint Antoine, devenue trop petite pour le rassemblement de la communauté tamoul, qui comptait 6.417 catholiques. Ainsi, en 1900, sous la direction de M. Bohn, deux travées et une façade flanquée de deux tourelles furent ajoutées à l'église. Après la mort de ce dernier, le 10 décembre 1901, M.J-B. Mourlanne continua les travaux qui furent terminés en 1903.

    En 1909, M. J-B Mourlanne encouragea la fondation du poste de Kyaiklat, à 45 milles au sud de Rangoon, dans le district de Pyapon, où les catholiques indiens, en majorité originaires de l'Inde du Sud, s'étaient fixés très nombreux dans le delta de l'Irrawaddy. En 1910,la santé de M.J-B. Mourlanne, ébranlée par l'administration pastorale des quelques 12.000 chrétiens dispersés aux quatre coins de Rangoon et des environs, donna quelques soucis. Aussi,en 1912, il rentra se soigner en France, laissant la paroisse Saint Antoine entre les mains de M.Chave.

    En 1918, la paroisse Saint Antoine à Rangoon comptait 11.000 chrétiens tamoul environ; certains trouvant cette communauté trop indienne, préféraient fréquenter les églises anglophones; cherchant à se désindianiser, ils étaient enclins à entrer dans "l'Indian Christian Association", groupement protestant anglophone. Deux missionnaires et un prêtre autochtone aidaient leur curé M J-B Mourlanne dans sa tâche pastorale.

    En 1925, malgré le peu de temps qu'il pouvait consacrer aux non-chrétiens, M. J-B Mourlanne baptisa 52 catéchumènes. La paroisse possédait deux écoles supérieures, l'une de garçons, sous la responsabilité de M. Sallos, l'autre de filles, sous la direction des Sœurs de Saint Joseph de l'Apparition. En 1926, M.J-B Mourlanne eût aussi la responsabilité d'une paroisse à Insein, à treize kms environ de Rangoon.

    Au début de l'année 1926, M.J-B Mourlanne dont la santé donnait quelques inquiétudes, se rendit à l'hôpital Ste Marthe de Bangalore, puis après un temps de convalescence à Maymyo, en Birmanie septentrionale il retrouva, vers août 1926, la paroisse Saint Antoine.

    En janvier 1932, atteint d'un cancer à la machoire inférieure droite, M.J-B. Mourlanne laissa sa paroisse à M.Dessalle, son premier vicaire, puis il se retira à la léproserie de Kemmendine. Il porta sa lourde croix avec un courage et une résignation admirables. C'est là qu'il décéda, vers 9h, au matin du 1er juin 1932.

    Ramenée à Rangoon, sa dépouille mortelle fut exposée dans l'église Saint Antoine jusqu'à l'heure des funérailles, présidées par M.Chave et qui eurent lieu le lendemain matin à 7h.30. M. J-B. Mourlanne fut enterré au cimetière de Pazundaung, dans la section réservée à la sépulture des missionnaires, la demande d'autorisation de l'inhumer devant la grotte de N.D. de Lourdes, située en contre-bas de l'église paroissiale, ayant été refusée par le directeur du service d'hygiène.


    (1935) MOURLANNE Jean-Baptiste

    réf. biographiques. - AME 1891 p. 293, 1912 p. 147-49, 209, 1913 p. 155-56, 1932 p. 195. - CR 1890 p. 220, 1894 p. 244, 1895 p. 272, 1896 p. 272, 1897 p. 225, 1898 p. 217, 1899 p. 245, 1901 p. 385-87, 1903 p. 238, 1905 p. 216, 1907 p. 240, 1910 p. 232, 1912 p. 260, 1918 p. 98, 1925 p. 122, 1926 p. 137, 1927 p. 192, 1928 p. 141, 1930 p. 207, 1932 p. 250, 312, 417, 1939 p. 257. - BME 1923 p. 328, 1925 p. 374-75, 1926 p. 122, 322, 576, 1932 p. 556sq. 632, 958, 1933 p. 224. EC1 n° 245.

    Mémorial MOURLANNE Jean-Baptiste, Marie page 2
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    "
    • Numéro : 1935
    • Année : None