Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre Elie Baptiste MOREAU

[ 3314 ] MOREAU Pierre, Elie, Baptiste Missionnaire Procures ----------- Pierre, Elie, Baptiste MOREAU, huitième enfant de Pierre Moreau et de Zélie Guilloteau, naquit le 26 juin 1902, à la ferme de Richebonne, à Le Boupère, diocèse de Luçon, département de la Vendée.
Add this

    [ 3314 ] MOREAU Pierre, Elie, Baptiste

    Missionnaire

    Procures

    -----------

    Pierre, Elie, Baptiste MOREAU, huitième enfant de Pierre Moreau et de Zélie Guilloteau, naquit le 26 juin 1902, à la ferme de Richebonne, à Le Boupère, diocèse de Luçon, département de la Vendée.

    Il commença ses études primaires à l'école communale de Le Boupère ; en 1912, il termina son cycle primaire chez son curé qui l'initia au latin. Le 19 janvier 1915, il passa au petit séminaire de Chavagnes-en-Paillers, (Vendée); le 23 septembre 1919, il se dirigea vers le grand séminaire de Luçon où il reçut les premiers ordres mineurs, le 30 juin 1924.

    Le 13 septembre 1924, en même temps que MM. Bulteau et Raballand, M. Pierre Moreau entra au séminaire des Missions Etrangères. Il reçut les seconds ordres mineurs, le 6 juin 1925; sous-diacre le 27 septembre 1925, diacre le 19 décembre 1925, ordonné prêtre par Mgr de Guébriant, le 29 mai 1926, il reçut, le 23 juin 1926, sa destination pour le service des procures. Il partit, le 12 septembre 1926, rejoindre la procure de Hong-Kong, et fut affecté à celle de Singapore.

    Vers mars 1929, M. Pierre Moreau, remplacé à Singapore par M. Félix Morin, fut appelé à Hong-Kong comme assistant-procureur, où, sous l'égide de M. Léon Vircondelet, il fut chargé des commissions.

    Vers juin 1935, nommé Procureur titulaire à Saïgon, il succéda à M. Camille Gauthier-Drapier. Après un premier congé en France, du 26 mars 1937 au 15 octobre 1937, M. Pierre Moreau retrouva la Procure de Saïgon. En 1944, dans la nuit du 5 au 6 mai, les avions alliés bombardèrent Saïgon ; Les raids aériens s'intensifièrent au début de l'année suivante ; puis le coup de force japonais du 9 mars 1945 obligea les missionnaires et la population française à se replier à Saigon.

    Le 15 mars 1945, Mgr. Jean Cassaigne, vicaire apostolique de Saïgon, aidé de M. Pierre Moreau, comme secrétaire, et de quelques personnalités françaises, en vue d'assurer la liaison avec les autorités japonaises, créa le \Comité Français d'Entraide", dont le but était de fournir un logement aux réfugiés, et de leur procurer des secours. Ce Comité qui fonctionna jusqu'au 15 octobre 1945 logea 6.500 personnes et distribua 4.500.000 piastres de dons ou de prêts. Grâce aux démarches de Mgr. Cassaigne, président de ce "Comité d'Entraide" et de M. Pierre Moreau, son secrétaire, les missionnaires et les religieuses bénéficèrent du titre de "citoyen du Vatican".

    Le 26 Juin 1945, Mgr. Cassaigne et M. Pierre Moreau dont la signature avait été contrefaite, furent convoqués à la gendarmerie japonaise et arrêtés sous prétexte qu'un missionnaire, espion à la solde des Alliés, venait d'arriver au Tonkin. Après un long interrogatoire, et sur l'intervention du colonel japonais Amano, chef du Comité de Liaison, les deux prisonniers furent relâchés, vers 19 heures.

    Le dimanche 2 septembre 1945, les éléments révolutionnaires "Viêtminh" organisèrent à Saïgon une violente manifestation au cours de laquelle la cure de la cathédrale et la procure des Missions Etrangères furent attaquées. M.Tricoire vicaire à la cathédrale fut assassiné, M Soullard curé de la cathédrale, MM. Moreau et Fabre, procureurs, furent blessés. Du 14 mai 1948 au 10 septembre 1948, M. Pierre Moreau prit un congé en France.

    En 1951, il célébra à la procure de Saïgon ses noces d'argent sacerdotales. Arrivé en France, le 7 avril 1956, il eût la joie d'assister, le 1er juillet 1956, dans l'église de leur baptême, à l'ordination sacerdotale conférée par Mgr. Derouineau à ses deux neveux Pierre Rapin, destiné à la mission de Phnompenh, et Claude Rapin, envoyé en Thaïlande. Le 11 octobre 1956, M. Pierre Moreau regagna Saïgon, par avion.

    Au début de l'année 1957, la procure des Missions Etrangères à Saïgon quitta son emplacement derrière la cathédrale et se transporta à la nouvelle maison "régionale-locale", voisine du Séminaire. M. Pierre Moreau fut alors rappelé à Hong-Kong, comme Procureur titulaire.

    En octobre 1960, succédant à M. Léon Vircondelet qui avait demandé d'être déchargé de cette fonction, il fut nommé Econome Général de la Société des Missions Etrangères, et se fixa à Hong-Kong. De là, il visita les missions confiées à la Société et se rendit à Paris du 4 juin 1961 au 24 juillet 1961, puis du 20 avril 1962 au 3 août 1962.

    Souffrant depuis plusieurs années d'un ulcère à l'estomac, il travailla jusqu'au bout. Le 22 mars 1963, une forte hémorragie se déclara. Malgré des transfusions de sang continuelles, il rendit le dernier soupir le 30 mars 1963, à 5 heures et demie du matin.

    Ses obsèques eurent lieu le 1er avril 1963 ; il fut inhumé dans le petit cimetière de Béthanie, à Hong-Kong.


    (3314) MOREAU Pierre

    Réf. biographiques. - CR 1926 p. 161-67, 1935 p. 237, 1958 p. 97, 1960 p. 100, 1961 p. 12, 30-7, 56, 1968 p. 73. - BME 1924 p. 680, 1926 p. 520, 1929 p. 255, 1931 p. 927,1932 p. 781, 1933 p. 236, 621, 1935 p. 613, 1936 p. 366-76, 1939 p. 570-75, 1941 p. 363, 1948 p. 175, 217-19-20, 1949 p. 383, 1951 p. 130, 500, 1952 p. 115, 573, 681, 1954 p. 911, 1956 p. 577, 10888-90, 1957 p. 383, 1959 p. 650, 1960 p. 1026. - PH 1935 p. 1, 1939 p. 225. - ECM 1943 p. 350, 1946 p. 29,60. - EPI 1962 p. 199, 200-88, 395, 1963 p. 592-94. - MASIE 1949 p. 89. - EC1 n° 111, 115, 355-67, 437-49-63-64, 598, 606-86-90-92-98, 701-15-20-28-29. - EC2 n°71C2. - MEM n°61/69 p. 207. - HIR n° 114 p. 6.

    Mémorial MOREAU Pierre, Elie, Baptiste page 2
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    "
    • Numéro : 3314
    • Année : None