Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Michel MIGNOT

MIGNOT Michel (1865-1937) Birmanie Méridionale Rangoon [1937]. MIGNOT Miche naquit le 28 juillet 1865, à Saint Sauves d'Auvergne, diocèse de Clermont, département du Puy-de-Dôme. Le 3 octobre 1887, il entra laïc au séminaire des Missions Etrrangères. Tonsuré le 22 septembre 1888, minoré le 3 mars 1889, sous-diacre le 21 septembre 1889, diacre le 1 mars 1890, ordonné prêtre le 28 septembre 1890, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Birmanie Méridionale (Rangoon) qu'il partit rejoindre le 10 décembre 1890.
Add this
    MIGNOT Michel (1865-1937)
    Birmanie Méridionale Rangoon


    [1937]. MIGNOT Miche naquit le 28 juillet 1865, à Saint Sauves d'Auvergne, diocèse de Clermont, département du Puy-de-Dôme. Le 3 octobre 1887, il entra laïc au séminaire des Missions Etrrangères. Tonsuré le 22 septembre 1888, minoré le 3 mars 1889, sous-diacre le 21 septembre 1889, diacre le 1 mars 1890, ordonné prêtre le 28 septembre 1890, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de la Birmanie Méridionale (Rangoon) qu'il partit rejoindre le 10 décembre 1890.

    En 1891, M. Michel Mignot fit sa formation missionnaire, sous la direction de M. Luce, à Gyobingauk, localité importante à mi-chemin sur la voie ferrée entre Thonzeh et Prome. En 1892, il fut envoyé dans la partie est de la mission dont le chef-lieu était Pégu; en 1886, une chapelle y avait été bâtie et une voie férrée reliait cette ville à Rangoon. En 1893, afin d'être à proximité des Carians, M.Mignot s'installa à Nyaung-Lebin, petite ville birmane plus au nord de Pegu, mais toujours sur la ligne de chemin de fer Rangoon-Toungoo-Mandalay. Il y construisit tous les bâtiments : presbytère, écoles, église gothique dédiée à Notre Dame de Lourdes, bénite le 30 avril 1902. En 1896, il prit pied dans le grand village de Phadokwin où un petit noyau de fidèles venait de se former. Là, résidait aussi Pho-Païssan, un maitre carian très influent, un soi-disant prophète, une incarnation de la divinité, aux yeux des Carians.

    En 1897, M.Mignot baptisa 106 adultes : il avait pris contact avec les bourgs de Kyaulkyi, Shewgyin, Kyaikto bien disposés à recevoir des missionnaires. En 1899, sous sa direction, et aidé par M. Cance, son immense district continua à se développer. Une nouvelle chapelle fut construite dans la chrétienté de Guai-thay-yo. A Kyauk-kyi, sur un terrain concédé à la mission, les bois étaient déjà sur le chantier en vue de constructions à venir. En 1900, le district de Nyaung-Lebin comptait plus de 800 Catholiques, et M. Cance avait réussi à s'établir à Kyauk-kyi.

    En 1903, M. Mignot guéri du choléra, écrivait dans son compte-rendu: \...Si je suis encore de ce monde, je le dois au sacrement des mourants qui m'a ressuscité...Les baptêmes que j'ai eu la joie d'enregistrer ont été recueillis, en majeure partie, dans un village carian, situé à quatre milles de Padokwin, résidence du célèbre prophète Pho-Païssan.." En 1905, il rechercha, dans son district, les familles émigrées. Son école anglaise qui comptait une centaine d'élèves, reçut la visite du commissaire de Pegu fort satisfait de son inspection. En 1907, avec l'aide du P.Lucas, précieux auxilaire, il projeta de visiter un certain nombre de villages carians, échelonnés sur les bords du Sittang, à plus de vingt milles de sa résidence. En 1910, au nord-est de Shewgyin, dans la montagne, à sept ou huit milles de cette petite ville, il ouvrit une chrétienté, formée d'un noyau de trois familles.

    En 1911, pendant l'absence momentanée de M.Mignot, son vicaire, le P. Thomas administra Nyaung-Lebin qui comptait 1.448 chrétiens. En 1912, cette chrétienté fut heureuse de retrouver son pasteur et fondateur qui s'occupa à réparer l'église et à construire une nouvelle école. Le 9 juillet 1912, le prophète carian Pho-païssan avec lequel il entretenait de bonnes relations, se suicida en se jetant au fond d'un puit. En 1916, malgré une cécité presque complète à la suite d'une chute de cheval, M. Mignot dirigeait ce district qu'il avait fondé. Il avait établi à Nyaung-Lebin, le culte de Notre Dame de Lourdes et un pélerinage célèbre. Ainsi, le 11 février 1928, comme chaque année, des trains spéciaux amenèrent à Nyaung-Lebin, des foules de pélerins de toute race.

    Le 21 novembre 1929, en vue d'implanter dans la mission un ordre contemplatif, Mgr.Perroy demanda à M.Mignot d'acheter à Pegu, près de l'église, une propriété qu'il arriva à acquérir 18 mois plus tard. Après un temps de démarches, un groupe de Clarisses composé de six religieuses et d'une postulante du Monastère de Besançon s'embarquèrent à Marseille, le 14 mai 1932, et arrivèrent à Rangoon le 8 juin suivant. Le 15 juin 1932, M. Mignot les accueillit à Nyaung-Lebin, et le 17 juin 1932, avec M.Saint-Guily, il les installa à Pegu, dans leur nouvelle demeure. Il paya aussi une bonne partie de la maison de repos de la mission à Kalaw, sur la montagne des Pegu-yomas.

    Au matin du 27 juillet 1933, entre 4 et 5 heures, alors qu'il se trouvait dans sa maison à Pegu, il fut attaqué par un voleur ; frappé d'un rude coup de matraque, il s'en tira avec une dent cassée, et une joue tuméfiée. En 1934, M. Mignot, résidant à Nyaung-Lebin et en raison de son infirmité, ne pouvant se rendre au monastère des Clarisses à Pegu, qu'une ou deux fois par mois, M. Xavier Boulanger fut nommé aumônier de cette communauté. En 1937, avec l'aide de MM. Louis Pavageau et Jean Rieu, M. Mignot dirigeait avec zèle et une bonne humeur inaltérable son vaste district fondé par lui. Le 12 août 1937, il rendit son âme à Dieu, à l'hôpital de Rangoon, où, pendant un mois, il avait été soigné. C'était le jour anniversaire de la bénédiction de la chapelle et du monastère des Clarisses à Pegu.

    Références biographiques.
    - Annales des Missions Etrangères : 1891 p. 293. 1896 p. 598. 1902 p. 279. 1912 p. 149, 206-7. 1913 p. 156. 1932 p. 270-5. 1933 p. 287. 1934 p. 90. 1937 p. 285. - Compte rendu : 1890 p. 220. 1892 p. 213. 1894 p. 251-2. 1895 p. 268-75. 1896 p. 269, 388. 1897 p. 223-4. 1898 p. 216. 1899 p. 254. 1900 p. 197. 1902 p. 20-5. 1903 p. 236. 1905 p. 216-21. 1906 p. 206-7. 1907 p. 242. 1910 p. 236. 1911 p. 217. 1912 p. 252-4. 1913 p. 260. 1914 p. 111. 1916 p. 152. 1930 p. 104. 1931 p. 221. 1932 p. 248. 1935 p. 194. 1937 p. 189, 234, 304. 1938 p. 186, 271. 1940 p. 140. - Bulletin des missions Etrangères : 1928 p. 250, 379. 1930 p. 156. 1932 p. 78, 226, 422 ph , 560, 715. 1935 p. 398. 1937 p. 809. 1933 p. 85 ph . EC1 n° 363. - Missions Catholiques. - 1933 p. 426.



    1937 - MIGNOT
    "
    • Numéro : 1937
    • Année : None