Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François MERCUSOT

[884]. MERCUSOT, François, originaire de Remilly-en-Montagne (Côte-d'Or), vint au monde le 18 mars 1839. Il entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 23 octobre 1862, fut ordonné prêtre le 10 juin 1865, et envoyé le 15 septembre suivant au Kouy-tcheou. Il s'occupa d'abord d'un orphelinat de la Sainte-Enfance situé dans un des faubourgs de Kouy-yang ; bientôt on le chargea du poste de Tong-tse hien, où il devint si sympathique à tous, que, pendant la persécution, il y put rester sans crainte pour sa vie.
Add this
    [884]. MERCUSOT, François, originaire de Remilly-en-Montagne (Côte-d'Or), vint au monde le 18 mars 1839. Il entra tonsuré au Séminaire des M.-E. le 23 octobre 1862, fut ordonné prêtre le 10 juin 1865, et envoyé le 15 septembre suivant au Kouy-tcheou. Il s'occupa d'abord d'un orphelinat de la Sainte-Enfance situé dans un des faubourgs de Kouy-yang ; bientôt on le chargea du poste de Tong-tse hien, où il devint si sympathique à tous, que, pendant la persécution, il y put rester sans crainte pour sa vie.
    Sa santé s'étant affaiblie, on le mit à la tête du district moins fatigant de Tsin-gai. Il y usa le reste de ses forces. Il se vit obligé de se rendre à Hong-kong, puis en France en 1875, et se retira dans sa famille à Remilly-en-Montagne. C'est là qu'il expira le 4 juillet 1888. Dans une de ses dernières lettres, il écrivait : \ Je vois sans trouble mes forces m'abandonner de jour en jour ; je me prépare avec calme à paraître devant Dieu, quand il le jugera à propos. Le seul regret que je ressens vivement, c'est de mourir loin de ma chère mission du Kouy-tcheou. J'accepte en esprit de pénitence cette peine, la plus grande peut-être de toute ma vie. "
    Notes bio-bibliographiques. - Sem. rel. Dijon, 1888, p. 427.
    Hist. miss. Kouy-tcheou, Tab. alph.
    Notice nécrologique. - C.-R., 1888, p. 257.


    "
    • Numéro : 884
    • Année : None