Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Pierre Philibert MAUBANT

[396]. MAUBANT, Pierre-Philibert (Le Ve), martyr en Corée, vint au monde à Vassy (Calvados) le 20 septembre 1803. Il fit ses études classiques au collège de Vire. Après son ordination sacerdotale, qui eut lieu le 13 mai 1829, il fut vicaire au Gast, et dès que son évêque l'y autorisa, il demanda son admission au Séminaire des M.-E. où il arriva le 18 novembre 1831. Il partit pour Macao dès le 5 mars 1832.
Add this
    [396]. MAUBANT, Pierre-Philibert (Le Ve), martyr en Corée, vint au monde à Vassy (Calvados) le 20 septembre 1803. Il fit ses études classiques au collège de Vire. Après son ordination sacerdotale, qui eut lieu le 13 mai 1829, il fut vicaire au Gast, et dès que son évêque l'y autorisa, il demanda son admission au Séminaire des M.-E. où il arriva le 18 novembre 1831. Il partit pour Macao dès le 5 mars 1832.
    Il devait aller au Se-tchoan ; mais, au cours de son voyage, il rencontra Mgr Bruguière et s'offrit à l'accompagner en Corée. Accepté par l'évêque, il se rendit du Fo-kien à Pékin, et de là à Siwang, en Tartarie. Il resta dans cette chrétienté pendant près d'une année, et y étudia le chinois. Après la mort de Bruguière, il gagna la frontière coréenne guidé par cinq chrétiens, franchit heureusement les douanes, et, au commencement de l'année 1836, il s'installa à Séoul.
    Tout en étudiant la langue, il dut exercer aussitôt le ministère, à cause de l'empressement des fidèles à lui demander les sacrements ; ceux qui connaissaient les caractères chinois écrivaient leur confession, les autres la faisaient écrire. La même année, après Pâques, il visita plusieurs groupes de fidèles dans les provinces de Kyeng-keui et de Tchyoung-tchyeng ; il y établit quelques catéchistes et baptisa plus de 200 adultes. En janvier 1837, il fut rejoint à Séoul par Chastan, et reprit, après une grave maladie, ses courses apostoliques. Il acheva de visiter les chrétientés existantes, en fonda de nouvelles, et donna des règles de vie aux catholiques. Ce fut sur lui que reposa l'administration générale de la mission jusqu'à l'arrivée de l'évêque Imbert, le 30 décembre 1837.
    En 1839 surgit une persécution générale. Pour éviter de plus grands malheurs à son vicariat, Imbert, déjà arrêté, invita Maubant et Chastan à se livrer aux mandarins. Les deux missionnaires obéirent, et après avoir, le 6 septembre, écrit une lettre très apostolique à tous les membres de la Société des M.-E., ils allèrent se constituer prisonniers, non loin de la ville de Hong-tsiou où ils furent enchaînés. Avec son compagnon, Maubant fut conduit à Séoul, interrogé et torturé. Condamné à mort ainsi qu'Imbert et Chastan, pour avoir prêché la foi catholique en Corée, comme eux, il fut décapité le 21 septembre 1839, à Saï-nam-hte (Voir IMBERT).
    Une vingtaine de jours plus tard, les trois corps des martyrs furent inhumés par les chrétiens sur la montagne de No-kou, et en 1843 sur la montagne Sam-syeng, à 30 lys de Séoul, dans la chaîne appelée Koan-ak, au district de Si-heung. Le 21 octobre 1901, ils furent transférés provisoirement au séminaire de Ryong-san, et le 2 novembre suivant, à la cathédrale de Séoul ; le 1er mai 1903, ils furent examinés et reconnus par deux médecins européens, et quelques jours plus tard déposés dans le caveau de la cathédrale.
    Pierre-Philibert Maubant a été déclaré Vénérable par Pie IX le 24 septembre 1857.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1910, p. 297. - A. P. F., vi, 1833-34, p. 529 ; viii, 1835-36, p. 166 ; ix, 1836-37, pp. 214, 270, 505 ; x, 1837-38, p. 79 ; xi, 1838-39, Son entrée en Corée, p. 342 ; xiii, 1841, p. 165 ; xv, 1843, p. 449 ; xvi, 1844, pp. 163, 283. - M. C., ix, 1877, Son martyre, p. 462. - Sem. rel. Bayeux, 1879, p. 571 ; 1910, p. 668. - Am. de la Rel., lxxxv, 1835, p. 485 ; cvii, 1840, p. 58.
    Hist. Egl. de Corée, ii, pp. 32, 54 et suiv., 87 et suiv., 110 et suiv., 124 et suiv., 129, 160, 174 et suiv., 182, 183, 227, 535. - Les miss. franç. en Corée, Maison natale [grav.], p. 31. - Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Les 52 Vén. serv. de Dieu, Décret pour l'introduction de sa Cause, ii, p. 337. - Lett. à l'év. de Langres, pp. 475 et suiv. - La Salle des Mart. [édit. 1865 et 1900], Tab. alph. - La Rel. de Jésus, i, p. 81. - Nuove glorie, p. 12.
    Collect., 29 avril 1840 : nos 1912, 1955.
    Actes pour l'étude de sa Cause de Béatification, voir IMBERT.
    Biographie. - Travaux et martyre de Mgr Imbert, de Cabriès, diocèse d'Aix, et de ses deux compagnons, MM. Maubant et Chastan. Dédié aux élèves des séminaires. - Imprimerie et lithographie de P. Chauffard, 21, boulevard du Musée, Marseille, 1858, in-8, pp. ii-93.
    Portrait. - Peinture, est au Séminaire des M.-E. - Lithographie. - Crayon et fusain, L. Tanty, del. - M. C., ix, 1877, p. 459. - B. O. P., 1894, p. 209. - Les miss. franç. en Corée, p. 41. - Les miss. cath. au XIXe sièc., p. 242.
    [Ces portraits sont la reproduction d'un portrait dessiné de souvenir]


    • Numéro : 396
    • Année : None