Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Hubert MATHON

[ 1754 ] MATHON Hubert, Alexandre Missionnaire Yunnan - Paris ----------- Hubert, Alexandre MATHON naquit le 12 août 1863, à Arinthod, diocèse de Saint Claude, département du Jura. Le 11 septembre 1885, il entra, laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré et minoré le 26 septembre 1886, sous-diacre le 7 mars 1887, diacre le 4 juin 1887, ordonné prêtre le 24 septembre 1887, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Yunnan qu'il partit rejoindre le 2 novembre 1887.
Add this
    [ 1754 ] MATHON Hubert, Alexandre

    Missionnaire

    Yunnan - Paris

    -----------

    Hubert, Alexandre MATHON naquit le 12 août 1863, à Arinthod, diocèse de Saint Claude, département du Jura.

    Le 11 septembre 1885, il entra, laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré et minoré le 26 septembre 1886, sous-diacre le 7 mars 1887, diacre le 4 juin 1887, ordonné prêtre le 24 septembre 1887, il reçut sa destination pour le vicariat apostolique du Yunnan qu'il partit rejoindre le 2 novembre 1887.

    En 1892, M. Mathon desservait le district de Tchao-tong, dans la partie nord-est de la mission. Cette ville industrielle et commerçante au centre d'un vaste plateau manquait de routes, et les éléments les plus hétérogènes s'y coudoyaient sans fusionner : chinois, lolos, miao-tse, musulmans. Les chrétiens de la ville étaient un petit nombre. En 1893, les récoltes furent mauvaises ; dans le seul territoire de Tchao-tong-fu, par milliers, on comptait les enfants abandonnés. En deux mois, l'orphelinat en recueillit 150. Le vice-roi du Yunnan qui, d'abord, avait interdit d'accueillir ces malheureux, revint sur sa décision ; Alors, MM.Bouillon et Mathon furent autorisés à les recevoir dans leurs orphelinats.

    Rappelé à Paris, où il arriva le 12 juin 1896, M. Mathon fut reçu comme Directeur au Séminaire des Missions Etrangères le 21 juin 1896 et il fut chargé de la procure des commissions. Le 27 juin 1898, à l'issue de la retraite annuelle des directeurs, eurent lieu les élections triennales du supérieur et des autres officiers du séminaire de Paris. M. Mathon fut reconduit dans ses fonctions. En 1899, remplacé à la procure des commissions par M. Parmentier, il se vit confier l'un des deux cours de dogme au séminaire de Paris.

    Lors des élections du 24 juin 1901, M.Mathon fut chargé du cours de dogme en 3ème année en ce même séminaire. En 1904, lui fut confié le cours de dogme en 2ème année. En 1907, année qui se passa au milieu des alarmes, il enseigna le dogme en 2ème et 3ème année à Paris. Ce même mandat lui fut renouvelé le 27 juin 1910. Le 26 juin 1913, il fut reconduit comme professeur pour l' unique cours de dogme à Paris.

    En 1917, M. Mathon souffrait d'une grave maladie de coeur l'obligeant à un repos presque absolu, et exigeant des soins assidus. L'autorité diocésaine de Paris le reçut à l'infirmerie Marie-Thérèse réservée aux membres du clergé. C'est là qu'il s'éteignit le 18 janvier 1918.

    Décembre 2000

    • Numéro : 1754
    • Année : None