Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jacques MARTIN

[200]. MARTIN, Jacques, né vers 1727 à Caen (Calvados), partit du Séminaire des M.-E. le 27 octobre 1753, avec sa destination pour la procure de Macao, où il devait succéder à J.-B. Maigrot. Les directeurs du Séminaire des M.-E. en annonçant cette destination écrivaient, dans la Lettre Commune du 12 novembre 1753 : \ Il est bien persuadé qu'il n'y a pas de fonction plus nécessaire pour le soutien de l'œuvre, et nous paraît déterminé à lui donner tous ses soins et toute son application. " Mais en arrivant à Macao, J."
Add this
    [200]. MARTIN, Jacques, né vers 1727 à Caen (Calvados), partit du Séminaire des M.-E. le 27 octobre 1753, avec sa destination pour la procure de Macao, où il devait succéder à J.-B. Maigrot. Les directeurs du Séminaire des M.-E. en annonçant cette destination écrivaient, dans la Lettre Commune du 12 novembre 1753 : \ Il est bien persuadé qu'il n'y a pas de fonction plus nécessaire pour le soutien de l'œuvre, et nous paraît déterminé à lui donner tous ses soins et toute son application. " Mais en arrivant à Macao, J. Martin trouva un ancien missionnaire du Siam, Le Bon, installé à la procure, et il alla prendre sa place à Juthia, où il arriva en octobre 1755. Il fut professeur au Collège général. Lors de la première invasion des Birmans en 1760, il se retira à Bangkok, et après le départ des ennemis rentra au Collège.
    En 1761, le district de Ténassérim lui fut confié ; il partit emportant pour toute fortune 8 taëls. Les chrétiens de Mergui lui parurent assez médiocres. Etant tombé malade, il se rendit en 1763 à Tranquebar où le reçut Mathon. Il revint en France et quitta la Société en 1766. L'année suivante, le Séminaire le nomma à une cure et lui prêta 50 écus pour son installation. Il mourut en 1769.
    Notes bio-bibliographiques. - N. L. E., v, pp. 368 et suiv., 377 ; Ib., Incendie du Collège général, p. 382. - Rev. Indoch., 1913, p. 164.
    Hist. gén. Soc. M.-E., Tab. alph. - Descrip. du roy. Thai, ii, pp. 210 et suiv.


    "
    • Numéro : 200
    • Année : None