Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Petrus Charles Henri MARMONIER

MARMONIER Petrus (1878-1933)
Add this
    MARMONIER Petrus

    (1878-1933)


    [2493] MARMONIER Petrus, Charles, Henri, est né le 30 août 1878 à Lyon (Rhône), place St Pothin. Son père était industriel : il eut neuf fils et Petrus fut l'avant dernier. Dès sa tendre enfance, il fut envoyé au pensionnat de St Genis-Laval, tenu par les \Petits Frères de Marie". Il y fit sa première communion à l'âge de 11 ans. De là, il entra au Petit Séminaire de Sainte Foy-Largentière. Le 15 septembre 1895, il entra laïque au Séminaire des Missions Étrangères. Tonsuré le 26 septembre 1896, il reçut les ordres mineurs le 26 septembre 1897. Sous-diacre le 23 septembre 1899, diacre le 10 mars 1900, il fut ordonné prêtre le 24 juin suivant. Destiné à la mission d'Osaka, il s'embarqua le 25 juillet.

    Après quelques mois passés à l'évêché, il fut envoyé comme socius du Père Duthu, à Okayama. En 1904, rappelé à Osaka, il fut nommé à Tamatsukuri pour prendre en charge l'orphelinat de la Sainte Enfance. Il resta quinze années à la direction de cet orphelinat : il y établit une imprimerie contribuant ainsi au développement de la presse dans le diocèse. Nommé à Maizuru en 1919, il y remit à neuf l'installation du poste en reconstruisant l'église, la résidence, la salle de réunion et la maison d'habitation du personnel. En 1928, le Supérieur général le nomma directeur de la Maison de Nazareth à Hongkong. Il y alla par obéissance, mais il ne put s'acclimater et demanda à revenir au Japon. Il retrouva en 1930 son poste de Maizuru. Vers la fin de 1931, un nouveau poste fut fondé à Kôri, entre Osaka et Kyoto. Le Père Marmonier y fut envoyé. Tout était à faire. Ses aptitudes pour la musique, son goût pour le dessin, la peinture, les arts mécaniques lui furent toujours de précieux secours dans ses entreprises. C'est pendant son ministère à Kôri qu'il publia deux brochures d'apologétique : la première "L'Ami des malades" et la seconde "Credo". Malheureusement, la maladie eut raison de lui : le 16 avril 1933, le jour de Pâques, le Père Marmonier fut frappé d'une congestion cérébrale, et expira sans reprendre connaissance. Il est inhumé dans le cimetière catholique d'Osaka.



    Références biographiques

    AME 1900 p. 251. 1924 p. 108. 1933 p. 151. CR 1900 p. 263. 1907 p. 28. 1908 p. 20. 1910 p. 25. 1911 p. 25. 1912 p. 36. 1913 p. 42. 1914 p. 13. 171. 1915 p. 28. 1920 p. 11. 1923 p. 12. 1924 p. 10. 1926 p. 12. 1927 p. 11. 165. 1928 p. 18. 1929 p. 22. 1930 p. 18. 1931 p. 25. 1932 p. 31. 1933 p. 256. 338. 1934 p. 24. 1948 p. 7. BME 1922 p. 165. 367. 1925 p. 769. photo p. 63. 1927 p. 247. 1928 p. 163. 1930 p. 318. 367. 428. 1931 p. 53. 1932 p. 194. 845. 1933 p. 437. 1936 p. 268. 1957 p. 668. 1960 p. 714. EC1 N° 8. 10. 43. 266.





    "
    • Numéro : 2493
    • Année : None