Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Emile Albert MARIETTE

MARIETTE Émile (1863-1928) [1730] MARIETTE Émile, Albert, est né le 28 mai 1863 à Avranches, dans le diocèse de Coutances (Manche). Il fait ses études au collège d'Avranches et au Petit Séminaire de Mortain, puis entre au Grand Séminaire de Coutances (1882-1885). Il entre diacre au Séminaire des Missions Étrangères, le 30 novembre 1885. Ordonné prêtre le 26 septembre 1886, il part le 15 décembre suivant pour la mission de Malacca.
Add this
    MARIETTE Émile

    (1863-1928)


    [1730] MARIETTE Émile, Albert, est né le 28 mai 1863 à Avranches, dans le diocèse de Coutances (Manche). Il fait ses études au collège d'Avranches et au Petit Séminaire de Mortain, puis entre au Grand Séminaire de Coutances (1882-1885). Il entre diacre au Séminaire des Missions Étrangères, le 30 novembre 1885. Ordonné prêtre le 26 septembre 1886, il part le 15 décembre suivant pour la mission de Malacca.

    Arrivé à Singapore au début de 1887, il est nommé à la paroisse chinoise. Il y étudie le chinois dont il parlera au moins six dialectes, et puis l'anglais et le malais. Il est ensuite envoyé à Batu Gajah, où il visitera les malades de l'hôpital de façon régulière, comme il se rendait deux fois par semaine à l'hôpital de Gopeng, à douze milles de Batu Gajah. Il est chargé de la paroisse chinoise de Penang; il visitera aussi les lépreux de l'île de Pulo-Jerajak : il y bâtira une chapelle qui sera bénite en 1895.

    Après un intérim à Taiping, il revient à Penang et est nommé à Machang Bubo, en 1897, puis à Taiping en 1905. Partout, il s'applique à intensifier la vie chrétienne.

    Suit alors un congé en Normandie. Il s'apprêtait à doter Taiping d'une école de Frères quand il est appelé à administrer la paroisse chinoise de Singapore. Il va y travailler longtemps et donner toute sa mesure : il bâtit l'église du Sacré Coeur pour les Hakas et les Pountis. Nommé vicaire général en 1915, il doit s'occuper de l'administration de la mission : travail qu'il peut mener à bien grâce à la régularité de sa vie. La première pierre de l'église Ste Thérèse de l'Enfant Jésus est bénite le lundi de Pâques, 18 avril 1927 et c'est en visitant le chantier de cette église qu'il va trouver la mort : le 13 mars 1928, un échafaudage lui tombe sur la tête, lui défonçant le crâne. Les soins à l'hôpital s'avéreront inutiles. Les obsèques du Père Mariette furent célébrées le 15 mars et présidées par l'évêque coadjuteur.



    Références bibliographiques

    AME 1908 p. 307. 1914 p. 74. 81. 85. 129. 130. 133. 1928 p. 88. 166. CR 1886 p. 154. 1890 p. 154. 1891 p. 189. 191. 1892 p. 209. 1893 p. 221. 1895 p. 257. 1897 p. 217. 324. 1900 p. 188. 1902 p. 220. 1904 p. 217. 1905 p. 340. 1906 p. 197-199. 1909 p. 203. 206. 1911 p. 196. 198. 1913 p. 255. 257. 1917 p. 117. 1919 p. 92. 97. 1920 p. 63. 65. 1921 p. 106. 204. 1922 p. 124. 1923 p. 135. 1924 p. 104. 1925 p. 114. 1926 p. 130. 1928 p. 131. 132. 195-198 (notice nécro). 1929 p. 277. 323. 1930 p. 328. 1934 p. 181. 1937 p. 289. BME 1922 p. 73. 1923 p. 198. 656. 1924 p. 402. 741. 1925 p. 572. 1926 p. 121. 1928 p. 58. 316. 378. 1930 p. 414. 1956 p. 691. 692. 1958 p. 82. EC1 N° 150.


    Bibliographie

    Iou li Mang Tap : petit catéchisme en caractères chinois et romanisation,
    Hoklo in-18, 88p. Nazareth, 1927.
    Shing Lo Shin Koung : Chemin de Croix en caractère chinois et romanisation,
    Hoklo in-18, 134p. Nazareth.


    • Numéro : 1730
    • Année : None