Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis Constant Félix MARIE

MARIE Louis (1863-1922)
Add this
    MARIE Louis

    (1863-1922)


    [1816] MARIE Louis, Constant, Félix, naquit le 18 décembre 1863 à Bonneville-le-Louvet, au diocèse de Bayeux (Calvados). Son père était instituteur et dirigeait l'école communale. Louis fit ses études secondaires au collège universitaire de Lisieux, que fréquentaient alors les élèves du Petit Séminaire. Après sa rhétorique, il entra au Grand Séminaire de Bayeux : il y reçut les ordres mineurs, le 29 juin 1886. Le 18 septembre suivant, il quitta Bayeux pour le Séminaire des Missions Étrangères. Il fut ordonné sous-diacre le 25 février 1888, diacre le 8 juillet et prêtre le 22 septembre. Ayant reçu sa destination pour la mission du Japon central, qui venait d'être érigée en vicariat apostolique, il partit le 28 décembre 1888 et arriva à Kobe le 8 janvier 1889.

    Mgr. Midon qui venait de prendre la responsabilité du nouveau vicariat le garda d'abord près de lui et lui donna les premières leçons de japonais. Puis il le nomma à Kyoto, socius du Père Compagnon. En 1891, l'évêque ayant acheté un terrain à Tamatsukuri, il y envoya le Père Marie pour fonder un nouveau poste et s'occuper de l'orphelinat de la Sainte Enfance. Avec les dons reçus de France en 1894, il commença la construction d'une église. En visitant ses malades, le Père Marie s'était rendu compte du bien qu'on pourrait faire avec l'aide d'un hôpital catholique : il en conçut un où les malades riches paieraient suffisamment pour que les pauvres soient soignés gratuitement. L'hôpital commençait à fonctionner quand le Père Marie dut, en 1900, interrompre son ministère pour repartir pour la France. Revenu en 1902, il fut nommé à Hiroshima. Il put acquérir au centre de la ville un emplacement convenable pour l'installation d'une église et d'une salle de réunion. Il les construisit.

    En avril 1921, le diocèse d'Osaka fut divisé en deux et la préfecture apostolique de Hiroshima fut confié aux Pères Jésuites. Avant même de quitter son poste, la santé du Père Marie s'altéra gravement. Le médecin diagnostiqua un cancer. Le 23 mars 1922, le Père Marie se retira à la procure de Kobe. Le mal faisant des progrès, il reçut le 7 avril le sacrement des malades et s'endormit dans la paix du Seigneur le 3 mars. Il est inhumé dans le cimetière européen de Kobe.



    Références biographiques

    AME 1889 p. 36. 1922 p. 119. CR 1888 p. 208. 1889 p. 57. 1890 p. 57. 1891 p. 51sq. 59. 1892 p. 57. 62. 74. 1893 p. 81. 82. 83. 88. 1894 p. 84. 89. 90. 97. 1895 p. 92. 93. 104. 1896 p. 78. 79. 90. 1897 p. 65. 1898 p. 63. 65. 343. 1899 p. 40. 1902 p. 43. 1903 p. 31. 1904 p. 30. 34. 36. 1907 p. 40. 1908 p. 18. 19. 1909 p. 31. 32. 1910 p. 28. 1911 p. 29. 1912 p. 33. 1914 p. 10. 11. 1915 p. 185. 1916 p. 25. 1920 p. 12. 1922 p. 11. 240. 1928 p. 210. 1932 p. 371. BME 1922 p. 368. 385. 386. 431. 1924 p. 462sq. 1928 p. 556. EC1 N° 14.

    • Numéro : 1816
    • Année : None