Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

félix aimé MARIE

[1069]. MARIE, Félix-Aimé, né le 26 avril 1846 à Lison (Calvados), fit ses études au petit séminaire de Villiers-le-Sec, et au séminaire de philosophie à Sommervieu. Entré laïque au Séminaire des M.-E. le 22 août 1867, il fut ordonné prêtre le 11 juin 1870, et partit pour le Tonkin méridional le 20 juillet suivant. A cause de la persécution, il s'arrêta à Saïgon et n'arriva que le 21 mars 1872 à Xa-doai, le centre de sa mission. Il fut envoyé à Quinh-luu pour y étudier la langue.
Add this
    [1069]. MARIE, Félix-Aimé, né le 26 avril 1846 à Lison (Calvados), fit ses études au petit séminaire de Villiers-le-Sec, et au séminaire de philosophie à Sommervieu. Entré laïque au Séminaire des M.-E. le 22 août 1867, il fut ordonné prêtre le 11 juin 1870, et partit pour le Tonkin méridional le 20 juillet suivant. A cause de la persécution, il s'arrêta à Saïgon et n'arriva que le 21 mars 1872 à Xa-doai, le centre de sa mission. Il fut envoyé à Quinh-luu pour y étudier la langue. Mgr Gauthier lui ayant confié le district dont cette chrétienté est le chef-lieu, il fonda une maison de la Sainte-Enfance à Manh-son. Peu après, les incursions des pirates l'obligèrent à chercher un refuge à Dong-thanh au milieu des montagnes.
    En février 1874, il se trouvait à Manh-son, lorsqu'une nouvelle persécution éclata à la suite de l'expédition de F. Garnier au Tonkin. Il réussit à fuir avec quelques chrétiens et put gagner Saïgon. Il en repartit bientôt sur une corvette française, pour demander aux évêques du Tonkin un exposé de la situation ; il revint à Saïgon, remit les rapports au gouverneur, et, en attendant de pouvoir rapatrier ses fidèles, il administra la paroisse de Cho-quan, 1874-1875. Le 10 mai 1875, il s'embarqua pour le Tonkin sur une jonque annamite ; en cours de route il fut attaqué par des pirates, saisi avec ses chrétiens, et jeté à la mer près des côtes d'Annam : c'était le 25 mai.
    Notes bio-bibliographiques. - C.-R., 1875, p. 31. - M. C., v, 1873, p. 567 ; vii, 1875, pp. 475, 482, 485 ; xv, 1883, p. 504. - Sem. rel. Bayeux, 1875, Notice, pp. 582, 645, 664. - Voix de N.-D. Chartres, xxviii, 1884, Notice, pp. 121, 145, 168, 193.
    Biographie. - Félix Marie, missionnaire au Tong-king méridional, noyé par les pirates le 25 mai 1875 [avec portrait], par l'abbé Ernest Dambrine, second vicaire de Saint-Germain de Charonne. - Jules Vic, libraire, 11, rue Cassette, Paris, 1883, in-12, pp. xv-235.
    Portrait. - Voir Biographie.


    • Numéro : 1069
    • Année : None