Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paul André MAHEU

[ 2170 ] MAHEU Paul, André Missionnaire Cochinchine Orientale - Quinhon ----------------------
Add this

    [ 2170 ] MAHEU Paul, André

    Missionnaire

    Cochinchine Orientale - Quinhon
    ----------------------

    [2170] Paul André MAHEU naquit le 24 Janvier 1869, à PARIS, paroisse de St. JEAN-BAPTISTE de GRENELLE, diocèse de PARIS. Son père était musicien, et mettait ses talents au service de sa paroisse, mais la musique ne suffisait pas à assurer l'aisance du foyer. Après ses études primaires, Paul entra dans une maison de commerce, et pendant quatre ans, sur le pavé de Paris, longues courses et lourds fardeaux furent son lot. Il occupait ses dimanches à suivre les offices paroissiaux et à l'animation de son patronage.

    Un vicaire de la paroisse remarqua ce jeune homme au visage expressif, à la taille élancée, à la voix chaude et vibrante.aussi excellent à la chorale que sur la scène. Il l'orienta vers le sacerdoce, lui donnant les premières leçons de latin.En octobre 1884, il le fit accepter en classe de sixième au Petit Séminaire de St. Nicolas du Chardonnet. En Octobre 1889, M.MAHEU passa au Séminaire de philosophie d'ISSY où il reçut la tonsure le 30 Mai 1890.

    Le 29 Juillet 1890, il entra au Séminaire des Missions Etrangères : FERRIERES,MEUDON, BEL-AIR, et , après son service militaire à BEAUVAIS, la Rue du BAC. Minoré le 23 Décembre 1893, Sous Diacre le 28 Octobre 1894,Diacre le 09 Mars 1895, il fut ordonné prêtre le 30 Juin 1895 et le soir même reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique de COCHINCHINE ORIENTALE (Quinhon). Il quitta PARIS le 31 Juillet 1895,s'embarqua à MARSEILLE le 04 Août suivant pour rejoindre sa mission.

    Il étudia la langue viêtnamienne au port de QUINHON, puis il fut nommé vicaire de M. VILLAUME, à PHANRANG. On lui confia spécialement, au fond de la vallée, une chrétienté mixte composée de Viêtnamiens et de \montagnards" récemment convertis. Après de courts séjours à la tête des districts de NINH-HOA et de HE-SON, fatigué, il alla en convalescence à HONG-KONG, pendant une année.

    A son retour, il fut envoyé chez les Bahnars, mais quatre mois après, la maladie le força à revenir dans la plaine et à repartir pour HONG-KONG. Une route séparait le sanatorium de Béthanie de l'imprimerie de Nazareth, où M.MAHEU se rendait plusieurs fois par jour. Sous la conduite de M.MONNIER, il devint missionnaire-imprimeur, s'initiant au fonctionnement des presses, à la fonte des caractères, à la composition, à la reliure..

    De retour dans sa mission,en Juillet 1904, il prit la direction de l'imprimerie-librairie de la Mission, qui dès septembre de la même année, commença à fonctionner.. Il sût réunir autour de lui, une belle équipe de collaborateurs. Le catalogue de librairie de LANG-SONG présenta une belle collection de syllabaires, de dictionnaires, de manuels scolaires, d'ouvrages en latin pour les séminaires, "bonne presse" et "bon théâtre". etc.... Une revue "Loi-Tham" porta, tous les deux mois, le "Gai Bonjour" dans les familles.

    Outre ses travaux d'imprimerie, M.MAHEU projeta de créer un hospice pour les personnes âgées, sans feu, sans pain, sans lit. Il organisa un dispensaire, construisit des paillotes pour recevoir ses pensionnaires. C'était avant la saison des pluies ; mais,quand vint l'inondation annuelle, la crue torrentielle emporta tout, sauf les pensionnaires . De ce beau rêve,il ne resta rien !

    En mai 1913, épuisé par une vie trop intense, M.MAHEU dût regagner la France. Il prit alors du service au Petit Séminaire de CONFLANS. Mobilisé, il fut affecté, à BORDEAUX, au service de surveillance des correspondances indigènes de ou pour l'Extrême Orient, et avec un confrère de QUINHON, il fonda un cercle franco-viêtnamien.

    En 1919, il regagna sa mission , reprit la direction de son imprimerie, et fonda, dans le centre urbain de QUINHON, un cercle franco-viêtnamien, solennellement inauguré, mais qui donna peu de résultats. Peu après, laissant la direction de l'imprimerie à "son brillant second", avec le Dr.LE MOINE,médecin de l'Assistance Publique à QUINHON, il s'interessa au sort des lépreux.

    Ensemble, ils furent à l'origine de la léproserie de QUI-HOA, à dix kms environ de QUINHON, dans une petite vallée retirée. Le Dr. LE MOINE décrit ainsi l'arrivée de M.MAHEU à QUI-HOA : " Un beau matin, nous vîmes arriver dans une jonque un lit de bois, quelques chaises, une table, un phonographe, beaucoup de livres, un ascète aux yeux lumineux : c'était le Père MAHEU qui s'en allait consacrer sa vie aux lépreux.." Vers 1930, cette léproserie abritait déjà 140 malades.

    Une année d'activité fiévreuse,de présence sur les chantiers, de quêtes et de conférences épuisa M.MAHEU qui dût rentrer en France. Il arriva à MARSEILLE, en Octobre 1930, et fut hospitalisé à St. JOSEPH. Au bout de quelques jours, sous la surveillance d'un médecin,il s'installa à TOULON avec sa soeur,venue de Paris et y séjourna un peu moins de deux mois. Ensuite il partit à Paris ; après une quinzaine de jours à l'hôpital Pasteur, il s'installa chez sa soeur, rue de Sèvres, où il eût la joie et la possibilité de recevoir de nombreuses visites.

    Le jeudi 26 Février 1931, bien qu'affaibli, il causa une grande demi-heure avec son Docteur, puis il reçut son ami M. le Chanoine DUPIN.. Le vendredi 27 Février, à sept heures du matin, sa nièce lui adressa quelques paroles. Le malade, sommeillant,ouvrit les yeux et la regarda. Un quart d'heure après, sa soeur vint pour faire les préparatifs à la communion ; elle le trouva mort.

    La dépouille mortelle de M. Maheu repose au cimetière de Montparnasse, dans le caveau des Missions Etrangères.


    MAHEU

    Paul

    (1869 - 1931)

    [2170]

    Références biographiques
    AME 1895 p. 388. 1914 p. 3 (art.). 1915-16 p. 78. 1917-18 p. 280. 1921 p. 128. 1925 p. 69. 188 (art.). 1931 p. 92. 94. 113. 228. CR 1895 p. 331. 1897 p. 170. 1898 p. 169. 1899 p. 195. 1900 p. 163. 1906 p. 170. 1916 p. 123. 1919 p. 81. 1922 p. 109. 1925 p. 103. 1928 p. 112. 1929 p. 149. 1930 p. 175. 1931 p. 169. 272. 276. 344. BME 1922 p. 69. 1924 p. 54. 256. 400. 1926 p. 775. 1927 p. 762. 1928 p. 55. 180. 439. 695. 1929 p. 246. 376. 565. photo p. 464. 1930 p. 279. 665. 827. 1931 p. 161. 298. 388. 1933 p. 867. 1940 p. 565. E. Garnier p. 264. RHM 35P478. 36P340. 341. EC1 N° 208. 216. 217.



    Janvier 1994











    Mémorial MAHEU Paul-André page

    Mémorial MAHEU Paul-André page


    "
    • Numéro : 2170
    • Année : None