Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Louis Marie Léopold MÉCHET

[1548] MECHET Louis, Marie, Léopold Missionnaire Tonkin Occidental (Hanoï) - Haut Tonkin (Hung-Hoa) ---------------- Louis, Marie, Léopold MECHET naquit le 21 février 1860, à Paris, rue de Sèvres,paroisse St.Sulpice, diocèse de Paris, non loin de la rue du Bac. Second enfant d'une famille qui en comptait quatre, il grandit auprès d'une mère très tendre, et d'un père, chef de service à la Caisse des Dépôts et Consignations, homme d'ordre et de régularité qui était la gravité même.
Add this

    [1548] MECHET Louis, Marie, Léopold

    Missionnaire

    Tonkin Occidental (Hanoï) - Haut Tonkin (Hung-Hoa)

    ----------------

    Louis, Marie, Léopold MECHET naquit le 21 février 1860, à Paris, rue de Sèvres,paroisse St.Sulpice, diocèse de Paris, non loin de la rue du Bac. Second enfant d'une famille qui en comptait quatre, il grandit auprès d'une mère très tendre, et d'un père, chef de service à la Caisse des Dépôts et Consignations, homme d'ordre et de régularité qui était la gravité même.

    Louis commença ses études secondaires à l'Ecole Bossuet, récemment fondée, et il suivit les cours du Lycée Louis-le-Grand. Puis ses parents l'envoyèrent au petit séminaire de Séez, en Normandie.

    Le 6 septembre 1879, il entra laïque, au séminaire des Missions Etrangères. Sans se faire remarquer par des talents extraordinaires, il fut un aspirant régulier, au jugement solide, aimé de tous. Tonsuré le 26 septembre 1880, minoré le 12 mars 1881, sous-diacre le 24 septembre 1881, diacre le 4 mars 1882, il fut ordonné prêtre le 17 février 1883, et reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Tonkin Occidental (Hanoï). En compagnie de MM. Bessière et Manissol, il partit rejoindre sa mission le 28 mars 1883.

    Ils arrivèrent en vue de Hanoï dans les derniers jours d'avril 1883; mais la situation politique et militaire les obligea à attendre un certain temps, à bord d'un bâteau, avant de pouvoir débarquer. Ils assistèrent à l'attaque des Pavillons Noirs contre la ville de Hanoï. L'attaque repoussée, ils gagnèrent enfin l'enclos de la mission, où Mgr. Puginier accueillit avec joie ces trois jeunes missionnaires.

    M.Méchet commença aussitôt l'étude de la langue viêtnamienne; mais en 1884, une malencontreuse dysenterie l'obligea à aller se soigner au sanatorium de Béthanie, à Hong-Kong. A son retour, en 1885, nommé aumônier militaire, il exerça ce ministère à Son-Tây,où il fut l'auxliaire de M.Adrien Richard, puis à Hanoï et à Nam-Dinh où il commença la construction de l'église. En 1894-1895, il fut professeur au petit séminaire de Phu-Nhac, et en bâtit la chapelle.

    Le 15 avril 1895, le Haut-Tonkin, (Hung-Hoa) détaché du Tonkin Occidental (Hanoï) devint vicariat apostolique confié à Mgr. Ramond. Le 15 juillet 1895, celui-ci s'embarqua sur le Fat-Si-Long, de la Compagnie Fluviale avec cinq missionnaires: MM. Bessière, Méchet, Ambroise Robert, Chatellier et Granger. Le 31 juillet suivant , à Ha-Tchach, se déroula la cérémonie officielle de la division des deux vicariats.

    En 1895, M. Méchet joignit la charge de procureur de la mission à celle de curé de la cathédrale de Hung-Hoa, tout en s'occupant aussi de trois ou quatre chrétientés voisines formant une population chrétienne de plus de 600 âmes. Puis il fut à nouveau aumônier militaire à Lao-Kay et à Yên-Bay où en 1905, il construisit et s'occupa d'un hôpital pour les pauvres. Ce dernier, plus tard, sera confié aux Religieuses de St. Paul de Chartres.

    Il mit ses connaissances architecturales au service de la mission; vers 1895, il entreprit la construction de la cathédrale de Hung-Hoa; en 1899, il fut rappelé de Lao-Kay pour bâtir la chapelle du petit séminaire de Ha-Tach, puis, en 1907, dans le district de Yên-Tâp confié à M.Chatellier, il éleva deux vastes et magnifiques églises, l'une à Du-Bô, l'autre à Yên-Tâp. En 1909, il s'installa à Vân-Du, près de Phu-Doan, au confluent du Song-Chay et de la Rivière Claire. Cette paroisse comptait environ 400 chrétiens. Il y resta une vingtaine d'années. C'est là qu'il apprit l'affectation au Tonkin de son frère le colonel Félix Méchet. Ce dernier, à la fin de son séjour, obtint la permission de ramèner en France, pour quelques mois, son frère Louis.

    Le 5 mars 1926, M.Méchet repartit pour sa mission de Hung-Hoa., et il continua à s'occuper des chrétiens de la vallée du Song-Chay; sa résidence habituelle etait à Vân-Du .Architecte de la Mission, il surveilla de-ci de là, la construction de quelques églises. En juillet 1926, il bénit celle de Han-Da, sur les bords du Sông-Chay. En 1927, il surveilla la construction de la nouvelle église de Xuan-Dong, dans les environs de Hung-Hoa.dont la première pierre fut bénite le 13 Décembre 1926 par Mgr. Aiuti. et de celle de Tru-Mât, à deux kms de Phu-Tho, bénite le 12 mars 1929. Il élabora des plans d'autel, celui d'une nouvelle maison pour les soeurs de l'hospice de Yên-Bay, le plan du futur petit séminaire de Ha-Thach. En 1929, il fit le projet de bâtir une église, dans la chrétienté de La-Hoang, non loin de sa résidence, où il y avait deux cents chrétiens.

    Après vingt ans de séjour à Vân-Du, M.Méchet fut nommé, en juin 1929, curé de la ville de Yên-Bay. Il fut aidé, dans l'administration du district, par M.Granger et par deux prêtres viêtnamiens. Dans la nuit du 9 au 10 février 1930, il vécut les heures difficiles de l'attaque de la garnison militaire de Yên-Bay par des forces communistes. A la fin de 1930, des bâtiments modernes remplaçèrent les paillottes de l'hôpital de la mission bâties par lui au début du siècle. .A la demande de M..Gauja, il dressa des plans pour une école à Tuyên-Quang. En 1931, il restaura l'église de Yên-Bay. Bâtisseur, homme affable, discret, d'une urbanité et d'une régularité parfaite, officier de l'ordre du \Dragon d'Annam", il entretint avec tous des relations cordiales.

    En mai 1931, la maladie le contraignit à faire un séjour à la clinique St. Paul à Hanoï. Le 17 Février 1933, il fêta ses noces d'or sacerdotales à Yên-Bay d'abord, puis, les 18-19 Avril 1933, à Hung-Hoa. En décembre 1933, une occlusion intestinale l'obligea à revenir à la clinique à Hanoï, où il séjourna six mois, et y subir trois opérations. C'est là qu'il rendit son âme à Dieu, le mardi 29 Mai 1934 à 6h.30.

    Ses obsèques furent célébrées le lendemain matin en la chapelle de la Clinique St. Paul. Puis sa dépouille mortelle fut conduite au cimetière de la mission à Hanoï. En 1939, le cimetière de la ville de Hanoï, ayant été désaffecté, les restes mortels de MM. A.Robert, Richard, Idiart-Alhor, Laisi, Brossier, Antonini, Granger, Méchet et Pichaud, furent transférés au cimetière de la paroisse de Son-Tây, le samedi 2 décembre 1939, et déposés dans deux caveaux construits de chaque côté de la croix.
    Janvier 1995

    Références bibliographiques

    AME 1899 p. 272. 1903 p. 126. 297. 1906 p. 52. 53. 1926-27 p. 120. 1932 p. 94. 1934 p. 188. 1939 p. 11. CR 1883 p. 115. 1888 p. 228. 230. 231. 1897 p. 155. 1900 p. 139. 1901 p. 150. 1903 p. 159. 160. 1904 p. 170. 171. 1905 p. 140. 145. 1906 p. 151. 1907 p. 185. 1910 p. 160. 1912 p. 189. 1913 p. 201. 1916 p. 114. 1926 p. 103. 1927 p. 98. 1929 p. 141. 1930 p. 155. 156. 163. 1931 p. 152. 337. 338. 1932 p. 186. 344. 1933 p. 139. 1934 p. 134. 234. 273. 1935 p. 364. 365. 1949 p. 87. 164. 199. 207. 1951 p. 172. BME 1924 p. 775. 786. photo p. 621. 1926 p. 118. 251. 326. 383. 449. 1927 p. 120. 571. 1928 p. 177sq. 312. 499. 629. 1929 p. 439. 501. photo p. 368. 1930 p. 53. 1931 p. 68. 228. 294. 454. 529. 602. 603. 1932 p. 57. 215. 296. 297. 624sq. 866. 1933 p. 207. 452. 455. 701. photo p. 452. 1934 p. 53. 206. 276. 347. 349. 422. 572. 1940 p. 130. Articles : 1924 p. 408. 472. 539. 597. 1954 p. 353. Complément : 1922 p. 548. 1925 p. 416. 472. 589. 597. 1926 p. 725. 727. 1928 p. 631. 1929 p. 297. 372. 694. 1930 p. 245. 497. 582. 1932 p. 186. 463. 548. 1934 p. 488. 715. 1935 p. 276. 811. 1940 p. 352. 1948 p. 637. EC1 N° 85. 94. 103. 104. 291.

    Mémorial MECHET Louis, Marie, Léopold page


    "
    • Numéro : 1548
    • Année : None