Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

François marie joseph LUCAS

LUCAS François (1878 - 1934) [2711] LUCAS François, Marie, Ange, est né le 12 décembre 1878 à St Rieul, canton de Lamballe, dans les Côtes-du-Nord, futures Côtes-d'Armor, diocèse de St Brieuc, fils de Marie-Ange Lucas et de Angélique Martin. Il entre laïque au Séminaire des Missions Étrangères de Paris le 15 septembre 1898, y est ordonné prêtre le 21 juin 1903 et, destiné à la mission de Canton en Chine méridionale, part de Paris le 22 juillet suivant.
Add this
    LUCAS François

    (1878 - 1934)


    [2711] LUCAS François, Marie, Ange, est né le 12 décembre 1878 à St Rieul, canton de Lamballe, dans les Côtes-du-Nord, futures Côtes-d'Armor, diocèse de St Brieuc, fils de Marie-Ange Lucas et de Angélique Martin.

    Il entre laïque au Séminaire des Missions Étrangères de Paris le 15 septembre 1898, y est ordonné prêtre le 21 juin 1903 et, destiné à la mission de Canton en Chine méridionale, part de Paris le 22 juillet suivant.

    Après avoir passé 5 ans et demi dans la mission de Canton où il souffre du climat, il demande son changement de mission et arrive à Séoul le 10 février 1909.

    De 1909 à 1921, il est dans le nord-est du pays, dans la province du Ham-kyong méridional, arrondissement de An-pyen, canton de Wi-ik, au village de Nai-pyong, où il succède au Père Tournier qui décédera à Won-san le 5 janvier 1910. Cette paroisse est située à l'extrémité méridionale de la province, dans une vallée qui pénètre profondément dans la province du Kang-won. La paroisse compte alors 20 dessertes, dont la plupart se trouvent dans la province du Kang-won, aux arrondissements de Pyong-kang, Hoi-yang et jusqu'à Kang-neung, à 200 km de distance sur la côte orientale du pays. En 1930, les Pères Bénédictins déplaceront le siège de la paroisse à la gare de Kosan. En effet, en août 1920, les deux provinces du nord-est du pays sont détachées du vicariat apostolique de Séoul pour constituer le nouveau vicariat apostolique de Won-san, confié aux Bénédictins allemands de l'Abbaye de Ste Odile.

    Laissant la place aux Bénédictins, nouveaux responsables de la mission dans cette région, le Père Lucas quitte Nai-pyong en 1921 et est alors nommé tout à fait à l'ouest du pays, à Jin-nam-po, port important sur l'estuaire du fleuve Tai-dong, à une trentaine de kilomètres de son embouchure dans la mer Jaune. En 1914, cette paroisse a perdu son titulaire, mobilisé pour la guerre, et le Père Le Merre s'en est occupé entre-temps depuis Pyong-yang, capitale de la province du Pyong-An méridional. L'école des garçons et celle des filles de la paroisse ont dû être fermées en 1916. Le Père Lucas les remet en activité après les avoir unifiées en un seul établissement. Puis cette province du Pyong-An est cédée aux missionnaires américains de Maryknoll en 1923, et quand ceux-ci sont à même de prendre en mains les divers postes de mission, le Père Lucas leur laisse la paroisse de Jin-nam-po en 1925.

    En 1926, il remplace à An-song, à 70 km au sud de Séoul, le Père Antoine Gombert, parti en congé en France. En 1927-1928, il est à Yong-so-mak dans le sud-ouest de la province du Kang-won, où il succède au Père Chizallet, devenu le premier curé de la nouvelle paroisse de Hyé-hwa-dong en ville de Séoul. À Yong-so-mak, le Père Lucas tombe malade et doit aller se faire soigner à Hongkong en 1928. À son retour en Corée la même année, il va à la paroisse rurale de Mi-ri-nai, près des tombeaux de Mgr. Ferréol et du Père André Kim, premier prêtre coréen, martyr et futur saint, et s'y trouve jusqu'en 1932.

    Le Père Lucas est nommé à An-song en 1932, pour succéder au Père Antoine Gombert, qui a été nommé directeur spirituel aux Grand et Petit Séminaires de Séoul. Il y agrandit les bâtiments de l'école que son prédécesseur y a fondée et, trois jours avant sa mort un peu soudaine, reçoit une visite de l'inspecteur d'académie qui le félicite pour la bonne marche de cette école. Victime du typhus, le Père François Lucas décède le 28 juin 1934 à An-song, quelques heures après avoir reçu les derniers sacrements, et est inhumé dans le cimetière privé d'une famille chrétienne au village de Kak-jon, dans le canton de Mi-yang de l'arrondissement de An-song.



    Références biographiques

    AME 1903 p. 378. 1909 p. 323. 1911 p. 214. 1925 p. 89. 1934 p. 188. CR 1903 p. 305. 1904 p. 142. 1906 p. 125. 1910 p. 329. 330. 334. 1911 p. 45. 1913 p. 57. 1919 p. 21. 1922 p. 27. 1924 p. 23. 1928 p. 36. 1929 p. 39. 1930 p. 34. 1932 p. 41. 1933 p. 27. 28. 1934 p. 234. 282-284. BME 1924 photo p. 481. 1929 p. 289. 619. 1930 p. 430. 435. 1932 p. 236. 390. 502. 604. 769. 846. 1934 p. 486. 559. 630. 704. EC1 N° 293.

    • Numéro : 2711
    • Année : None