Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Jean Louis LESGOURGUES

[ 2973 ] LESGOURGUES Jean-Louis Missionnaire Thibet ---------- Jean-Louis LESGOURGUES naquit le 18 juin 1872, à Ayzac-Ost, diocèse de Tarbes, département des Hautes Pyrénées.
Add this
    [ 2973 ] LESGOURGUES Jean-Louis

    Missionnaire

    Thibet

    ----------

    Jean-Louis LESGOURGUES naquit le 18 juin 1872, à Ayzac-Ost, diocèse de Tarbes, département des Hautes Pyrénées.

    Le 18 septembre 1903, après avoir servi comme sergent dans l'administration militaire, il entra au séminaire des Missions Etrangères. Tonsuré le 23 septembre 1904, minoré le 23 septembre 1905, sous-diacre le 22 décembre 1906, diacre le 23 février 1907, ordonné prêtre le 29 juin 1907, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Thibet, (Tatsienlou) qu'il partit rejoindre le 13 août 1907.

    En 1908, M. Lesgourgues fut envoyé chez M. Théodore Monbeig titulaire du district de Tsékou, la plus importante chrétienté du Thibet Yunnanais qui se relevait de ses ruines; la persécution de 1905 y avait tout détruit. Il y remplaça M. François Doublet tout récemment nommé au Loutsékiang. La chrétienté de Tsékou était le lieu le plus favorable pour l'étude de la langue thibétaine. Il y avait écoles et petit noviciat des vierges institutrices thibétaines fondé par M.Th.Monbeig. M. Lesgourgues se chargea spécialement d'un groupe de soldats chinois catéchumènes.

    En 1909, la résidence du missionnaire et les établissements de la mission à Tsékou furent transférés au village de Tsed-jrong, plus central et lieu de résidence du chef autochtone. De plus, l'ancien emplacement de Tsékou était devenu dangereux, la montagne sur le flanc de laquelle il était situé menaçant de s'écrouler. M. Lesgourgues fut chargé de la surveillance des écoles; connaissant assez bien la langue, il seconda M.Th.Monbeig dans son ministère. Ce dernier fut massacré par des brigands le 12 juin 1914, à 7 lieues de la ville de Lithang, sur les pentes du mont Ngaraba.

    En 1911, à Tsed-jrong, MM.Th Monteig et Lesgourgues baptisèrent 38 adultes. A l'Epiphanie, leur église romane toute en pierre fut bénite solennellement, au milieu d'un grand concours de chrétiens et de non chrétiens. Là, se trouvait aussi la maison de famille des vierges institutrices thibétaines.

    En 1915, M.Lesgourgues administrait le district de Bahang. Fatigué, après un court séjour à Siao-Weisi, il dut rentrer en France pour y refaire sa santé. M. Ouvrard lui succéda à la tête du district de Bahang.

    M. Lesgourgues fut alors envoyé à la Procure de Londres pour prêter main-forte à M. Milliet, procureur à Londres. C'est là qu'il décéda le 10 mai 1927. MM. Boulanger, Milliet et Couvreur assistèrent à ses obsèques.

    (2973) LESGOURGUES Jean-Louis

    Notices niographiques. - AME 1907 p. 381. 1926-7 p. 407. - CR 1907 p. 326. 1908 p. 98. 1909 p. 106-7. 1911 p. 90. 1927 p. 259. - BME 1927 p. 391, 519. 1933 p. 342. 1934 p. 391. - EC1 n° 88, 92, 131-2.


    • Numéro : 2973
    • Année : None