Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Octave Aimé LEROY

[ 1646 ] LEROY Octave, Aimé Missionnaire Se-tchoan Oriental - Chungking ---------- Octave, Aimé LEROY (LE ROY) naquit le 3 juillet 1859, à Villy-Bocage, diocèse de Bayeux, département du Calvados. Il fut ordonné prêtre le 29 juin 1883. Le 21 Juillet 1884, il entra au séminaire des Missions Etrangères. L'année suivante, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Se-tchoan Oriental (Chungking) qu'il partit rejoindre le 7 octobre 1885.
Add this

    [ 1646 ] LEROY Octave, Aimé

    Missionnaire

    Se-tchoan Oriental - Chungking

    ----------

    Octave, Aimé LEROY (LE ROY) naquit le 3 juillet 1859, à Villy-Bocage, diocèse de Bayeux, département du Calvados. Il fut ordonné prêtre le 29 juin 1883.

    Le 21 Juillet 1884, il entra au séminaire des Missions Etrangères. L'année suivante, il reçut sa destination pour le Vicariat Apostolique du Se-tchoan Oriental (Chungking) qu'il partit rejoindre le 7 octobre 1885.

    En 1886, M. Leroy fut envoyé chez M.Auguste Dangy, curé de Li-tou-Pa, pour apprendre la langue et faire sa formation missionnaire. En 1887, il fut nommé curé de Tong-hiang hien, dans la partie nord-est de la mission. En 1891, il travailla dans la préfecture de Koui-fou où les chrétiens étaient peu nombreux. Ce poste était important; à cause de la douane, on avait besoin d'un pied à terre en cette ville. Il s'occupa aussi des sous-préfectures environnantes : Ou-chan, Talin, Yuin-Iang...

    En 1893, M. Leroy dut faire le voyage de Hong-Kong pour se soigner au sanatorium de Béthanie. Il revint avec les nouveaux missionnaires destinés au Se-tchoan. Alors, la chrétienté de Pi-chan à l'ouest et assez proche de Chungking fut confiée à ses soins; il y resta jusqu'en mai 1901. En 1898, le Se-tchoan oriental connut une terrible persécution; en janvier 1899, avec d'autres confrères, il alla accueillir à Chungking, M. François Fleury, rendu à la liberté après avoir été pris en otage en sa résidence de Ho-pao-tchang le 3 juillet 1898, par le chef des brigands nommé Yu-man-tze,

    En mai 1901, M. Leroy fut envoyé aux frontières de la mission, à Ieou-Iang tcheou, chef lieu d'une préfecture au sud est de Chungking. Le christianisme y avait pénétré vers 1863, et y avait connu bien des difficultés. Le souvenir des nombreux martyrs qui illustèrent cette ville et cette région, en 1866, en 1869, en 1873, fut pour lui source de courage et de confiance.

    En 1903, les demandes d'entrée en catéchuménat affluant de toutes parts, il célébra 46 baptêmes d'adultes. .\ J'aurais pu baptiser moitié plus d'adultes, écrit il dans son compte-rendu, mais j'ai cru devoir me montrer sévère pour les admissions au saint baptême, afin que ces natures un peu frustes comprennent mieux l'importance de la doctrine et la valeur des sacrements.."

    En 1904, 19 écoles avec 221 élèves faisaient sa consolation. Des maitresses intelligentes et sérieuses l'aidaient à former d'autres institutrices pour les chrétientés de son district de Ieou-Iang tcheou Mais en 1905, un mandarin hostile sema l'épouvante et le trouble parmi ses catéchumènes; cependant peu à peu, ceux-ci revinrent au bercail.

    En 1909, M. Leroy fut envoyé vers l'ouest de Chungking et nommé curé de la chrétienté de Houang-koua-chan située à 8 lys de la ville de Iuin-tchouan-hien. Après la persécution de 1898, et les ruines amoncelées par Yu-man-tze, une résidence et un oratoire y avaient été reconstruits. En 1910, M. Leroy partit à Hong-Kong pour refaire sa santé. En 1912, pour la fête du Sacré-Coeur, 36 enfants de 7 à 15 ans firent leur premiere communion. Mais en cette même année, dans la seule station de Houang-koua-chan, une épidémie lui enleva une vingtaine de tout petits enfants

    Au début de 1922, son état de santé obligea M. Leroy à reprendre le chemin du sanatorium de Béthanie à Hong-Kong. Le 2 juin 1922, il était de retour dans sa mission. Depuis Shanghai, il avait voyagé avec trois carmélites destinées au Monastère de Chungking.

    Le 26 juin 1926, M.Octave Leroy décéda à Chungking.


    (1646) LE ROY ou LE ROY Octave Aimé

    Notices biographiques. - AME 1900 p. 50. 1010 p. 267-72, 313-4-22. 1926-27 p. 199. - CR 1885 p. 143. 1890 p. 254. 1893 p. 105. 1901 p. 94. 1903 p. 89. 1904 p. 103. 1905 p. 64. 1906 p. 80. 1910 p. 87. 1912 p. 98. 1926 p. 239. - BME 1922 p. 435. 1926 p. 523. - EC1 n° 113-73, 511.

    Mémorial LEROY Octave, Aimé page 2
    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    "
    • Numéro : 1646
    • Année : None